Le Lézard
Classé dans : Santé

Santé Canada approuve le premier nouveau traitement contre le cancer du rein avancé en plus d'une décennie



TORONTO, le 31 juillet /CNW/ -- Nexavar(R) donne de l'espoir à des milliers de Canadiennes et Canadiens

dont la maladie est au stade avancé

TORONTO, le 31 juillet /CNW/ - Pour la première fois depuis plus de dix ans, une nouvelle option thérapeutique s'offre aux Canadiennes et Canadiens qui souffrent de carcinome à cellules rénales, ou cancer du rein. Santé Canada a en effet approuvé Nexavar(R) (comprimés de sorafenib) pour le traitement du carcinome à cellules rénales (cellules claires) localement avancé ou métastatique. Ce traitement est indiqué pour des patients quand un traitement par cytokine a échoué ou a été jugé inapproprié. Ce type de cancer est associé à de faibles taux de survie (la survie à cinq ans est de moins de cinq pour cent) une fois qu'il se dissémine à d'autres organes. Au cours des essais cliniques, NEXAVAR a doublé la durée de la survie sans progression chez les patients atteints de cancer. La survie sans progression est l'intervalle pendant lequel il n'y a pas de progression significative du cancer.

"Jusqu'ici, peu d'options thérapeutiques s'offraient aux patients atteints de cancer du rein avancé après la chirurgie", a déclaré le docteur François Patenaude, oncologue médical de l'Hôpital Juif de Montréal. "NEXAVAR est une option efficace, car on a montré qu'il retardait la progression du cancer chez la majorité des patients et que ses effets secondaires étaient gérables."

NEXAVAR a été étudié comme traitement contre la forme la plus courante de cancer du rein, qui sera diagnostiquée en 2006 chez environ 5 000 Canadiennes et Canadiens parmi lesquels 1 550(1) décèderont des suites de la maladie. Le cancer du rein est au sixième rang des cancers les plus courants chez les hommes et au onzième rang chez les femmes(2).

"J'ai été terrassé d'apprendre que je souffrais d'un cancer du rein qui s'était disséminé à mes poumons", a déclaré Tony Clark, un homme marié de Toronto qui a trois enfants et quatre petits-enfants. "On me donnait un an à vivre et je n'acceptais pas que mon médecin ne puisse rien faire pour moi. Heureusement, j'ai entendu parler il y a un an d'un essai clinique sur un nouveau médicament appelé NEXAVAR. Aujourd'hui je me sens mieux que jamais : j'ai repris le travail et recommencé à jouer au golf."

À propos du cancer du rein

Le carcinome à cellules rénales est la forme la plus courante de cancer du rein(3). On estime qu'au moment du diagnostic de CCR, entre 15 et 25 pour cent des patients ont des métastases déjà présentes ou que la maladie en est déjà à un stade avancé(4). Une fois que la maladie s'est disséminée à d'autres organes, le taux de survie à cinq ans des patients atteints de CCR est de moins de cinq pour cent(5).

"Souvent, le cancer du rein passe inaperçu ou est mal diagnostiqué jusqu'à ce qu'il se soit disséminé", a déclaré Celeste Kelley, vice-présidente, Affaires publiques, Kidney Cancer Association. "Une fois que la maladie s'est disséminée, la chimiothérapie et la radiothérapie ne conviennent généralement pas. L'approbation de ce nouveau traitement donne aux Canadiennes et Canadiens atteints de cancer du rein une nouvelle option pour lutter contre cette maladie mortelle."

Pour de plus amples renseignements sur le cancer du rein, visitez le site de la Kidney Cancer Association (KCA) à l'adresse www.curekidneycancer.org.

À propos de NEXAVAR

NEXAVAR est le premier médicament à prendre par voie orale et le premier inhibiteur de kinases multiples pour le traitement du carcinome à cellules rénales (cellules claires) localement avancé ou métastatique. NEXAVAR ralentit la croissance tumorale et bloque l'apport de sang à la tumeur (angiogenèse). Dans des modèles précliniques, NEXAVAR a inhibé les membres de deux classes de kinases qui contribuent à la fois à la prolifération des cellules tumorales (croissance de la tumeur) et à l'angiogenèse tumorale (irrigation sanguine de la tumeur), deux importants mécanismes de la croissance tumorale. NEXAVAR agit sur des protéines appelées kinases, dont les suivantes : RAF kinase, VEGFR-2, VEGFR-3, PDGFR-Beta, KIT et FLT-3.

Le 28 juillet 2006, la Direction des produits thérapeutiques (DPT) de Santé Canada a émis un Avis de conformité avec conditions (AC-C) pour NEXAVAR pour le traitement du carcinome à cellules rénales (cellules claires) localement avancé ou métastatique. Ce traitement est indiqué pour des patients quand un traitement par cytokine a échoué ou a été jugé inapproprié. Cette autorisation reflète la nature prometteuse des données cliniques, lesquelles devront être confirmées. Les produits approuvés en vertu de la politique sur les AC-C de Santé Canada se sont révélés prometteurs, sont de grande qualité et ont un profil d'innocuité acceptable selon une évaluation des avantages et des risques.

Bayer Inc. a mis en place un programme appelé Assistance Bayer Canada (ABC) NEXAVAR pour aider les patients à comprendre la couverture d'assurance et à trouver d'autres sources de remboursement. Pour que le patient puisse participer au programme ABC NEXAVAR, lui, son pourvoyeur de soins ou un employé du cabinet de son médecin doit composer le 1 800 NEXAVAR (1 800 639-2827).

NEXAVAR est actuellement étudié, seul et en association à d'autres anticancéreux, contre plus de 20 types de tumeurs, dont le carcinome hépatocellulaire (cancer du foie) avancé, le mélanome métastatique (cancer de la peau), le cancer du poumon non à petites cellules, le cancer du sein, le cancer de la prostate et le cancer du côlon. Il fait actuellement l'objet d'essais cliniques de phase III pour le traitement du carcinome hépatocellulaire, ou cancer du foie, avancé et du mélanome métastatique, ou cancer de la peau. Un essai clinique de phase III sur le cancer du poumon non à petites cellules est prévu pour 2006.

NEXAVAR a été approuvé aux États-Unis, en Union européenne, en Suisse, au Chili, au Mexique, au Brésil, en Corée et en Argentine. Des demandes d'approbation ont de plus été déposées en Australie, au Japon et en Turquie.

Bayer HealthCare

Bayer HealthCare, filiale de Bayer AG dont le siège social est à Leverkusen, en Allemagne, est une des principales compagnies innovatrices mondiales de l'industrie des soins de santé et des produits médicaux. En 2005, les ventes de Bayer HealthCare ont été de quelque 9,4 milliards d'euros et la compagnie employait 33 800 personnes à l'échelle mondiale.

La compagnie comporte cinq divisions internationales : santé animale, produits grand public, gestion du diabète, produits diagnostiques et produits pharmaceutiques. La nouvelle Division des produits pharmaceutiques, créée le 1er janvier 2006, regroupe les anciennes divisions des produits biologiques et pharmaceutiques et est composée de trois unités commerciales : hématologie/cardiologie, oncologie et soins primaires.

Bayer HealthCare a pour but de découvrir et de fabriquer des produits qui améliorent la santé des êtres humains et des animaux partout dans le monde. Ses produits améliorent le bien-être et la qualité de vie par le diagnostic, la prévention et le traitement des maladies.

NEXAVAR(R) (comprimés de sorafenib) est une marque déposée de Bayer AG.

    <<
    -------------------------------------------------------------------------
      La documentation vidéo (en anglais seulement) sera transmise le lundi
      ---------------------------------------------------------------------
                              31 juillet 2006 :
                              -----------------

    Date de diffusion :    Lundi 31 juillet 2006

    Heure de diffusion :   Entre 10 h et 10 h 30 (HNE)

    Coordonnées :          ANIK F2 C, Transponder 3B,
                           Audio subcarrier 6.2 and 6.8,
                           Downlink frequency 3820 vertical

    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------
    Passerelle de média digital PATHFIRE:

    DATE DE LA TRANSMISSION :   31 juillet 2006

    COORDONNÉES :               CNW tab, Video Provider A, Digital Media
                                Gateway

    NUMÉRO DE PROJET:           CNW06NAT8
    -------------------------------------------------------------------------
    >>


Références :

----------------------------------

(1) Société canadienne du cancer : Statistiques canadiennes sur le

cancer, 2006. www.cancer.ca/vgn/images/portal/cit_

86751114/31/21/935505792cw_2006stats_en.pdf.pdf. p. 18.

(2) Action Cancer Ontario.

www.cancercare.on.ca/index_statisticsKidney.htm.

(3) BC Cancer Agency :

www.bccancer.bc.ca/PPI/TypesofCancer/kidney/default.htm.

Consultation : 17 mai 2006.

(4) Kidney Cancer Association : Diagnosis.

http://www.curekidneycancer.org/index.cfm?pageID=37.

Consultation : 17 mai 2006.

(5) Medline Plus Medical Encyclopedia : Renal cell carcinoma.

http://www.nlm.nih.gov/medlineplus/ency/article/000516.htm.

Consultation : 17 mai 2006.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:25
Santé Canada avise les Canadiens que les produits suivants peuvent présenter de graves risques pour la santé. Pour en savoir plus, y compris sur ce que les Canadiens devraient faire, consultez l'avis de sécurité en ligne....

à 15:36
Dans le cadre de la 35e édition de la Fête des neiges de Montréal, présentée par Tim Hortons, la mascotte de l'événement, Boule de Neige, et ses acolytes amèneront un peu de la féérie de l'hiver aux enfants du CHU Sainte-Justine et de l'Hôpital de...

à 15:16
L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre fédérale de la Santé, et l'honorable Dwight Ball,  Premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, signeront un accord bilatéral. Les ministres et le Premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador seront...

à 15:00
M. Bill Blair, secrétaire parlementaire de la ministre de la Justice et procureure générale du Canada et de la ministre de la Santé, se rendra au Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) pour visiter leurs locaux et mettre en valeur de la...

à 14:45
Dans le cadre des efforts visant à offrir à la population autochtone des infrastructures culturellement mieux adaptées aux besoins actuels en matière de santé et de services sociaux, le Gouvernement du Québec a financé la construction d'un nouvel...

à 13:58
L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre fédérale de la Santé, sera de passage à Saint-Jean le 24 janvier pour visiter un laboratoire à l'Université Memorial de Terre-Neuve, rencontrer des chercheurs et faire l'annonce d'un investissement majeur...




Communiqué envoyé le 31 juillet 2006 à 06:00 et diffusé par :