Le Lézard

Manifestation d'appui aux victimes civiles du conflit au Proche-Orient - Le Bloc Québécois demande un cessez-le-feu immédiat afin que soient épargnées les populations civiles victimes du conflit au Proche-Orient



QUÉBEC, le 29 juillet /CNW/ -- QUÉBEC, le 29 juillet /CNW Telbec/ - Les députés du Bloc Québécois, Michel Guimond, de Montmorency-Charlevoix-Haute-Côte-Nord, Maria Mourani, de Ahuntsic Melli Faille, de Vaudreuil-Soulanges et Paul Crête, de Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup ont participé aujourd'hui à Québec à la manifestation de solidarité envers les victimes civiles du conflit au Proche-Orient.

"J'insiste sur l'importance d'un cessez-le-feu immédiat afin d'épargner les vies des civils situés de part et d'autre de la frontière israélo-libanaise et pour que l'aide humanitaire puisse atteindre sans encombre ses populations", a déclaré le whip en chef du Bloc Québécois, Michel Guimond.

La manifestation avait été organisée par la Coalition Québec/Palestine et elle se tenait au Centre Lucien-Borne à Québec. L'événement avait notamment pour objectif de signaler au gouvernement Harper le mécontentement d'une partie de la population au sujet de sa gestion des mesures d'évacuation pour les ressortissants québécois et canadiens retenus au Liban et afin d'apporter un appui moral aux populations civiles victimes du conflit.

"Le premier ministre Harper va devoir répondre de son silence et de son irresponsabilité face à la situation au Liban lors de son retour à la Chambre des communes, ça je peux vous le jurer. D'ailleurs le processus de reddition de compte est déjà commencé. Dès mardi, grâce aux démarches du Bloc Québécois, le Comité parlementaire des affaires étrangères et du développement international se réunit d'urgence, à Ottawa", a déclaré à son tour la porte-parole en matière de Condition féminine, Maria Mourani, elle-même d'origine libanaise.

"Des dizaines de milliers de Libanais manquent du nécessaire de base pour vivre, de la nourriture, des médicaments, des soins, et ils n'ont plus de maisons ni même d'abris pour se réfugier. Le gouvernement de Stephen Harper doit sortir de son immobilisme et avec sa ministre au Développement international, Josée Verner, mettre de l'avant un plan d'aide substantiel et à long terme pour les Libanais. Il est temps que le premier ministre du Canada se détache de Washington et qu'il prenne des initiatives afin de résoudre la crise au Liban", a conclu Maria Mourani.


Communiqué envoyé le 29 juillet 2006 à 16:31 et diffusé par :