Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière

Agnico-Eagle communique de solides résultats trimestriels et des flux de trésorerie records favorisés par la faiblesse sans précédent des coûts et la hausse du prix de l'or



TORONTO, le 26 juillet /CNW/ -- Symbole boursier : AEM aux bourses de New York et de Toronto

(Tous les montants sont exprimés en dollars américains, sauf indication

contraire. Toutes les unités de mesure sont métriques, sauf indication

contraire.)

TORONTO, le 26 juillet /CNW/ - La société Mines Agnico-Eagle Limitée a déclaré aujourd'hui un bénéfice de 37,1 M$, ou de 0,32 $ l'action, pour le deuxième trimestre. En comparaison, la société avait enregistré un bénéfice net de 12,8 M$, ou de 0,15 $ par action, au deuxième trimestre de 2005. L'augmentation des prix des métaux a entraîné une hausse du bénéfice du deuxième trimestre de 2006, laquelle a été légèrement contrebalancée par une perte de change hors caisse de 6,7 M$, ou de 0,06 $ par action, et par une perte de 4,6 M$, ou de 0,04 $ par action, sur les ventes de zinc à terme.Pour le premier semestre de 2006, la société a enregistré un bénéfice de 74,3 M$, ou de 0,67 $ par action. Elle a ainsi plus que triplé le bénéfice de 23,2 M$, ou de 0,27 $ par action, qu'elle avait enregistré au premier semestre de 2005, un résultat en grande partie attribuable à la vigueur des prix des métaux.

La situation financière de la société demeure solide grâce à une trésorerie et équivalents de 415,5 M$ au 30 juin 2006, en hausse comparativement à 154,9 M$ au 31 mars 2006. La différence comprend un produit net de 238,2 M$ provenant du placement d'actions ordinaires conclu en juin 2006.

Au deuxième trimestre de 2006, la production d'or payable a atteint 55 966 onces à un coût total sans précédent de moins 975 $ l'once (1). Au deuxième trimestre de 2005, la production d'or payable s'était chiffrée à 61 771 onces pour un coût au comptant total de 103 $ l'once. La production plus faible du deuxième trimestre de 2006 était attendue car la séquence d'exploitation minière prévoyait l'extraction de plusieurs blocs de minerai à faible teneur pendant le trimestre.

Pour le premier semestre de 2006, la production d'or payable s'est chiffrée à 120 201 onces, en hausse par rapport à 117 081 onces au premier semestre de 2005. En 2006, l'augmentation de la production aurifère a été attribuable principalement à une teneur et des taux de récupération de métal plus élevés au premier semestre; elle a été légèrement neutralisée par une baisse du tonnage broyé. La production aurifère visée pour tout l'exercice reste fixée à 250 000 onces.

Quelques faits saillants du trimestre :

    <<
    -  Rentrées trimestrielles records de 48,1 M$ tirées des activités
       d'exploitation
    -  Coût au comptant total record à LaRonde, soit moins 975 $ l'once d'or
    -  Financement assuré pour des projets de croissance avec la clôture de
       l'émission d'actions d'une valeur de 238,2 M$
    -  Approbation de la construction des nouvelles mines d'or de LaRonde II,
       de Lapa et de Kittila par le conseil
    -  Ajout d'Agnico-Eagle aux indices S&P/TSX 60 et plafonné S&P/TSX 60 en
       mai.
    -  LaRonde a remporté pour la deuxième année consécutive le prestigieux
       concours de sauvetage minier du Québec. Elle est la première à avoir
       gagné deux fois de suite ce concours qui existe depuis 51 ans.
    >>


"Au deuxième trimestre, Agnico-Eagle a profité une fois encore du prix élevé des métaux comme le montrent une trésorerie trimestrielle record et une faiblesse sans précédent des coûts de production de l'once d'or", a déclaré Sean Boyd, vice-président et chef de la direction. "Nous croyons que le rendement d'exploitation et la situation financière records d'Agnico-Eagle, combinés à la croissance de production prévue dans nos quatre projets de développement aurifère, continueront d'offrir des possibilités d'investissement attrayantes", a ajouté M. Boyd.

Conférence téléphonique demain

La société tiendra sa conférence trimestrielle par téléphone le 27 juillet à 11 h. Des membres de la direction examineront les résultats financiers de la société pour le deuxième trimestre 2006 et feront le point sur ses activités d'exploration et de mise en valeur.

Par téléphone :

Pour participer à la conférence téléphonique, veuillez composer le 416-644-3429 ou le 1-800-814-4890 (sans frais). Afin d'être certain de pouvoir prendre part à l'événement, veuillez appeler environ cinq minutes avant l'heure fixée.

Diffusion Web :

En outre, la conférence sera diffusée en direct, en mode audio, sur le site Web de la société à www.agnico-eagle.com.

Archives :

Veuillez composer le 877-289-8525 (sans frais), code d'accès 21172804 suivi du carré. Il sera possible d'écouter un enregistrement de cette conférence téléphonique à partir de 13 h (HAE), le jeudi 27 juillet 2006, jusqu'à 23 h 59 (HAE), le jeudi 3 août 2006. La diffusion Web et les diapositives accompagnant l'exposé seront archivées pendant 180 jours sur le site Web.

Mine LaRonde - maintien du rendement

LaRonde a traité en moyenne 7 220 tonnes de minerai par jour au deuxième trimestre, comparativement à une moyenne de 7 490 tonnes par jour pour la période correspondante de 2005. LaRonde fonctionne à une moyenne d'environ 7 300 tonnes par jour depuis onze trimestres, ce qui démontre la fiabilité de cette mine de classe mondiale.

Les coûts de la mine par tonne(2) se sont chiffrés à 61 $ CA au deuxième trimestre. Ces coûts sont supérieurs à ceux de 56 $ CA la tonne réalisés au deuxième trimestre de 2005, en raison principalement des travaux de développement latéral sur environ 700 mètres qui ont été accélérés pendant le trimestre, et de la hausse des coûts du carburant, du ciment, des réactifs et de l'acier, tendance observée dans l'ensemble du secteur minier. Au deuxième trimestre de 2006, environ les deux tiers des coûts miniers plus élevés que prévus sont attribuables à l'accélération des travaux tandis que le dernier tiers est dû à la hausse des coûts.

Pour le premier semestre de 2006, les coûts de la mine par tonne étaient de 60 $ CA, en hausse comparativement à 54 $ CA par tonne au premier semestre de 2005, en raison en grande partie des facteurs sus-mentionnés. Pour tout l'exercice 2006, la société prévoit que les coûts de la mine par tonne atteindront environ 60 $ CA. Le total des coûts au comptant par once de LaRonde au deuxième trimestre, déduction faite des crédits au titre des sous-produits, est resté très bas selon les normes du secteur, soit moins 975 $ l'once, un record pour la société. Ces résultats se comparent favorablement à ceux du deuxième trimestre de 2005 alors que le total des coûts au comptant par once était de 103 $. La raison principale de la baisse du total des coûts au comptant réside dans le prix élevé obtenu pour les métaux sous-produits en 2006.

La production trimestrielle d'or payable de 55 966 onces a été légèrement supérieure aux prévisions, mais inférieure de 9 % à celle de la période correspondante en 2005. Cette réduction était attendue en raison de l'extraction prévue ce trimestre d'une portion du corps minéralisé à faible teneur.

Les prévisions de production pour l'exercice au complet demeurent fixées à 250 000 onces d'or. Les prévisions de la société concernant la production des sous-produits en 2006 sont les suivantes : 5 millions d'onces d'argent, environ 77 000 tonnes de zinc et 7 500 tonnes de cuivre. Le coût total au comptant pour l'exercice devrait être largement négatif. La société s'attend à ce que la production d'argent et de cuivre soit légèrement inférieure à celle prévue initialement en raison des teneurs plus faibles que prévu constatées pour ces sous-produits depuis le début de l'exercice. Toutefois, la production de zinc devrait être de 6 % supérieure aux prévisions précédentes car le taux de récupération du zinc a dépassé les attentes.

La trésorerie continue de croître en 2006 - aucune dette à long terme

La trésorerie et les équivalents ont augmenté, atteignant 415,5 M$ au 30 juin 2006, comparativement au solde de 154,9 M$ au 31 mars 2006, une hausse attribuable en grande partie à l'émission d'actions et aux solides rentrées de fonds générées par LaRonde. De plus, la société conserve des lignes de crédit quasi inutilisées de 150 M$, ce qui lui donne encore plus de souplesse sur le plan financier. La société compte à présent environ 120,1 millions d'actions en circulation et n'a aucune dette à long terme.

Au cours du trimestre, Agnico-Eagle a ajouté des liquidités de 48,1 M$ provenant des activités d'exploitation (après les variations des soldes hors caisse du fonds de roulement), ainsi que des produits de 238,2 M$ provenant de son offre publique d'actions ordinaires. Les principales dépenses du trimestre comprenaient 33,9 M$ en immobilisations pour les projets et en investissement de maintien. Pour l'exercice au complet, la société s'attend maintenant à ce que les dépenses en immobilisations atteignent un montant total de 163 M$, suivant l'approbation des projets LaRonde II, Lapa et Kittila.

Au 30 juin 2006, la société comptait des ventes à terme de 6 000 tonnes de zinc au taux contractuel de 1 235 $ la tonne, représentant environ 15 % du reste de la production estimée de zinc en 2006. La position à terme d'Agnico-Eagle expire à la fin de l'année et la société n'aura plus alors aucun instrument dérivé en circulation sur les sous-produits du métal.

Grâce à un important solde de trésorerie, à de solides flux de trésorerie, à l'absence de dette à long terme et à son excellente souplesse financière, Agnico-Eagle est en très bonne position pour financer et mettre en oeuvre ses projets aurifères au Canada, en Finlande et au Mexique.

Développement minier et mises à jour sur les projets

Sur le site du projet de la mine Goldex, dans le nord-ouest du Québec, détenue en propriété exclusive par Agnico-Eagle, les travaux de construction ont débuté en juillet 2005. La société estime que les réserves probables de 1,6 million d'onces d'or devraient être suffisantes pour que la mine ait une durée de vie de neuf ans et une production moyenne annuelle de 170 000 onces pour un coût au comptant total d'environ 225 $ l'once. La société s'attend à des dépenses en immobilisations de 135 M$, dont 35 M$ étaient déjà engagés à la fin du mois de juin 2006.

Le projet est bien avancé; l'orifice de la mine et le chevalement sont terminés et le fonçage du puits doit commencer au troisième trimestre. La construction des installations de surface est bien avancée et la construction souterraine est en cours. Pendant le trimestre, 980 mètres de travaux latéraux et 260 mètres de percement vertical ont été effectués. Quelque 26 000 tonnes de minerai ont été extraites et stockées pendant le trimestre. L'échéancier et le budget sont respectés et la première production aurifère est attendue pendant le deuxième semestre de 2008.

Sur le site du projet de LaRonde II dans le nord-ouest du Québec, appartenant en propriété exclusive à la société, la construction a commencé pendant le deuxième trimestre de 2006. Avec des réserves probables de 3,6 millions d'onces d'or, la durée de vie de la mine devrait être de 10 ans. La production aurifère annuelle moyenne est estimée à 320 000 onces pour un coût total au comptant d'environ 230 $ l'once. La société prévoit des dépenses en immobilisations de 210 M$.

D'importants biens d'équipement ont été achetés, des études techniques détaillées sont en cours et la construction souterraine progresse. Les travaux de la nouvelle descente se poursuivent. À ce jour, très peu de débris ont été remontés à la surface et la plus grande partie est utilisée comme remblai dans les chantiers de production de LaRonde. LaRonde II devrait entrer en production en 2011.

Au projet de Lapa, propriété exclusive de la société, situé dans le nord-ouest du Québec, la dernière phase de la construction a commencé au deuxième trimestre de 2006. La société estime que des réserves aurifères probables de 1,1 million d'onces devraient permettre une production annuelle d'environ 125 000 onces pour un coût total au comptant estimé à 210 $ l'once. La mine devrait avoir une durée de vie de sept ans et nécessiter des dépenses en immobilisations de quelque 90 M$.

Le puits de mine Lapa descend actuellement à une profondeur de 783 mètres, et devrait atteindre une profondeur finale de 1 370 mètres. Le fonçage du puits progresse d'environ trois mètres par jour. D'importants travaux latéraux et d'aménagement de recettes de puits ont également été effectués. La mine devrait entrer en production au quatrième trimestre de 2008.

Au cours du deuxième trimestre de 2006, la construction a commencé sur le site du projet Kittila, dans le nord de la Finlande. La société s'attend à une production annuelle moyenne de 150 000 onces pour un coût total au comptant de 250 $ l'once sur une durée de vie de la mine estimée à 13 ans. Kittila contient des réserves aurifères probables de 2,4 millions d'onces. Les dépenses en immobilisations devraient atteindre un total de 135 M$.

La première phase d'enlèvement des morts-terrains (200 000 m3) au puits Suurikuusikko a commencé au début du mois de juin. Jusqu'à maintenant, quelque 50 000 m3 de morts-terrains ont été retirés du corps minéralisé. Par ailleurs, la construction d'une route d'accès au site et d'une ligne électrique de 110 kV a été achevée.

Les travaux de remblai et de sondage exploratoire se sont poursuivis pendant le trimestre. L'objectif est de remplir les portions les plus profondes des zones principales de ressources et d'explorer les prolongements de nouvelles zones dans les secteurs de Central Rouravaara et de North Rouravaara. Des prolongements potentiels de la minéralisation aurifère dans les secteurs de Rouravaara et de Rimminvuoma ont été recoupés dans le dernier forage.

Kittila devrait entrer en production au cours du deuxième semestre de 2008.

Sur le site de la mine Pinos Altos, dans le nord du Mexique, détenue en propriété exclusive par la société, un programme d'exploration de 23 M$ a commencé. Comme l'avait annoncé précédemment la société, les objectifs de ce programme sont les suivants :

    <<
    -  programme de forage de 29 800 m visant à convertir les ressources en
       réserves;
    -  programme de forage de 21 400 m en profondeur visant l'accroissement
       des ressources dans les régions sous-explorées le long du gisement;
    -  achèvement d'une étude de faisabilité d'ici la fin du deuxième
       trimestre de 2007;
    -  construction d'une fendue souterraine de 1 330 m pour offrir une
       plateforme de forage en profondeur et pour extraire du minerai aux
       fins d'échantillonnage et d'examen.
    >>


Pour 2006, Agnico-Eagle prévoit maintenant des dépenses d'exploration consolidées totalisant environ 35 M$, soit un montant plus élevé que celui de sa première estimation de 12 M$ et ce, en raison de l'approbation du programme Pinos Altos.

Énoncés prospectifs

Les renseignements contenus dans le présent communiqué ont été rédigés le 26 juillet 2006. Certains des énoncés de ce communiqué sont des "énoncés prospectifs" au sens de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995 des États-Unis ou des dispositions des lois provinciales régissant la vente des valeurs mobilières au Canada. Dans ce document, les mots "anticiper", "s'attendre à", "estimer", "prévoir", "planifier", et d'autres expressions semblables servent à désigner les énoncés ou les renseignements prospectifs.

Ces énoncés comprennent notamment : des déclarations concernant le calendrier des dépenses en immobilisations et d'autres hypothèses; des estimations de la production et des ventes futures de minéraux; des estimations de la durée de vie des mines; des estimations des coûts d'extraction, des coûts au comptant, des coûts relatifs aux sites miniers et d'autres dépenses; des estimations des dépenses en immobilisations et des autres futurs besoins de trésorerie, et des attentes concernant leur financement; des énoncés et des renseignements sur les prévisions de mise en valeur de certains gisements de minerai, notamment les estimations des coûts d'exploration, de mise en valeur et de production et autres dépenses en immobilisations, et des estimations quant à l'échéancier de ces travaux d'exploration, de mise en valeur et de production ou des décisions les concernant; des estimations des réserves et des ressources, et des énoncés et des renseignements sur les résultats futurs des travaux d'exploration et des études de faisabilité prévus; l'occurrence prévue d'événements futurs liés aux sites miniers de la société; des énoncés et des renseignements concernant les ressources de trésorerie de la société; ainsi que d'autres énoncés et renseignement concernant les tendances anticipées relativement aux ressources en capital et aux résultats d'exploitation de la société. Ces énoncés, qui reflètent le point de vue de la société au moment de la préparation du présent communiqué de presse, sont assujettis à certains risques, incertitudes et hypothèses, et il convient de ne pas se fier outre mesure à ces déclarations et renseignements. De nombreux facteurs, connus et inconnus, pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et ceux exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs. Ces risques comprennent notamment, mais sans s'y limiter : la volatilité des prix de l'or et des autres métaux; l'incertitude des estimations concernant les réserves et les ressources minérales, de même que les teneurs et les taux de récupération du minerai; l'incertitude entourant la production, les dépenses en immobilisations et les autres coûts futurs; les fluctuations des devises; le financement des autres besoins en capitaux; le coût des programmes d'exploration et de mise en valeur; les risques miniers; les risques associés aux activités internationales; les risques liés aux titres de propriété au projet de Pinos Altos; la réglementation gouvernementale et environnementale; la volatilité du cours des actions de la société; ainsi que les risques associés aux stratégies de la société en matière d'instruments dérivés sur les sous-produits du métal. Pour obtenir plus de précisions au sujet de ces risques et facteurs, veuillez vous reporter à la notice annuelle et au rapport annuel sur formulaire 20-F (version modifiée) de la société pour l'exercice clos le 31 décembre 2005, de même qu'aux autres rapports déposés par la société auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission des États-Unis. La société n'entend pas mettre à jour ces énoncés et renseignements prospectifs et n'assume aucune obligation à cet égard.

Certains des énoncés prospectifs susmentionnés, principalement ceux formulés au sujet des projets, sont fondés sur les opinions préliminaires de la société en ce qui a trait, notamment, à la teneur, au tonnage, au traitement, aux méthodes d'exploitation minière, aux dépenses en immobilisations et à l'emplacement des infrastructures de surface. Les décisions finales et les résultats réels pourraient être très différents de ce qui est actuellement envisagé.

Agnico-Eagle

Agnico-Eagle est un producteur d'or canadien établi de longue date. La société exerce des activités d'exploitation au Québec, ainsi que des activités d'exploration et de mise en valeur au Canada, en Finlande, au Mexique et aux États-Unis. La mine LaRonde d'Agnico-Eagle est le plus important gisement aurifère au Canada pour ce qui est des réserves. La société est en mesure de profiter entièrement de la hausse du cours de l'or en raison de sa décision de ne pas vendre d'or à terme. La société verse un dividende en espèces depuis 26 années d'affilée.

Remarque à l'intention des investisseurs concernant l'utilisation de

mesures financières non conformes aux principes comptables généralement

reconnus

Le présent communiqué contient des estimations concernant le "coût au comptant total par once" futur et le "coût relatif à la mine par tonne" futur, lesquelles mesures ne sont pas reconnues en vertu des principes comptables généralement reconnus des États-Unis ("PCGR des États-Unis"). Ces données peuvent ne pas être comparables à celles présentées par d'autres producteurs d'or. Ces estimations se fondent sur le coût au comptant total par once et le coût relatif à la mine par tonne que la société prévoit engager pour extraire l'or des projets concernés, sans tenir compte des frais de production attribuables à la charge de désactualisation et aux autres coûts liés à la mise hors service de biens, lesquels varieront au fur et à mesure que le projet sera mis en valeur et exploité. Par conséquent, il n'est pas possible de rapprocher ces mesures financières prospectives non conformes aux PCGR des mesures conformes aux PCGR les plus directement comparables. Un rapprochement des mesures de la société concernant le coût au comptant total par once et le coût relatif à la mine par tonne avec les mesures financières les plus directement comparables calculées et présentées conformément aux PCGR des États-Unis, lequel a été utilisé dans les résultats d'exploitation antérieurs de la société, est fourni dans les notes afférentes aux états financiers ci-joints dans la notice annuelle et le rapport sur formulaire 20-F (version modifiée) de la société pour l'exercice clos le 31 décembre 2005, de même que dans les autres rapports déposés par la société auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission des États-Unis.

Remarques destinées aux investisseurs américains concernant l'utilisation

du mot "ressources"

Mise en garde à l'intention des investisseurs au sujet des estimations

concernant les ressources mesurées et indiquées.

Dans le présent communiqué, on peut utiliser les termes "ressources mesurées" et "ressources indiquées". La société avise les investisseurs que, bien que reconnus et exigés par les organismes canadiens de réglementation, ces termes ne sont pas reconnus par la Securities and Exchange Commission des États-Unis. Les investisseurs sont priés de ne pas présumer que les gisements minéraux appartenant à ces catégories seront convertis en réserves, que ce soit en tout ou en partie.

Mise en garde à l'intention des investisseurs au sujet des estimations

formulées concernant les ressources présumées.

Dans le présent communiqué, on peut retrouver également le terme "ressources présumées". La société avise les investisseurs que, bien que reconnu et exigé par les organismes canadiens de réglementation, ce terme n'est pas reconnu par la SEC des États-Unis. Les "ressources présumées" sont soumises à un haut degré d'incertitude quant à leur existence réelle et à la faisabilité économique et juridique de leur mise en valeur. On ne peut tenir pour acquis qu'une partie ou que la totalité des ressources minérales présumées sera éventuellement reclassée dans une catégorie supérieure. En vertu de la réglementation canadienne, les estimations des ressources minérales présumées ne peuvent constituer la base d'une étude de faisabilité ou de préfaisabilité, sauf en de rares cas. Les investisseurs sont priés de ne pas tenir pour acquis que les ressources présumées existent réellement ou qu'elles sont économiquement ou légalement susceptibles d'être mises en valeur, et ce, en tout ou en partie.

Données scientifiques et techniques

Mines Agnico-Eagle Limitée communique ces estimations de ressources et de réserves minérales conformément aux lignes directrices de l'ICM relatives à l'estimation, à la classification et à la divulgation des ressources et des réserves.

Mise en garde à l'intention des investisseurs des États-Unis. La SEC permet aux sociétés minières des États-Unis de ne divulguer, dans les documents qu'elles déposent auprès d'elle, que les gisements minéraux qu'elles peuvent économiquement et légalement extraire ou produire. La société utilise dans le présent communiqué certaines expressions, comme "ressources mesurées," "ressources indiquées" et "ressources présumées" que la SEC, dans ses lignes directrices, interdit formellement aux entreprises constituées aux États-Unis d'inclure dans les documents qu'elle dépose auprès d'elle. Les investisseurs des États-Unis sont priés de lire attentivement le formulaire 20-F de la société, qu'ils peuvent se procurer en s'adressant à Agnico-Eagle ou en consultant le site Web de la SEC à l'adresse http://sec.gov/edgar.shtml. Une étude de faisabilité "finale" ou "susceptible d'un concours bancaire" est nécessaire pour se conformer aux exigences relatives à la mention des réserves en vertu de l'Industry Guide 7 de la SEC. Les estimations ont été calculées en fonction des prix des métaux et taux de change moyens des trois dernières années, conformément à l'Industry Guide 7. L'Industry Guide 7 exige l'utilisation de prix qui reflètent la conjoncture économique au moment du calcul des réserves, ce qui selon le personnel de la SEC correspond aux prix moyens des trois dernières années. Les hypothèses qui ont servi au calcul des estimations des réserves et des ressources minérales pour 2005 par la société ont été fondées sur un prix de 405 $ l'once d'or, 6,35 $ l'once d'argent, 0,51 $ la livre de zinc, 1,24 $ la livre de cuivre et des taux de change $ CA/$ US, $ US/euro, et MXP/$ US de 1,30, 1,21 et 11,0 respectivement. Selon la Norme canadienne 43-101 des autorités canadiennes en valeurs mobilières, les sociétés minières sont tenues de présenter les données sur les réserves et les ressources en les classant dans les sous-catégories suivantes : "réserves prouvées", "réserves probables", "ressources mesurées", "ressources indiquées" et "ressources présumées". Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont aucune viabilité économique démontrée.

Les réserves minérales désignent la partie économiquement exploitable des ressources minérales mesurées ou indiquées, démontrée par au moins une étude de faisabilité préliminaire. Cette étude doit inclure les informations adéquates relatives à l'exploitation minière, au traitement, à la métallurgie, aux aspects économiques et aux autres facteurs pertinents démontrant qu'il est possible, au moment de la rédaction du rapport, de justifier l'extraction économique. Les réserves minérales comprennent les matériaux de dilution et les provisions constituées pour les pertes qui risquent d'être subies au moment de l'exploitation. Les réserves minérales prouvées désignent la partie économiquement exploitable des ressources minérales mesurées pour lesquelles la quantité, la teneur ou la qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques sont si bien établies qu'on peut les estimer avec suffisamment de confiance pour permettre l'application appropriée de paramètres techniques et économiques pour soutenir la planification de la production et l'évaluation de la viabilité économique du gisement. Les réserves minérales probables désignent la partie économiquement exploitable des ressources minérales indiquées pour lesquelles la quantité, la teneur ou la qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques peuvent être estimées avec suffisamment de confiance pour permettre l'application appropriée de paramètres techniques et économiques pour soutenir la planification de la mine et l'évaluation de la viabilité économique du gisement.

Les ressources minérales sont des concentrations ou indices minéralisés d'une substance naturelle solide présente au sein de la croûte terrestre ou sur celle-ci, qu'il s'agisse d'une substance inorganique ou d'une substance organique fossilisée, dont la forme, la quantité et la teneur ou la qualité sont telles qu'elles présentent des perspectives raisonnables d'extraction économique. L'emplacement, la quantité, la teneur, les caractéristiques géologiques et la continuité des ressources minérales sont connus, estimés ou interprétés à partir d'observations et de connaissances géologiques spécifiques. Les ressources minérales mesurées désignent la partie des ressources minérales dont la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques peuvent être estimées avec suffisamment de confiance pour permettre la mise en application appropriée de paramètres techniques et économiques pour appuyer la planification de la mine et l'évaluation de la viabilité économique du gisement. L'estimation est basée sur des informations détaillées et fiables relatives à l'exploration, à l'échantillonnage et aux essais, recueillies à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages dont l'espacement est assez serré pour confirmer à la fois la continuité de la géologie et des teneurs. Les ressources minérales indiquées désignent la partie des ressources minérales dont on peut estimer la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques avec un niveau de confiance suffisant pour permettre la mise en application appropriée de paramètres techniques et économiques pour appuyer la planification minière et l'évaluation de la viabilité économique du gisement. L'estimation est basée sur des informations détaillées et fiables relatives à l'exploration et aux essais, recueillies à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages dont l'espacement est assez serré pour donner lieu à une hypothèse raisonnable sur la continuité de la géologie et des teneurs. Les ressources minérales présumées désignent la partie des ressources minérales dont on peut estimer la quantité et la teneur ou qualité sur la base d'évidences géologiques et d'un échantillonnage restreint et dont on peut raisonnablement présumer, sans toutefois la vérifier, la continuité de la géologie et des teneurs. L'estimation est basée sur des informations et un échantillonnage restreints, recueillis à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont aucune viabilité économique démontrée.

Les investisseurs sont priés de ne pas tenir pour acquis que les ressources présumées existent réellement ou qu'elles sont économiquement ou légalement susceptibles d'être mises en valeur, et ce, en tout ou en partie.

Une étude de faisabilité est une étude exhaustive d'un gisement minéral dans laquelle tous les facteurs géologiques, techniques, juridiques, opérationnels, sociaux, environnementaux et tout autre facteur pertinent sont analysés de façon assez détaillée pour que l'étude puisse raisonnablement servir de fondement pour une décision finale, par une institution financière, quant au financement de la mise en valeur du gisement en vue d'une production minière.

La personne qualifiée responsable des estimations de réserves minérales et de ressources minérales de LaRonde I et de LaRonde II est Marc Ruel, géologue et surintendant de la géologie pour la division LaRonde. L'estimation, qui est datée du 22 février 2006, utilise (à l'exception des hypothèses concernant les frais d'exploitation et les dépenses en immobilisations, décrites ci-dessus) les mêmes paramètres et les mêmes méthodes que ceux que l'on retrouve dans le rapport sur les ressources et réserves minérales pour 2005, préparé par Guy Gosselin, géologue, rattaché à la division LaRonde de Mines Agnico-Eagle Limitée, et déposé sur SEDAR le 23 mars 2005.

Une personne qualifiée, Carl Pelletier, géologue, de Services géologiques Innovexplo, était responsable de l'estimation des réserves et ressources minérales de Goldex. Une description des hypothèses concernant les frais d'exploitation et les dépenses en immobilisations, ainsi que des paramètres et méthodes, se trouve dans le Rapport technique sur l'estimation des ressources et réserves minérales pour le prolongement de Goldex, affiché sur SEDAR le 27 octobre 2005. L'estimation est datée du 9 septembre 2005. L'estimation pour 2005 diffère de la précédente en raison de la présence, au 31 décembre 2005, sur les piles de stockage d'une quantité minime de réserves prouvées sous forme de roches des travaux de mise en valeur. Bien que les hypothèses de prix ayant servi à élaborer les modèles fil de fer et à estimer les ressources et réserves minérales en 2005 soient légèrement inférieures à celles utilisées actuellement, la personne qualifiée est d'avis que ces différences ne sont pas significatives.

La personne qualifiée responsable de l'estimation des ressources et réserves minérales de Lapa est Normand Bédard, géologue principal de la division régionale de l'Abitibi. Une description de l'estimation des ressources minérales et des réserves minérales de Lapa, et les hypothèses concernant les frais d'exploitation et les dépenses en immobilisations, ainsi que des paramètres et méthodes, se trouvent dans le Rapport technique sur le projet aurifère Lapa, affiché sur SEDAR le 8 juin 2006. L'estimation est datée du 31 mai 2006.

La personne qualifiée responsable de l'estimation des ressources et réserves minérales de Kittila est Normand Bédard, géologue principal de la division régionale de l'Abitibi. La date d'application de cette partie de l'estimation est le 22 février 2006. Depuis, les réserves minérales de la mine à ciel ouvert ont été révisées le 11 avril 2006 par une personne qualifiée, soit Patrice Live, ing., de Breton, Bandeville et associés, de Montréal, au Québec. Pour la révision des réserves de la mine à ciel ouvert, on a utilisé une teneur minimale de 1,4 g/t d'or. Cela a entraîné un changement mineur dans les réserves probables et les ressources minérales du projet de la mine Kittila. Outre les paramètres de la mine à ciel ouvert décrits ci-dessus, les renseignements concernant les données scientifiques et techniques contenus dans le présent communiqué, de même que la description des procédures de vérification, sont inclus dans le rapport technique sur le projet de Suurikuusikko (le projet de la mine Kittila désormais) publié sur SEDAR le 14 mars 2006.

La personne qualifiée responsable de l'estimation des ressources minérales de Pinos Altos est Christian D'Amours, géologue, de Service Conseil Géopointcom, de Val-d'Or, au Québec. L'estimation est datée du 13 février 2006. Un rapport technique décrivant l'estimation des ressources sera déposé auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières en temps voulu.

Les modèles fil de fer des zones formant le gisement de Pinos Altos qui ont été utilisés pour l'estimation des ressources minérales proviennent des forages. Les principales hypothèses utilisées pour déterminer l'intervalle des forages étaient 400 $ l'once d'or et 6 $ l'once d'argent, des taux de récupération métallurgique de 92,4 % pour l'or et de 47,8 % pour l'argent, tandis que des valeurs limites variables pour les revenus nets de fonderie ont été appliquées selon que les matières peuvent faire l'objet d'une extraction à ciel ouvert ou souterraine. Le titrage de l'or a été coupé à 41 grammes par tonne et celui de l'argent, à 1 500 grammes par tonne. En ce qui concerne le modèle d'exploitation des ressources à ciel ouvert (profondeur maximale estimative d'environ 130 mètres à 170 mètres, selon la zone), une valeur limite minimale de 11,90 $ la tonne pour le revenu net de fonderie a été utilisée pour évaluer les forages, qui ont été ajustés de manière à observer une largeur de forage minimale de 4 mètres (largeur horizontale). Pour le modèle d'exploitation souterraine, une valeur limite minimale de 35,60 $ la tonne pour le revenu net de fonderie a servi à évaluer les forages, qui ont été ajustés afin de respecter une largeur de forage minimale de 3 mètres (largeur horizontale).

L'estimation des ressources minérales découle d'une modélisation tridimensionnelle en blocs du gisement; les teneurs ont été interpolées à l'aide de la méthode fondée sur l'inverse du carré de la distance. Les mêmes valeurs limites et taux de récupération métallurgique ont été utilisés pour estimer les ressources minérales et pour construire les modèles fil de fer, mais le calcul des hypothèses de prix liés aux valeurs limites variant en fonction d'une exploitation à ciel ouvert ou souterraine se fonde sur les hypothèses tirées des prix moyens des trois dernières années (lesquelles sont décrites ci-dessus). Bien que les hypothèses de prix ayant servi à élaborer des modèles fil de fer contraints sont légèrement inférieures à celle utilisées pour établir le modèle des ressources, la personne qualifiée est d'avis que ces différences ne sont pas importantes.

---------------------------------

(1) Le coût au comptant total par once n'est pas une mesure conforme aux PCGR. Pour un rapprochement entre cette mesure et les états financiers, veuillez consulter la note 1 afférente aux états financiers

(2) Les coûts de la mine par tonne broyée ne constituent pas une mesure conforme aux PCGR. Pour un rapprochement entre cette mesure et les coûts de production indiqués dans les états financiers, veuillez consulter la note 1 afférente aux états financiers

    <<

                         MINES AGNICO EAGLE LIMITÉE
                       DONNÉES TRIMESTRIELLES ABRÉGÉES
       (en milliers de dollars américains, sauf indication contraire -
                                 non vérifié)

                                 Trimestre clos le        Semestre clos le
                                 -----------------        ----------------
                                      30 juin                 30 juin
                                      --------                --------
                                  2006        2005        2006        2005
                                  ----        ----        ----        ----
    Bénéfice net et trésorerie
    Division LaRonde
    Produits d'exploitation
     tirés des activités
     minières.................  126 872 $    49 572 $   217 453 $   111 338 $
    Coûts de production.......   35 567      30 268      68 754      61 241
                                ---------   ---------   ---------   ---------
    Marge brute (compte non
     tenu de l'amortissement
     présenté ci-dessous).....   91 305 $    19 304 $   148 699 $    50 097 $
    Amortissement.............    6 108       5 983      12 105      13 194
                                ---------   ---------   ---------   ---------
    Marge brute...............   85 197 $    13 321 $   136 594 $    36 903 $
                                ---------   ---------   ---------   ---------
                                ---------   ---------   ---------   ---------

    Résultat net de la période   37 092 $    12 794 $     74 282 $   23 242 $
    Résultat net par action
     (de base)...............      0,32 $      0,15 $       0,67 $     0,27 $
    Résultat net par action
     (dilué).................      0,31 $      0,15 $       0,65 $     0,27 $
    Rentrées liées aux
     activités d'exploitation.   48 095 $    19 103 $     67 806 $   47 208 $
    Sorties liées aux
     activités d'investissement (33 170)$   (16 334)$    (64 376)$  (32 239)$
    Rentrées (sorties) liées
     aux activités de
     financement..............  246 449 $       920 $    291 905 $     (175)$
    Nombre moyen pondéré
     d'actions ordinaires en
     circulation - de base
     (en milliers)............  114 434      86 220      110 281     86 176
    Tonnes de minerai broyé...  656 902     681 848    1 318 430  1 330 594
    Teneur du minerai extrait :
      Or (en grammes par tonne)    2,89        3,13         3,10       3,03
      Argent (en grammes
       par tonne).............    78,20       75,90        77,60      74,50
      Zinc....................     4,27 %     4,11 %       4,03 %      4,12 %
      Cuivre..................     0,33 %     0,36 %       0,37 %      0,38 %
    Taux de récupération :
      Or......................    91,35 %    89,98 %      91,65 %     90,25 %
      Argent..................    87,70 %    85,10 %      87,10 %     84,40 %
      Zinc....................    87,20 %    82,10 %      87,00 %     81,90 %
      Cuivre..................    81,10 %    74,50 %      82,60 %     75,80 %
    Production payable :
      Or (onces)..............   55 966     61 771      120 201     117 081
      Argent (en milliers
       d'onces)...............    1 247      1 205        2 474       2 302
      Zinc (tonnes)...........   20 787     20 116       39 250      38 777
      Cuivre (tonnes).........    1 590      1 680        3 643       3 490
    Production payable vendue :
      Or (onces)..............   60 966     60 550      130 643     130 687
      Argent (en milliers
       d'onces)...............    1 185      1 121        2 375       2 519
      Zinc (tonnes)...........   20 621     20 127       38 799      37 116
      Cuivre (tonnes).........    1 616      1 614        3 654       4 433
    Prix de réalisation ($ US):
      Or (l'once).............      687 $      427 $        646 $       429 $
      Argent (l'once).........    13,06 $     7,16 $      11,94 $      7,01 $
      Zinc (la tonne).........    3 786 $    1 279 $      3 249 $     1 301 $
      Cuivre (la tonne).......   14 901 $    3 417 $      9 833 $     3 329 $
    Coût au comptant total
     (l'once) ($ US):
    Coûts de production.......      636 $      490 $        572 $       523 $
    Moins : Produits
             d'exploitation
             nets tirés des
             sous-produits....   (1 523)      (379)      (1 109)       (416)
      Ajustements de stocks...      (86)        (6)         (44)        (21)
      Charges de désactuali-
       sation et autres.......       (2)        (2)          (2)         (2)
                                ---------   ---------   ---------   ---------
    Coût au comptant total
     (l'once)(1)..............     (975)$      103 $       (583)$        84 $
                               ----------   ---------   ---------   ---------
                               ----------   ---------   ---------   ---------
    Coûts de la mine par tonne
     de minerai broyé ($ CA)(1).     61 $       56 $         60 $        54 $
                               ----------   ---------   ---------   ---------
                               ----------   ---------   ---------   ---------

    (1) Le coût au comptant total (l'once) et les coûts de la mine par tonne
        de minerai broyé ne sont pas des mesures conformes aux PCGR. Pour un
        rapprochement entre ces mesures et les états financiers, veuillez
        consulter la note 1 afférente aux états financiers



                         MINES AGNICO EAGLE LIMITÉE
                             BILANS CONSOLIDÉS
              (en milliers de dollars américains - non vérifié)

                                                           Au             Au
                                                      30 juin    31 décembre
                                                      -------    -----------
                                                        2006         2005
                                                        ----         ----
    ACTIFS
    Actif à court terme
      Trésorerie et équivalents de trésorerie......   415 471 $     120 982 $
      Règlements en attente sur les métaux.........    96 864        56 304
      Impôts sur les bénéfices à recouvrer.........         -         7 723
      Autres taxes à recouvrer.....................    12 604         6 794
      Stocks :
        Stocks de minerai..........................     4 400        12 831
        Concentrés.................................     2 664           920
        Fournitures................................    10 314        10 092
      Autres actifs à court terme..................    10 253        27 689
                                                      ---------     ---------
    Total de l'actif à court terme.................   552 570       243 335
    Autres actifs..................................     3 411         7 995
    Actifs d'impôts sur les bénéfices
     et d'impôts miniers futurs....................    35 605        63 543
    Immobilisations en propriétés de production et
     mise en valeur de mines......................    770 588       661 196
                                                      ---------     ---------
                                                    1 362 174 $     976 069 $
                                                    -----------   -----------
                                                    -----------   -----------

    PASSIF ET CAPITAUX PROPRES
    Passif à court terme
      Dette à court terme..........................     7 232 $           - $
      Créditeurs et charges à payer................    28 604        37 793
      Dividendes à verser..........................       643         3 809
      Impôt sur les bénéfices à payer..............     2 535             -
      Intérêts à payer.............................         -         2 243
                                                      ---------     ---------
    Total du passif à court terme..................    39 014        43 845
                                                      ---------     ---------
    Juste valeur des instruments
     financiers dérivés............................    11 602         9 699
                                                      ---------     ---------
    Dette à long terme.............................         -       131 056
                                                      ---------     ---------
    Provision pour remise en état et
     autres passifs...............................     17 309        16 220
                                                      ---------     ---------
    Passifs d'impôts sur les bénéfices et
     d'impôts miniers futurs......................    129 132       120 182
                                                      ---------     ---------
    Capitaux propres
    Actions ordinaires
      Autorisées - nombre illimité
      Émises - 120 111 865 (31 décembre 2005 -
       97 836 954) (note 5)........................ 1 215 925       764 659
    Options sur actions............................     5 050         2 869
    Bons de souscriptions..........................    15 732        15 732
    Surplus d'apport...............................     7 181         7 181
    Déficit........................................   (70 252)     (138 697)
    Cumul des autres éléments du résultat étendu...    (8 519)        3 323
                                                      ---------     ---------
    Total des capitaux propres..................... 1 165 117       655 067
                                                    -----------   -----------
                                                    1 362 174 $     976 069 $
                                                    -----------   -----------
                                                    -----------   -----------



                         MINES AGNICO EAGLE LIMITÉE
         ÉTATS ABRÉGÉS DES RÉSULTATS CONSOLIDÉS ET DU RÉSULTAT GLOBAL
      (en milliers de dollars américains, sauf les données par action -
                                 non vérifié)

                                 Trimestre clos le        Semestre clos le
                                 -----------------        ----------------
                                      30 juin                30 juin
                                      --------               --------
                                  2006        2005        2006        2005
                                  ----        ----        ----        ----
    PRODUITS
    Produits d'exploitation tirés
     des activités minières.... 126 872 $    49 572 $   217 453 $   111 338 $
    Intérêts créditeurs et
     produits divers...........   3 125         299       4 605         947
    Gain sur la vente de valeurs
     offertes à la vente.......     339           -      21,913           -
                                    ----          -      ------           -

                                130 336      49 871     243 971     112 285

    COÛTS ET CHARGES
    Production.................  35 567      30 268      68 754      61 241
    Perte (gain) sur les
     instruments financiers
     dérivés...................   4 614      (4 193)     12 045        (754)
    Exploration et expansion
     de l'entreprise...........   6 818       3 364      12 335       6 127
    Perte de participation dans
     de petites sociétés
     d'exploration ............     233         838         317       1 973
    Amortissement..............   6 108       5 983      12 105      13 194
    Frais généraux et
     d'administration..........   5 275       2 412      10 819       6 161
    Impôt provincial sur
     le capital................     344         311         897         910
    Intérêts...................     217       2 102       1 574       4 654
    Perte (gain) de change.....   6 650        (467)      8 518        (851)
                                ---------   ---------   ---------   ---------

    Bénéfice avant impôts sur
     les bénéfices, impôts miniers
     et impôt fédéral sur
     le capital................  64 510       9 253     116 607      19 630
    Impôt fédéral sur
     le capital................    (204)        234           -         482
    (Recouvrement) charge d'impôts
     sur les bénéfices et
     d'impôts miniers.........   27 622      (3 775)     42 325      (4 094)
                                ---------   ---------   ---------   ---------

    Bénéfice net pour
     la période................  37 092 $    12 794 $    74 282 $    23 242 $
                                ---------   ---------   ---------   ---------
                                ---------   ---------   ---------   ---------

    Résultat net par action -
     de base...................    0,32 $      0,15 $      0,67 $      0,27 $
                                ---------   ---------   ---------   ---------
                                ---------   ---------   ---------   ---------
    Résultat net par action -
     dilué.....................    0,31 $      0,15 $      0,65 $      0,27 $
                                ---------   ---------   ---------   ---------
                                ---------   ---------   ---------   ---------

    Nombre moyen pondéré d'actions
     en circulation (en milliers)
      De base.................. 114 434      86 220     110 281      86 176
      Dilué...................  117 817      86 627     113 664      86 583



                         MINES AGNICO EAGLE LIMITÉ
                 ÉTATS CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE
             (en milliers de dollars américains - non vérifiés)

                                 Trimestre clos le        Semestre clos le
                                 -----------------        ----------------
                                      30 juin                 30 juin
                                      --------                --------
                                  2006        2005        2006        2005
                                  ----        ----        ----        ----
    Activités d'exploitation
    Bénéfice net de la
     période..................   37 092 $    12 794 $    74 282 $    23 242 $
    Ajouter (déduire) les
     éléments sans effet sur
     la trésorerie :
      Amortissement ...........   6 108 $     5 983 $    12 105 $    13 194 $
      Impôts sur les bénéfices
       et impôts miniers futurs  20 133      (3 913)     31 835      (4 232)
      Perte latente sur les
       contrats dérivés........   1 433      (4 193)      8 116        (754)
      Gain sur la vente de
       titres..................    (339)          -     (21 913)          -
      Amortissement des frais
       reportés et autres......   5 970       1 187       7 824       3 869
    Variations des soldes
     hors caisse du fonds
     de roulement
      Règlements en attente sur
       les métaux.............. (31 652)      6 230     (40 560)      7 983
      Impôts sur les bénéfices
       à recouvrer.............   6 969       5 564      10 258       8 515
      Autres taxes à recouvrer.     (46)          -       3 940           -
      Stocks...................    (238)        999      (2 389)      2 702
      Charges payées d'avance
       et autres..............   (1 355)       (139)     (4 260)        198
      Créditeurs et charges
       à payer.................   4 020      (7 026)     (9 189)     (7 509)
      Intérêts à payer.........       -       1 617      (2 243)          -
                                ---------   ---------   ---------   ---------
    Rentrées liées aux activités
     d'exploitation............  48 095      19 103      67 806      47 208
                                ---------   ---------   ---------   ---------
    Activités d'investissement
    Ajouts aux propriétés
     minières.................. (33 533)    (14 020)    (54 508)    (29 202)
    Acquisitions, placements
     et autres.................     363      (2 314)     (9 868)     (3 036)
                                ---------   ---------   ---------   ---------

    Sorties liées aux activités
     d'investissement ......... (33 170)    (16 334)    (64 376)    (32 239)
                                ---------   ---------   ---------   ---------

    Activités de financement
    Dividendes versés..........       -           -      (3 166)     (2 542)
    Dette à court terme........   3 968           -       7 232           -
    Actions ordinaires émises.. 242 481         920     287 839       2 367
                                ---------   ---------   ---------   ---------

    Rentrées (sorties) liées aux
     activités de financement.. 246 449         920     291 905        (175)
                                ---------   ---------   ---------   ---------

    Effet des variations des taux
     de change sur la trésorerie
     et les équivalents........    (812)         (5)       (846)        (10)
                                ---------   ---------   ---------   ---------

    Augmentation nette de la
     trésorerie et des
     équivalents pendant
     la période................ 260 562       3 684     294 489      14 784
    Trésorerie et équivalents
     au début de la période.... 154 909     117 114     120 982     106 014
                                ---------   ---------   ---------   ---------

    Trésorerie et équivalents
     à la fin de la période.... 415 471 $   120 798 $   415 471 $   120 798 $
                                ---------   ---------   ---------   ---------
                                ---------   ---------   ---------   ---------

    Autres renseignements sur
     les flux de trésorerie liés
     à l'exploitation :
    Intérêts versés au cours de
     la période................      45 $       161 $     3 319 $     3 985 $
                                ---------   ---------   ---------   ---------
                                ---------   ---------   ---------   ---------

    Impôts sur les bénéfices,
     impôts miniers et impôt sur
     le capital payé (recouvrés)
     au cours de la période.....    484 $   (4 682) $       968 $   (6 741) $
                                ---------   ---------   ---------   ---------
                                ---------   ---------   ---------   ---------


    Note 1:

    Rapprochement du coût au comptant total par once et du coût de la mine
    par tonne

    (en milliers de dollars,     Trimestre clos le        Semestre clos le
     sauf indication contraire)  -----------------        ----------------
    ---------------------------       30 juin                 30 juin
                                      -------                 -------
                                  2006        2005        2006        2005
                                  ----        ----        ----        ----
    Coût de production selon
     les états consolidés des
     résultats.................  35 567 $    30 268 $    68 754 $    61 241 $
    Ajustements :
    Produits d'exploitation
     tirés des sous-produits... (85 188)    (23 436)   (133 227)    (48 697)
    Ajustements de stocks(i)...  (4 833)       (358)     (5 337)     (2 531)
    Provision hors caisse
     pour remise en état......     (112)       (105)       (217)       (212)
                                ---------   ---------   ---------   ---------
    Coûts d'exploitation
     au comptant............... (54 566)$     6 369 $   (70 027)$     9 801 $
                                ---------   ---------   ---------   ---------
                                ---------   ---------   ---------   ---------
    Prodution d'or (en onces)..  55 966      61 771     120 201     117 081
                                ---------   ---------   ---------   ---------
                                ---------   ---------   ---------   ---------
    Coût au comptant total
     (l'once)(ii)...............   (975)$       103 $      (583)$        84 $
                                ---------   ---------   ---------   ---------
                                ---------   ---------   ---------   ---------


    (en milliers de dollars,     Trimestre clos le        Semestre clos le
     sauf indication contraire)  -----------------        ----------------
    ---------------------------       30 juin                 30 juin
                                      -------                 -------
                                  2006        2005        2006        2005
                                  ----        ----        ----        ----
    Coûts de production selon
     les états consolidés des
     résultats.................  35 567 $    30 268 $    68 754 $    61 241 $
    Ajustements :
     Ajustement de stocks (iii).    153         605       1 562      (2 615)
     Provision hors caisse pour
      remise en état...........    (112)       (106)       (217)       (212)
                                ---------   ---------   ---------   ---------
    Coûts d'exploitation de
     la mine ($ US)............  35 608 $    30 767 $    70 099 $    58 414 $
                                ---------   ---------   ---------   ---------
    Coûts d'exploitation de
     la mine ($ CA)............  39 973 $    38 155 $    79 438 $    72 073 $
                                ---------   ---------   ---------   ---------
                                ---------   ---------   ---------   ---------
    Tonnes broyées
     (en milliers).............     657         682       1 318       1 331
                                ---------   ---------   ---------   ---------
                                ---------   ---------   ---------   ---------
    Coûts de la mine par tonne
     ($ CA)(iv)..................    61 $        56 $        60 $        54 $
                                ---------   ---------   ---------   ---------
                                ---------   ---------   ---------   ---------

    -----------
    Notes :

    (i)   Selon la convention comptable de la société relative à la
          constatation des produits, les produits d'exploitation tirés des
          concentrés sont constatés au moment de la passation du titre de
          propriété. Comme le coût au comptant total est calculé en fonction
          de la production, cet ajustement représente la partie de la
          production de concentrés pour laquelle des produits d'exploitation
          n'ont pas été constatés pour la période.

    (ii)  Le coût au comptant total n'est pas une mesure reconnue selon les
          PCGR des États-Unis et, de ce fait, elle peut ne pas être
          comparable aux mêmes données présentées par d'autres producteurs
          aurifères. La société est d'avis que cette mesure généralement
          acceptée au sein de l'industrie fournit une indication réaliste des
          résultats d'exploitation et qu'elle s'avère utile pour comparer les
          données d'une année sur l'autre. Comme le montre le tableau
          ci-dessus, cette mesure est calculée en ajustant les coûts de
          production, qui figurent dans l'état des résultats et du résultat
          global, pour tenir compte du montant net des produits tirés des
          sous-produits, des redevances, des ajustements de stocks et des
          provisions relatives à la mise hors service de biens. Cette mesure
          a pour but de fournir aux investisseurs de l'information sur la
          capacité des activités minières de la société a générer des
          rentrées de fonds. La direction utilise cette mesure pour
          surveiller le rendement des activités minières de la société.
          Puisque les cours de l'or sont établis par once, l'utilisation de
          cette mesure par once permet à la direction d'évaluer les capacités
          de la mine à générer des rentrées de fonds en fonction de divers
          prix de l'or. La direction est consciente que cette mesure du
          rendement par once peut être influencée par les fluctuations des
          prix des métaux exploités comme sous-produits et par celles des
          taux de change. La direction compense les limites inhérentes à
          cette mesure en l'utilisant en association avec les coûts de la
          mine par tonne (mesure décrite ci-dessous) et avec d'autres données
          préparées conformément aux PCGR des États-Unis. La direction
          effectue également des analyses de sensibilité afin de quantifier
          les effets des variations des prix des métaux et des taux de
          change.

    (iii) Les ajustements de stocks relatifs aux coûts de la mine par tonne
          ne tiennent compte que des coûts associés aux concentrés invendus,
          car les coûts de la mine par tonne sont calculés en fonction de la
          production.

    (iv)  Le coût de la mine par tonne n'est pas une mesure reconnue selon
          les PCGR des États-Unis et, de ce fait, elle peut ne pas être
          comparable aux mêmes données présentées par d'autres producteurs
          aurifères. Comme le montre le tableau ci-dessus, cette mesure est
          calculée en ajustant les coûts de production, qui figurent dans
          l'état des résultats et du résultat global, pour tenir compte des
          ajustements de stocks et de couverture, ainsi que des provisions
          relatives à la mise hors service de biens, puis en les divisant par
          le nombre de tonnes traitées par le concentrateur. Puisque les
          données relatives au coût au comptant total peuvent être
          influencées par les variations des prix des métaux exploités comme
          sous-produits et celles des taux de change, la direction est d'avis
          que cette mesure fournit des renseignements supplémentaires sur le
          rendement des activités minières et qu'elle lui permet de
          surveiller les coûts d'exploitation de façon plus constante étant
          donné que la mesure par tonne élimine la variabilité des coûts
          associée à des niveaux de production variables. La direction a
          également recours à cette mesure pour déterminer la viabilité
          économique des blocs miniers. Comme chaque bloc minier est évalué
          en fonction de la valeur réalisable nette de chaque tonne extraite,
          il faut, pour assurer la viabilité économique, que la valeur
          estimative des produits d'exploitation par tonne soit plus élevée
          que les coûts de la mine par tonne. La direction est consciente que
          cette mesure par tonne peut être influencée par les fluctuations
          des niveaux de production et c'est pourquoi elle utilise cet outil
          d'évaluation de concert avec les coûts de production, calculés
          conformément aux PCGR des États-Unis. Cette mesure complète les
          données relatives aux coûts de production calculées conformément
          aux PCGR des États-Unis et permet aux investisseurs de faire la
          différence entre les variations des coûts de production résultant
          des fluctuations de la production et les variations liées au
          rendement de l'exploitation.

    >>

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:00
MERCIER, QC, le 22 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec est fier d'avoir contribué au projet de construction de la nouvelle caserne de pompiers de Mercier. Cette infrastructure permet à la fois de répondre aux attentes du milieu et...

à 13:03
POINTE-CLAIRE, QUÉBEC--(Marketwired - 22 oct. 2017) - Le Groupe Hewitt (« Hewitt ») annonce aujourd'hui que le Bureau de la concurrence a approuvé la vente de l'entreprise à Toromont Industries. Ceci marque la fin des étapes importantes menant à la...

à 11:44
MONTRÉAL, le 22 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Au lendemain de la «Semaine de la PME» et après une semaine chargée d'annonces du gouvernement Trudeau dans le cadre de son projet de réforme fiscale, le CPQ (Conseil du patronat du Québec) aimerait revenir...

à 09:00
MONTRÉAL, le 18 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Dans un geste inhabituel, l'Association médicale du Québec, l'Alliance des patients pour la santé, la Confédération des syndicats nationaux et l'Association des cadres supérieurs de la santé et des services...

à 08:21
LONGUEUIL, QC, le 22 oct. 2017 /CNW Telbec/ - La députée à l'Assemblée nationale du Québec et chef du Bloc Québécois est au Lac-Saint-Jean, aujourd'hui dimanche 22 octobre et lundi 23 octobre 2017, pour accompagner Marc Maltais, le candidat du Bloc...

à 06:30
MARIA, QC, le 20 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Le collectif Accès sages-femmes Baie-des-Chaleurs est heureux des récents développements pour l'implantation des services de sage-femme dans la région. « Après neuf années de travail ardu, notre collectif...




Communiqué envoyé le 28 juillet 2006 à 21:26 et diffusé par :