Le Lézard

Des progrès, pas un recul: Les Métallos amorcent les négociations avec Goodyear



TORONTO, le 28 juillet /CNW/ -- TORONTO, le 28 juillet /CNW/ - Un échange de demandes a eu lieu entre Goodyear Canada et le Syndicat des Métallos, qui représente environ 1 000 employés canadiens de la plus importante société productrice de pneus au monde.

Marie Kelly, adjointe au directeur du district Ontario et Canada atlantique et l'un des deux principaux négociateurs, a déclaré que le syndicat s'attend à des négociations difficiles, car Goodyear lui demande déjà des concessions majeures.

"Les Métallos s'engagent à conclure une entente qui comprendra la sécurité d'emploi, la sécurité sur les lieux de travail, ainsi que des conditions financières justes pour tous les membres, qu'ils soient actifs ou retraités", a ajouté Mme Kelly. "Le syndicat, comme toujours, est prêt à étudier des solutions viables permettant d'accroître la souplesse et la productivité au travail. Cependant, nous serons toujours opposés à la stratégie de "coupe à blanc" mise de l'avant par Goodyear."

Le Syndicat des Métallos représente, en Ontario, des employés des installations de Goodyear à Owen Sound, à Collingwood, à Bowmanville et à Toronto; et en Alberta, des employés à Medicine Hat.

Fil Falbo, coordonnateur régional des Métallos et autre négociateur principal, a également déclaré que le syndicat s'attend à ce que les négociations soient complexes et difficiles, car d'autres négociations avec Goodyear sont en cours aux États-Unis.

"Tout comme aux États-Unis, les demandes de Goodyear au Canada sont axées largement sur des concessions et ignorent la sécurité d'emploi", a déclaré M. Falbo. "Nos membres sont déterminés à conclure une entente qui protégera à la fois les travailleurs et les retraités. Avant de commencer à négocier, six présidents des unités de négociation représentant les travailleurs de Goodyear au Canada se sont engagés par écrit à négocier de façon unie et solidaire afin de mieux s'opposer à la stratégie de l'entreprise."

Les sections locales des Métallos aux États-Unis ont voté massivement en faveur de la grève, si elle devient nécessaire. Au Canada, des votes de grève ont déjà eu lieu à Toronto (100 % en faveur) et à Collingwood (97 % en faveur); de plus, un vote devrait avoir lieu sous peu à Owen Sound. En Alberta, les lois du travail empêchent les travailleurs de Medicine Hat de se prononcer avant la fin d'un processus de conciliation.

Mme Kelly a souligné que, pour une première fois, des sections locales des Métallos au Canada et aux États-Unis travaillent conjointement dans le but de conclure un contrat de travail équitable pour tous les membres des Métallos.


Communiqué envoyé le 28 juillet 2006 à 15:05 et diffusé par :