Le Lézard

AAC: Déclaration ministérielle à la suite de la rencontre avec les agriculteurs sur le choix du mode de commercialisation du blé et de l'orge



SASKATOON, SASKATCHEWAN--(CCNMatthews - 27 juillet 2006) - L'honorable Chuck Strahl, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire et ministre responsable de la Commission canadienne du blé, à la suite de la rencontre avec les céréaliculteurs de l'Ouest canadien sur le choix du mode de commercialisation du blé et de l'orge, qu'a présidé M. David L. Anderson, secrétaire parlementaire pour la Commission canadienne du blé, a fait aujourd'hui la présente déclaration.

"Le nouveau gouvernement du Canada a fait campagne sur le principe qu'il appartient aux producteurs de blé et d'orge de l'Ouest canadien de décider s'ils veulent commercialiser leurs produits par l'entremise de la Commission canadienne du blé (CCB). La rencontre d'aujourd'hui offrait l'occasion de définir et de discuter les options pour adopter une approche efficace de la question, soit une approche qui accorde une plus grande liberté de choix aux producteurs, qui génère de meilleurs revenus et qui permet à la CCB de continuer à prospérer.

"J'ai eu le plaisir de rencontrer un groupe représentatif des agriculteurs de l'Ouest canadien, d'organismes sectoriels et d'autres tenants du libre choix en matière de commercialisation. En collaborant avec les défenseurs d'un système de commercialisation mixte, le nouveau gouvernement du Canada orientera la transition vers un nouveau régime de mise en marché, tout en maintenant le caractère solide et rentable de la CCB dont profitent les familles agricoles de l'Ouest canadien. Les agriculteurs du Canada pourront ainsi choisir clairement les options de commercialisation du blé et de l'orge qui permettront également à la CCB de prospérer et de combler les besoins des céréaliculteurs de l'Ouest.

"Cette rencontre préliminaire a permis de glaner de l'information qui alimentera les futurs dialogues avec les céréaliculteurs de l'Ouest. On a fait notamment des échanges de points de vue sur les structures organisationnelles susceptibles de permettre à la CCB de fonctionner efficacement dans le contexte d'un régime de commercialisation mixte, sur d'autres instruments financiers et commerciaux à l'intention des agriculteurs et de la CCB et sur la meilleure façon de mettre en place le nouveau régime mixte pour que les exploitants agricoles puissent vendre directement aux acheteurs, y compris la CCB.

"Tout compte fait, les contributions des producteurs et des autres intervenants aideront le gouvernement à atteindre son objectif déterminant, soit celui d'optimiser les revenus des familles agricoles du Canada. Nous accepterons et analyserons les présentations, les conseils et les observations que l'on nous a transmis ici aujourd'hui afin de déterminer la meilleure façon de procéder. Nous continuerons de poursuivre notre objectif de manière délibérée et transparente."




Communiqué envoyé le 27 juillet 2006 à 19:50 et diffusé par :