Le Lézard

Rapport Commerce mondial des services d'EDC



OTTAWA, le 27 juillet /CNW/ -- OTTAWA, le 27 juillet /CNW Telbec/ - Exportation et développement Canada (EDC) a préparé un rapport intitulé Commerce mondial des services dans lequel elle examine l'importance du commerce fondé sur les services pour l'économie mondiale et canadienne. Après avoir atteint quelque 2,4 T CAD en 2005, les exportations mondiales de services devraient croître de 6 % et passer à 2,6 T CAD en 2006, puis de 4,5 % en 2007 pour arriver à 2,7 T CAD.

"On accorde peu d'attention aux services, pourtant le troisième secteur d'exportations au Canada", déplore Peter Hall, vice-président et économiste en chef adjoint. "Dans le monde, les services représentent 60 % de l'activité économique totale, mais seulement 20 % du commerce mondial. Cependant, quand on tient compte de la récente explosion du commerce et de la capacité technologique, l'avenir semble très prometteur pour le commerce dans le secteur des services."

Le Canada a enregistré une hausse de 4,5 % du total de ses exportations de services en 2004 et de 1,7 % en 2005 qui a atteint 65,0 G CAD. En tant que secteur industriel canadien, les exportations de services sont supérieures à celles de la foresterie (43,4 G CAD), mais inférieures à celles de l'énergie (86,9 G CAD). Les exportations de services du Canada devraient augmenter de 2,6 % et atteindre 66,7 G CAD en 2006 et 2,5 % en 2007.

Le secteur des services a affiché des résultats peu satisfaisants en 2005 lorsqu'on le compare au secteur plus traditionnel des biens, la croissance s'étant établie à respectivement 1,7 % et 5,3 %. Les exportations de services ont été freinées par l'appréciation du dollar canadien et le renchérissement des cours pétroliers.

À l'échelle régionale, un examen détaillé des données des exportations mondiales de services montre que l'Europe est le principal exportateur de services du monde, puisqu'elle en exporte près de la moitié, suivie par l'Asie (un cinquième), l'Amérique du Nord (17 %), et le reste du monde. La prépondérance de l'Europe dans les exportations de services pourrait être symptomatique de la très grande intégration économique de l'UE. De fait, les exportations vers des pays extérieurs à l'UE représentent seulement 40 % des services exportés par l'Europe cette année-là. Le reste - environ les trois cinquièmes des exportations de services de l'UE - s'effectue à l'intérieur de celle-ci.

L'Asie ne représente que 20 % des exportations mondiales de services, mais leur croissance y a été bien plus forte que dans le reste du monde dans les années 1990 - 15 % contre 9 %. De plus, en 2004, les exportations de services régionales ont fait un bond de 26 % et de 19 % en 2005, et l'Asie devrait continuer de faire mieux que la moyenne mondiale. La sous-traitance à l'étranger explique certes en partie cette croissance, mais le processus est beaucoup plus complexe qu'on ne le pense généralement. En outre, le simple fait de sous-traiter à l'étranger des fonctions de gestion s'est transformé en une sous-traitance à l'étranger des processus d'affaires telle que la sous-traitance à l'étranger de toute une fonction, comme le soutien à la RH.

M. Hall note à ce propos que "la sous-traitance de services à l'étranger grimpe dans la chaîne de la valeur ajoutée. La sous-traitance ainsi que la progression sur la chaîne de valeur devraient toutes deux se poursuivre, voire s'étendre à d'autres industries".

Pour en savoir plus sur le rapport Commerce mondial des services d'EDC, veuillez contacter le groupe des Affaires publiques à EDC.

EDC, organisme de crédit à l'exportation du Canada, offre des solutions commerciales novatrices pour aider les exportateurs et les investisseurs canadiens à réussir sur les marchés mondiaux. Chaque année, quelque 7 000 entreprises canadiennes et leurs clients étrangers tirent profit de ses connaissances et de ses partenariats pour faire des affaires sur environ 200 marchés. Société financièrement autonome, EDC est un chef de file reconnu dans l'établissement de rapports financiers, l'analyse économique et la gestion des ressources humaines.


Communiqué envoyé le 27 juillet 2006 à 12:32 et diffusé par :