Le Lézard
Classé dans : L'environnement

Les rejets industriels de substances toxiques diminuent en Amérique du Nord



MONTRÉAL, le 27 juillet /CNW/ -- MONTRÉAL, le 27 juillet /CNW Telbec/ - Les nouvelles données présentées dans le dernier rapport À l'heure des comptes, établi par la Commission de coopération environnementale (CCE), montrent que les rejets industriels de substances chimiques ont diminué de 20 % entre 1998 et 2003, la réduction ayant atteint 21 % dans le cas des émissions atmosphériques.

Ce rapport annuel, publié aujourd'hui, compile des données tirées de l'Inventaire national des rejets de polluants du Canada et du Toxics Release Inventory (Inventaire des rejets toxiques) des États-Unis. Ces données sont appariées afin de dresser un tableau nord-américain des substances chimiques industrielles présentes dans l'environnement. Ainsi, le rapport indique que   23 816 établissements ont rejeté ou transféré près de 3 millions de tonnes de substances chimiques en 2003, selon les données les plus récentes ayant servi aux analyses.

Un coup d'oeil sur les données relatives à la prévention de la pollution révèle l'atteinte de résultats encourageants. Les établissements du Canada et des États-Unis qui ont signalé avoir mis en ?uvre des activités de prévention de la pollution - celles-ci vont de modifications apportées au matériel ou aux procédés jusqu'à la substitution de matières premières - ont réduit leurs rejets et transferts entre 2002 et 2003.

Par contre, les établissements qui n'ont entrepris aucune activité de prévention de la pollution affichent, au Canada, une hausse nette de leurs rejets et transferts, tandis qu'aux États-Unis, ils enregistrent des réductions moins importantes que ceux ayant déclaré de telles activités.

"Il est stimulant de constater que les rejets et transferts de substances chimiques dans notre environnement diminuent et que les activités de prévention de la pollution laissent présager que d'autres réductions seront apportées, affirme William V. Kennedy, directeur exécutif de la CCE. Nous espérons que cela incitera un plus grand nombre d'établissements industriels à prévenir la pollution à la source plutôt qu'à apporter des solutions en fin de chaîne."

Le rapport de cette année se penche en particulier sur le secteur de la fabrication de ciment. L'analyse des données permet de constater que, même si les cimenteries sont relativement peu nombreuses (156 au total), elles constituent une source importante de certains polluants atmosphériques courants (256 123 tonnes d'oxydes d'azote et 200 393 tonnes de dioxyde de soufre), de substances toxiques, biocumulatives et persistantes (7 648 kilogrammes de mercure et ses composés rejetés dans l'air) et de gaz à effet de serre (89 100 000 tonnes d'équivalents-dioxyde de carbone).

Il a été plus difficile de comparer les rejets et transferts des cimenteries du Canada, du Mexique et des États-Unis du fait que les méthodes de déclaration varient d'un pays à l'autre. Par exemple, les cimenteries du Canada ont signalé des rejets et transferts de 25 substances, tandis que celles des États-Unis ont déclaré des rejets et transferts de 79 substances. Ces écarts peuvent cependant être attribuables à plusieurs facteurs, dont les combustibles, les matières premières et les procédés utilisés, les dispositifs antipollution en place et les méthodes employées pour l'estimation des rejets et transferts.

Le prochain rapport de la série À l'heure des comptes renfermera une analyse spéciale des données du nouveau registre d'émissions et de transferts de contaminants du Mexique, le Registro de Emisiones y Transferencia de Contaminantes. Les établissements industriels mexicains sont tenus de déclarer leurs rejets et transferts de 104 substances chimiques, conformément au système national de déclaration.

Vous avez une question au sujet d'un établissement, d'un secteur d'activité, d'une province ou d'un État en particulier? Le site Web À l'heure des comptes en ligne, à l'adresse http://www.cec.org/takingstock/fr, vous permet d'effectuer des recherches personnalisées par substance chimique, par établissement, par secteur d'activité ou par région géographique.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 05:00
Pour relever le défi du changement climatique, d'importants changements sont requis à tous les niveaux de la réglementation agricole - national, européen et international. L'agriculture climato-intelligente (CSA, pour « climate-smart agriculture »)...

10 déc 2017
La ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, sera en France du 11 au 14 décembre prochains en compagnie de l'émissaire aux changements climatiques et aux enjeux...

10 déc 2017
Les gouvernements du Canada et de la Colombie-Britannique ont annoncé la publication du premier rapport d'étape annuel sur la mise en oeuvre du Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques, le tout premier plan...

9 déc 2017
Les gouvernements du Canada et de la Colombie-Britannique ont annoncé la publication du premier rapport d'étape annuel sur la mise en oeuvre du Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques, le tout premier plan...

8 déc 2017
Ce dossier fournit les preuves de l'existence d'un réseau criminel professionnel trafiquant des produits de grande valeur issus de la faune locale à hauteur de plus de 15 millions USD.    Un an après l'audience publique de la WJC, celle-ci a...

8 déc 2017
Le gouvernement du Canada adopte des méthodes d'approvisionnement en énergie novatrices qui lui permettront d'assurer une saine gérance financière et de mieux tirer parti du gaz naturel renouvelable lorsque celui-ci sera disponible au Canada....




Communiqué envoyé le 27 juillet 2006 à 10:39 et diffusé par :