Le Lézard
Classé dans : Les affaires

Selon des économistes de la Banque Scotia, des dépenses dans les services et le secteur public favoriseraient l'expansion économique de l'Ontario



TORONTO, le 27 juillet /CNW/ -- TORONTO, le 27 juillet /CNW/ - Des investissements accélérés dans le secteur public, plus particulièrement dans les soins de santé, l'éducation et les infrastructures, de même qu'une activité prospère et soutenue dans le secteur des services, seront favorables à l'économie de l'Ontario en cette période de régression de la construction résidentielle et de restructuration des entreprises industrielles, selon le dernier rapport publié par Études économiques Scotia, Provincial Trends - Capitalizing on Canada's Commodity Bonanza (Tendance provinciales - Exploiter le riche filon des produits de base du Canada).

"Les exportations ontariennes de matériel électronique et de biens industriels comme les métaux et les minerais sont soutenues par une forte demande mondiale. En 2006 et 2007, on s'attend à une baisse de la production de véhicules automobiles, à mesure que les constructeurs s'ajustent au ralentissement des ventes", a indiqué Meny Grauman, économiste à la Banque Scotia. "Mais de nouveaux investissements devraient permettre à l'Ontario de conserver sa position de première région d'Amérique du Nord pour ce qui est de la construction automobile. Les autres industries manufacturières continueront d'être confrontées à un contexte mondial de ventes concurrentiel, aggravé par la vigueur du dollar canadien."

"Les dépenses dans le secteur du commerce de détail de la province ont été inférieures à la moyenne nationale depuis 2001, mais elles demeurent raisonnablement élevées malgré une modeste croissance du revenu et un ralentissement de l'achalandage touristique étranger", a expliqué M. Grauman. "Au cours des deux prochaines années, le ralentissement du marché de l'habitation maintiendra les dépenses non essentielles sur une trajectoire relativement modérée, même si les consommateurs bénéficient d'une réduction de la TPS et de la croissance soutenue, quoique modeste, de l'emploi."

La phase de prospérité simultanée que traversent les secteurs des ressources et de la construction est en voie de réorganiser en profondeur la carte de la performance économique au Canada. Une grande partie de cette force reflète la persistance de la demande massive et la flambée des prix des produits de base liées aux progrès économiques rapides dans les pays en développement qui, grâce à leurs faibles coûts, sont devenus des géants de la fabrication. L'activité intérieure profite également de l'accélération des projets de construction non résidentielle.

Dans une perspective régionale, la performance du Canada en matière de croissance continuera d'être sous-tendue par les provinces de l'Ouest et de l'Est, riches en ressources. Les meilleures performances seront affichées par l'Alberta, où l'expansion vertigineuse des sables bitumineux de l'Athabasca progresse, par la Colombie-Britannique, où l'on exploite les ressources énergétiques et minières diversifiées de la province pendant que se poursuit la construction en vue des Jeux Olympiques de 2010, ainsi que par Terre-Neuve-et-Labrador, où les projets relatifs à l'exploitation des produits de base sur terre et en mer ont le vent en poupe. Entre elles, les provinces des Prairies et de l'Atlantique jouiront de l'effet d'entraînement économique de leurs voisines respectives à l'ouest et à l'est, ainsi que de la diversification de plus en plus grande des économies provinciales. Au Canada central, cependant, la croissance devrait se poursuivre à un rythme encore relativement lent.

Le rapport Provincial Trends - Capitalizing on Canada's Commodity Bonanza et d'autres publications d'Études économiques Scotia peuvent être consultés en ligne à l'adresse www.scotiabank.com et sur Bloomberg avec SCOE.

Études économiques Scotia, qui fait partie du Groupe Banque Scotia, propose à sa clientèle une analyse approfondie des facteurs qui façonnent l'avenir du Canada et l'économie mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie, ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et gouvernementales.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 19:45
« Le gouvernement nous a fait un beau show de boucane pour lancer le troisième plan de lutte à la pauvreté. Malheureusement, nous sommes obligés de conclure qu'il s'agit en fait d'un plan d'intégration en emploi », s'indigne le porte-parole du...

à 19:28
La Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d'oeuvre (COCDMO) accueille avec satisfaction la présentation du Plan gouvernemental pour l'inclusion économique et la participation sociale. Nous approuvons particulièrement...

à 19:00
L'année 2017 est en voie de devenir une année record en ce qui concerne la valeur des permis de bâtir délivrés par les 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). La valeur de ces permis devrait atteindre 9 milliards de...

à 16:42
Si on en croit le Plan d'action gouvernemental pour l'inclusion économique et la participation sociale dévoilé aujourd'hui, des dizaines de milliers d'enfants, pourtant parmi les plus pauvres au Québec, continueront d'être privés leur pension...

à 16:17
Selon la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), les mesures prévues au Plan d'action gouvernementale pour l'inclusion économique et la participation sociale visent juste. Le gouvernement rehausse de manière substantielle le filet...

à 14:30
La Centrale des syndicats du Québec soutient que le troisième plan dévoilé ce matin par le gouvernement Couillard pour lutter contre la pauvreté représente un « effort significatif » mais qui demeure malheureusement encore nettement insuffisant pour...




Communiqué envoyé le 27 juillet 2006 à 06:00 et diffusé par :