Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement, Exploitation pétrolière

Le ministère de la Défense octroie un projet spécifique de destruction de l'amiante à A-Conversion, LLC



NEW YORK, le 26 juillet /CNW/ -- Le contrat de 1,27 million $ à fournisseur exclusif utilisera la méthode

ABCOV

NEW YORK, le 26 juillet /CNW/ - A-Conversion, LLC, une société privée de New York, a reçu un contrat du ministère de la Défense pour construire un système de conversion de l'amiante qui est transportable et modulaire. Il sera utilisé dans diverses installations du ministère et utilisera la méthode ABCOV pour détruire l'amiante.

Le contrat de 1,27 million $ à fournisseur exclusif, octroyé par le Contracting Command of Excellence du Pentagone, prévoit l'utilisation de la méthode brevetée ABCOV, un processus non thermique, approuvé par l'Environmental Protection Agency (EPA) (agence américaine de protection de l'environnement), pour convertir l'amiante de façon mécanique et chimique et qui a été mis au point par Tony Nocito.

"La méthode ABCOV est un processus des plus fiables qui pourrait économiser des millions de dollars aux contribuables, dans des engagements reliés à l'amiante", déclare M. Nocito.

"La mise au point de ce système transportable et modulaire de conversion de l'amiante par le ministère de la Défense éliminera les risques de danger et les coûts de transport de matières contenant de l'amiante à travers les quartiers entourant ses installations, éliminant ainsi la responsabilité du gouvernement dans les décharges publiques", d'ajouter M. Nocito.

La méthode ABCOV(MC) a été utilisée lors d'opérations à petite échelle à des endroits fixes : polygone d'essai d'Aberdeen, au Maryland, la base de l'aviation américaine de Griffiss (New York), Con Edison et Madison Square Garden, à New York, ainsi que lors de divers projets de démonstration, entre autres le ministère de l'Énergie où les économies de destruction de matériel radioactif contenant de l'amiante (ACM) permettent de réduire les volumes et les coûts d'élimination.

Depuis les années 1970, l'EPA a établi que l'amiante et les matières qui en contiennent sont dangereuses pour les humains. Elle en a interdit l'emploi dans les matériaux de constructions et dans d'autres produits. L'exposition prolongée aux fibres d'amiante contenues dans l'air peut causer des maladies reliées à l'amiante, comme l'amiantose, le mésothéliome et le cancer du poumon. Les risques de responsabilités reliés à l'exposition et à l'entreposage de l'amiante dans les décharges sont indéfinis. Leurs coûts retomberont inévitablement sur les contribuables.

/Site Web : http://www.abcov.com /

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

21 oct 2017
L'Ontario transfère des terres à Parcs Canada pour le premier parc urbain national; Une nouvelle application est lancée pour le parc TORONTO, le 21 oct. 2017 /CNW/ - La création du plus grand parc urbain d'Amérique du Nord a fait un grand pas en...

20 oct 2017
QUÉBEC, le 20 oct. 2017 /CNW Telbec/ - L'Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ) salue la décision du gouvernement du Québec d'étendre la période allouée aux commentaires sur sa nouvelle réglementation encadrant les hydrocarbures. Cette...

20 oct 2017
BAIE-COMEAU, QC, le 20 oct. 2017 /CNW/ - L'application efficace et rigoureuse des lois canadiennes sur la protection de l'environnement et la protection de la faune demeure, pour Environnement et Changement climatique Canada, l'une des façons de...

20 oct 2017
MONTRÉAL, le 20 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Technoparc Montréal et FPInnovations ont conclu aujourd'hui la transaction d'achats de terrains par FPInnovations en vue de sa mise en place au Technoparc de Montréal. Les terrains, totalisant une superficie...

20 oct 2017
QUÉBEC, le 20 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Le porte-parole de l'opposition officielle en matière d'environnement et de lutte contre les changements climatiques, Sylvain Gaudreault, et le porte-parole en matière d'économie, Alain Therrien, ont...

20 oct 2017
OTTAWA, le 20 oct. 2017 /CNW/ - L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a confirmé la présence de l'agrile du frêne sur le territoire de la ville de Sherbrooke, en Estrie au Québec. Il s'agit de détections du ravageur en dehors de la...




Communiqué envoyé le 26 juillet 2006 à 05:00 et diffusé par :