Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport, Exploitation minière

Imerys: Résultats consolidés estimés du 1er semestre 2006



PARIS, July 26 /PRNewswire/ --

- Croissance soutenue du résultat courant net : + 6,9 %

- Réorganisation de la production de kaolin

Mardi 25 juillet 2006, le Conseil d'Administration d'Imerys a examiné les résultats estimés non audités du 1er semestre 2006, présentés par Gérard Buffière, Directeur Général. Les résultats définitifs seront arrêtés et publiés mercredi 6 septembre 2006.

    
    Données estimées   2ème      2ème        %       1er      1er        %
    (en millions    trimestre trimestre variation semestre semestre Variation 
    d'euros)           2006      2005                2006     2005   
    
    Résultats consolidés

    Chiffre
    d'affaires        831,7     733,4    + 13,4 %  1 665,8  1 486,3  + 12,1 %
    Résultat      
    Opérationnel 
    courant(1)        124,4     119,9     + 3,7 %    228,4    219,0   + 4,3 %
    Résultat courant   
    net(2), part du
    Groupe             84,3      82,3     + 2,5 %    149,0    139,4   + 6,9 %
    Résultat net,      
    part du Groupe     (2,4)    121,8      n.s.       53,7    180,8      n.s.

    Financement

    Cash flow         
    opérationnel
    courant(3)        132,9     127,7   + 4,1 %      253,4    233,5   + 8,5 %
    Investissements   
    payés             (49,5)    (56,5) - 12,4 %      (99,1) (131,2)  - 24,5 %
    Dette financière 
    nette            1220,0     988,7  + 23,4 %    1 220,0   988,7   + 23,4 %

    Données par action (nb moyen pondéré)

                 63 464 048   63 377 870  n.s.   63 497 943  63 342 209  n.s.
    Résultat 
    courant net   1,33 EUR    1,30 EUR  + 2,3 %   2,35 EUR  2,20 EUR  + 6,6 %




(1) Résultat opérationnel, avant autres produits et charges ; (2) Résultat net, avant autres produits et charges nets ; (3) Résultat opérationnel courant plus dotations nettes aux amortissements et provisions, moins impôt sur le résultat opérationnel courant.

Imerys a continué d'évoluer au 2ème trimestre 2006 sur des marchés contrastés. L'environnement macro-économique du semestre a par ailleurs été marqué par la forte inflation des coûts externes, en particulier l'énergie.

Dans ce contexte, le Groupe a de nouveau démontré sa capacité d'adaptation, sa rigueur de gestion et la réactivité de ses équipes. Sur le semestre, le rythme de progression du Groupe est resté soutenu :

- Le chiffre d'affaires est en hausse de + 12,1 % par rapport au 1er semestre 2005 (+ 13,4 % au 2ème trimestre). A périmètre et changes comparables, la croissance est de + 4,6 % (+ 2,9 % au 2ème trimestre).

- Le résultat opérationnel courant augmente de + 4,3 % sur le semestre (+ 3,7 % au 2ème trimestre). Enfin, le résultat courant net croît de + 6,9 % (+ 2,5 % au 2ème trimestre) compte tenu d'un allègement du résultat financier sur la période.

Confronté au niveau durablement élevé des prix de l'énergie au Royaume-Uni, qui pèse sur les performances des branches Pigments pour Papier et Minéraux de Spécialités, Imerys a annoncé la réorganisation de sa base de production de kaolin. Elle se traduit au 1er semestre 2006 par une charge comptable nette de - 73,0 millions d'euros.

Pour Gérard Buffière : "Au 1er semestre, nos marchés ont été contrastés dans leur évolution. Notre croissance a été soutenue grâce à la contribution de nos acquisitions récentes dont l'intégration progresse et grâce aux efforts de l'ensemble de nos équipes qui sont parvenues à compenser l'impact de l'alourdissement des coûts d'énergie.

La persistance de l'augmentation de ceux-ci, au Royaume-Uni en particulier, nous a amenés à décider la réorganisation de notre plateforme de kaolin. A l'issue de ce redéploiement, nous disposerons d'une base de coûts efficace.

Pour l'ensemble de l'année, à conjoncture macro-économique et conditions de marchés inchangées, la progression de notre résultat courant net devrait être du même ordre que celle obtenue au 1er semestre".

REORGANISATION DE LA PRODUCTION DE KAOLIN DU GROUPE

Le Groupe a annoncé le 4 juillet dernier son intention de réorganiser sa base de production de kaolin afin de limiter son exposition aux coûts de l'énergie au Royaume-Uni, coûts dont l'évolution depuis la fin de l'année 2005 est particulièrement pénalisante.

- En fin d'année 2007, Imerys cessera de fabriquer en Cornouailles ses kaolins de couchage pour papier, les plus consommateurs en énergie. Les tonnages correspondant seront transférés au Brésil (Imerys RCC) où les capacités de production seront augmentées à due concurrence.

- Les capacités de production britanniques pour le papier seront dès lors exclusivement consacrées à la fabrication de kaolins de charge afin de les adapter à la nature des réserves minérales locales. Les techniques de séchage seront modifiées et adaptées à la nouvelle donne énergétique.

- Simultanément, et pour les mêmes raisons, Imerys fermera ses activités d'extraction et de raffinage de kaolin dans le Devon pour concentrer en Cornouailles ses productions britanniques de kaolins pour céramiques et minéraux de performance.

Ce projet s'accompagnera d'un programme d'investissements d'un montant global d'environ 100 millions d'euros qui sera destiné à :

- l'amélioration des équipements en Cornouailles avec notamment la modification des techniques de séchage des kaolins de charge ;

- l'augmentation de la capacité de production de kaolins de couchage de l'usine d'Imerys RCC (Brésil) ;

- la mise en place des moyens logistiques nécessaires.

Cette réorganisation prévoirait jusqu'à 800 suppressions de postes en Cornouailles et dans le Devon. L'essentiel de ces mesures prendrait effet au 4ème trimestre 2007. Le Groupe est engagé dans un processus de consultation des syndicats et représentants du personnel. Des mesures de reclassement seront proposées et tous les salariés concernés pourront bénéficier d'un programme personnalisé d'assistance et de conseil.

Cette opération entraînera une charge nette globale estimée à - 85 millions d'euros, pour l'essentiel constatée en 2006, correspondant :

- essentiellement à des provisions pour dépréciations d'actifs industriels et pour réhabilitation des sites pour un montant total net d'impôt de - 73 millions d'euros, sans impact sur le cash flow, comptabilisés au 30 juin 2006 ;

- d'autres coûts, principalement sociaux pour un montant net d'impôt d'environ - 12 millions d'euros, devant intervenir au 2ème semestre 2006 et en 2007. A l'issue de ce mouvement stratégique, le Groupe disposera de bases de coûts compétitive tant pour la production des kaolins de charge et de kaolins pour céramiques et minéraux de performance en Grande-Bretagne que pour celle des kaolins de couchage au Brésil.

COMMENTAIRE DES RESULTATS ESTIMES DU GROUPE

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires s'élève à 1 665,8 millions d'euros pour le 1er semestre 2006, en hausse de + 12,1 % par rapport à la même période de 2005 (+10,8 % au 1er trimestre; + 13,4 % au 2ème).

Sur le semestre, l'évolution des ventes intègre :

- un impact net de + 90,5 millions d'euros (+ 6,1 %, dont + 1,9 % au 1er trimestre et + 10,4 % au 2ème) des variations de périmètre reflétant la différence entre la contribution positive (+ 181,6 millions d'euros) des acquisitions réalisées depuis 2005 (principalement World Minerals, mi-juillet 2005, Denain-Anzin Minéraux, fin octobre 2005 et AGS fin février 2006) et l'impact des cessions (- 91,1 millions d'euros : American Minerals et Larivière, respectivement réalisées en mars et mi-avril 2005).

- un impact de change positif de + 20,6 millions d'euros (+ 1,4 %, dont +2,6 % au 1er trimestre et + 0,1 % au 2ème). A périmètre et changes comparables, le chiffre d'affaires progresse donc de + 4,6 % (+ 6,3 % au 1er trimestre ; + 2,9 % au 2ème, qui se compare à un 2ème trimestre 2005 en forte croissance). Cette évolution reflète :

- une évolution positive du couple prix/mix produits (+ 4,3 %, dont + 5,1% au 1er trimestre et + 3,5 % au 2ème) et ce, une nouvelle fois, dans les quatre branches d'activité du Groupe ;

- une légère progression des volumes de vente (+ 0,3 %, dont + 1,2 % au 1er trimestre et - 0,6 % au 2ème), avec notamment un bon niveau d'activité dans les Matériaux & Monolithiques et les Réfractaires, Abrasifs & Filtration.

Croissance du résultat opérationnel courant

Le résultat opérationnel courant s'établit à 228,4 millions d'euros pour le 1er semestre 2006, en hausse de + 4,3 % par rapport au 1er semestre 2005 (+ 5,0 % au 1er trimestre et + 3,7 % au 2ème).

Ce résultat prend en compte un effet des devises limité (+ 1,4 million d'euros) et un impact périmètre net de + 17,9 millions d'euros (dont 5,4 millions d'euros au 1er trimestre et 12,5 millions au 2ème). La progression sensible du couple prix/mix produits sur l'ensemble de la période (+ 63,9 millions d'euros) correspond à la forte inflation des coûts variables (- 59,3 millions d'euros, principalement liés à l'énergie) qui a limité la progression du résultat opérationnel du Groupe. L'effet des volumes et la variation des autres coûts ont été négatifs de - 5,5 millions d'euros et de - 7,7 millions d'euros, respectivement.

Au total, la marge opérationnelle du Groupe s'établit à 13,7 % contre 14,7 % au 1er semestre 2005. Cette évolution reflète principalement le niveau de marge des sociétés nouvellement acquises (World Minerals, DAM, AGS) ; la poursuite de leur intégration devrait permettre l'amélioration des performances.

Résultat courant net(1) : + 6,9 %

Le résultat courant net, part du Groupe, s'établit à 149,0 millions d'euros pour le 1er semestre 2006, contre 139,4 millions d'euros pour la même période de 2005, en hausse de + 6,9 % (+ 13,2 % au 1er trimestre ; + 2,5 % au 2ème).

Cette évolution prend en compte :

- un résultat financier en amélioration, à - 19,0 millions d'euros contre - 21,5 millions d'euros pour la même période de 2005, bénéficiant de l'impact positif d'opérations de change et d'ajustements limités de valorisation des instruments financiers selon IAS 39 ;

- une charge d'impôts courante de - 60,7 millions d'euros contre - 58,0 millions d'euros en 2005, soit un taux effectif d'impôt de 29,0 % contre 29,4% au 1er semestre 2005. A 2,35 euros contre 2,20 euros en 2005, le résultat courant net par action progresse de + 6,6 % sur le semestre, le nombre moyen pondéré d'actions en circulation étant en légère hausse, à 63 497 943 contre 63 342 209 au 1er semestre 2005.

Résultat net

Le résultat net, part du Groupe s'établit à 53,7 millions d'euros au 1er semestre 2006, contre 180,8 millions d'euros pour la même période de 2005. Au 1er semestre 2005, le résultat net intégrait un montant net d'impôt d'autres produits et charges de 41,4 millions, dont la plus-value réalisée lors de la cession du réseau de distribution Larivière.

Au 1er semestre 2006, le résultat net prend en compte un montant net d'impôt de - 95,3 millions d'euros d'autres produits et charges, pour l'essentiel sans impact sur le cash flow du Groupe. Ce montant correspond en effet principalement à l'important plan de réorganisation de l'activité kaolin du Groupe au Royaume-Uni, annoncé le 4 juillet dernier et comprend :

- des provisions pour dépréciations d'actifs industriels et réhabilitation des sites liées au programme de réorganisation de la production de kaolin au Royaume-Uni, pour un montant global de - 73,0 millions d'euros (cf. page 2) ;

- des autres charges pour un montant de - 22,3 millions d'euros liés à des dépréciations d'actifs en Amérique latine et à des actions de réduction des coûts engagées dans l'ensemble du Groupe.

Cash flow et structure financière

Le cash flow opérationnel courant(2) s'est établi à 253,4 millions d'euros, contre 233,5 millions d'euros au 1er semestre 2005, soit une hausse de + 8,5%. Cette évolution prend en compte :

- un EBITDA(3) de 320,3 millions d'euros, contre 299,6 millions d'euros au 1er semestre 2005, soit une croissance de + 6,9 % ;

- un impôt notionnel sur le résultat opérationnel courant de - 66,9 millions d'euros (- 66,1 millions au 1er semestre 2005).

Après la mise en oeuvre en 2005 de nombreux projets stratégiques d'extension des capacités de production, les investissements industriels sont en baisse sensible sur la période (78,7 % des amortissements contre 122,2 % au 1er semestre 2005). Leur montant payé est de 99,1 millions d'euros (131,2 millions d'euros au 1er semestre 2005).

Le cash flow libre opérationnel courant(4) s'établit ainsi à 70,6 millions d'euros, contre 36,4 millions d'euros au 1er semestre 2005. Cette évolution reflète la progression des résultats opérationnels du Groupe combinée à une baisse des investissements sur le semestre. La variation du besoin en fonds de roulement opérationnel à - 84,7 millions d'euros contre - 68,0 millions d'euros au 1er semestre 2005, reflète la croissance sur la période.

L'impact sur la trésorerie des opérations de croissance externe s'élève à - 21,8 millions d'euros (142,0 millions d'euros 1er semestre 2005) et prend principalement en compte l'acquisition d'AGS, fin février 2006. Les produits de cession ont été négligeables à 0,3 millions d'euros.

Après paiement des dividendes pour - 106,1 millions d'euros et d'autres mouvements pour un montant global d'environ - 6,0 millions d'euros, l'endettement net s'élève à 1 220,0 millions d'euros au 30 juin 2006, contre 988,7 millions d'euros au 30 juin 2005 et 1 140,0 millions d'euros au 31 décembre 2005. Le ratio dette nette sur fonds propres s'établit ainsi à 79,4% au 30 juin 2006 contre 64,7 % au 30 juin 2005.

    
    COMMENTAIRES PAR BRANCHE D'ACTIVITES

    
    CHIFFRE D'AFFAIRES          1er      1er       Variation    Variation
    (en millions d'euros)    semestre  semestre    courante     à PCC(1)
                               2006      2005          %            %
    Minéraux de Spécialités   468,1    401,1       + 16,7 %     + 3,1 %
    Pigments pour Papier      388,2    366,8        + 5,8 %     + 3,7 %
    Matériaux & Monolithiques 442,3    495,3       - 10,7 %     + 6,5 %
    Réfractaires, Abrasifs & 
    Filtration                391,2    246,5       + 58,7 %     + 4,4 %
    Groupe Imerys(2)        1 665,8  1 486,3       + 12,1 %     + 4,6 %




(1) A périmètre et changes comparables ; (2) Après holdings et éliminations.

    
    RESULTAT OPERATIONNEL 
    COURANT(1) (en                1er        1er     Variation
    millions d'euros)           semestre   semestre   courante
                                   2006       2005        %
    Minéraux de Spécialités       48,8       51,8    - 5,8 %
    Pigments pour Papier          36,5       36,6    - 0,5 %
    Matériaux & Monolithiques    101,1       99,1    + 2,0 %
    Réfractaires, Abrasifs & 
    Filtration                    57,5       44,5   + 29,2 %
    Groupe Imerys(2)             228,4      219,0    + 4,3 %




(1) Résultat opérationnel, avant autres produits et charges ; (2) Après holdings et éliminations.

Minéraux de Spécialités

(27 % du chiffre d'affaires consolidé au 1er semestre)

Au cours du 1er semestre, la branche a évolué sur des marchés contrastés :

- les marchés des minéraux de performance (peinture, plastiques, adhésifs,...) ont été bien orientés tant en Amérique du Nord qu'en Europe ;

- les marchés des céramiques fines (sanitaire et arts de la table) ont poursuivi leur décroissance en Europe, tandis que les marchés traditionnels du carrelage (Italie, France) étaient affectés par une faiblesse de la demande. Le marché américain est confronté au transfert de la production de céramiques sanitaires vers le Mexique et l'Asie ;

- Les marchés du graphite ont quant à eux été en légère croissance tandis que celui des supports de cuisson s'est dégradé au 2ème trimestre, avec notamment un accroissement de la concurrence.

Dans ce contexte marqué par la dégradation de certains marchés et la forte inflation des coûts de l'énergie, les efforts de restructuration ont été accrus dans l'ensemble de la branche avec notamment :

- la mise en oeuvre, au mois de février, d'un plan de réduction des coûts administratifs dans le cadre de l'intégration de Denain-Anzin Minéraux (DAM), acquise fin octobre 2005 ;

- l'annonce, au mois de mai, du projet de regrouper la production de supports de cuisson sur les sites espagnols, thaïlandais et hongrois de la branche et d'arrêter la production sur le site de Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher, France) dont l'outil industriel est moins performant ;

- l'annonce, début juillet, du projet d'arrêter, fin 2007, les activités d'extraction et de raffinage de kaolin dans le Devon pour concentrer en Cornouailles les productions britanniques de kaolins pour céramiques et minéraux de performance (cf. page 2).

Par ailleurs, la branche a poursuivi le renforcement de ses positions dans le GCC pour minéraux de performance avec l'acquisition, début juillet, de 70 % du capital de Mikro Minerals (Turquie) qui réalise un chiffre d'affaires annuel de 3,5 millions d'euros, principalement sur le marché de la peinture.

Le chiffre d'affaires s'établit à 468,1 millions d'euros sur le 1er semestre 2006, en hausse sensible (+ 16,7 %) par rapport au 1er semestre 2005, intégrant un effet change de + 3,1 % et périmètre de + 10,6 %, lié à l'acquisition de DAM.

Retraitée de ces deux impacts, les ventes sont donc en hausse de + 3,1 % sur le semestre (+ 5,1 % au 1er trimestre et + 1,3 % au 2ème) avec une hausse sensible du couple prix/mix produits et une baisse des volumes de ventes, dans les céramiques (porcelaine, sanitaire, carrelage) et dans les minéraux de performance aux Etats-Unis ; la capacité de production de kaolin calciné de l'usine de Dry Branch (Géorgie) a en effet été réduite en 2005 et concentrée sur les produits économiquement rentables.

Le résultat opérationnel courant s'établit à 48,8 millions d'euros (51,8 millions d'euros au 1er semestre 2005) prenant en compte un effet de périmètre de 5,2 millions d'euros. La hausse du couple prix/mix produits et le strict contrôle des coûts fixes, ont limité l'impact de la hausse des coûts variables (en particulier énergie) et du tassement des volumes de vente. Cette évolution s'accompagne cependant d'une érosion de la marge opérationnelle qui s'établit à 10,4 % contre 12,9 % au 1er semestre 2005. Cette baisse est en partie liée à l'intégration de DAM, dont le niveau de marge, avant mise en place des synergies, était inférieur à la moyenne des activités de la branche.

Les investissements industriels se sont élevés à 25,8 millions d'euros, soit 83,7 % des amortissements, contre 25,4 millions au 1er semestre 2005. Ils ont été principalement consacrés à l'amélioration de la productivité et à des augmentations sélectives de capacité notamment dans le domaine des pâtes sanitaires prêtes à l'emploi au Mexique. Dans le graphite, un nouveau four mettant en oeuvre un procédé innovant de graphitation est également en cours de construction.

Pigments pour Papier

(23 % du chiffre d'affaires consolidé au 1er semestre)

Après une année 2005 difficile, le 1er semestre 2006 est marqué par une croissance de la production mondiale de papiers d'impression et d'écriture estimée à + 4,9 %. Les tendances par zone géographique sont les suivantes :

- en Europe, la production de papier est en hausse par rapport au 1er semestre 2005, avec une augmentation globale de la demande et un effet de base positif, en raison de la grève de 7 semaines qui avait affecté l'industrie papetière finlandaise au 2ème trimestre 2005 ;

- en Amérique du Nord, la production de papier est en légère baisse, reflétant une faiblesse de la demande et des perturbations industrielles ("lock-out") chez certains papetiers ;

- en Asie, le développement du marché du papier se poursuit.

Dans cet environnement contrasté, la branche poursuit activement la mise en oeuvre de sa stratégie de développement dans les carbonates de calcium. Après les investissements réalisés en 2004 et 2005 en Inde, en Chine et en Suède, une nouvelle unité de production de carbonate de calcium précipité (PCC) pour papier est en construction à Sumatra (Indonésie). Ce projet s'inscrit dans le cadre d'une joint-venture majoritairement détenue par Imerys, avec April, important papetier asiatique. La production, qui démarrera au 4ème trimestre 2006, viendra compléter la fourniture de carbonate de calcium naturel (GCC) déjà assurée par Imerys.

Par ailleurs, le Groupe a annoncé, le 4 juillet dernier, un important projet de réorganisation de sa production de kaolin pour papier (cf. page 2) afin, notamment, de limiter son exposition aux coûts de l'énergie au Royaume-Uni. A l'issue de l'opération, le Groupe disposera de bases de coûts compétitives tant pour la production des kaolins de charge en Grande-Bretagne que pour celle des kaolins de couchage au Brésil.

Le chiffre d'affaires s'élève à 388,2 millions d'euros au 1er semestre 2006 (+ 5,8 % par rapport au 1er semestre 2005). Retraité des effets de change (+ 0,8 %) et de périmètre (+ 1,4 %, reflétant l'acquisition de Yen Bai Banpu au Vietnam en juillet 2005), il enregistre une croissance de + 3,7 % sur le semestre (+ 2,4 % au 1er trimestre et + 4,9 % au 2ème). Cette évolution traduit :

- une amélioration significative du couple prix/mix produits ;

- une légère baisse des volumes de vente de kaolins, notamment liée à des arrêts de production chez des clients nord-américains, dont certains sont approvisionnés à partir du Royaume-Uni ;

Le résultat opérationnel courant est stable, à 36,5 millions d'euros (36,6 millions d'euros au 1er semestre 2005). Ce maintien reflète la capacité de la branche à absorber, globalement, l'augmentation de ses coûts variables (en particulier l'énergie) par l'amélioration du couple prix/mix produits. Par ailleurs, la maîtrise des coûts fixes, grâce aux efforts menés par l'ensemble des équipes, a compensé la baisse des volumes de vente. Au total, dans ce contexte difficile, marqué par l'accélération de la hausse des prix de l'énergie depuis la fin 2005, la marge opérationnelle de la branche résiste bien et s'établit à 9,4 % contre 10,0 % au 1er semestre 2005.

Les investissements industriels s'élèvent à 18,2 millions d'euros (soit 52,5 % des amortissements) contre 39,4 millions d'euros au 1er semestre 2005, qui avait été marqué par la finalisation d'importants investissements dans les carbonates de calcium.

Matériaux & Monolithiques

(27 % du chiffre d'affaires consolidé au 1er semestre)

La branche a bénéficié de la bonne tenue globale de ses marchés au 1er semestre 2006 :

- le marché français des matériaux de construction continue d'être bien orienté. Le segment de la couverture est en hausse de + 4 %, soutenu par la croissance des mises en chantier de maisons individuelles neuves (+ 5 %). Dans la brique de structure, les produits en terre cuite ont poursuivi leur progression (plus de + 10 %).

- le marché des réfractaires monolithiques a, quant à lui, bénéficié d'un bon niveau d'activité en particulier dans la sidérurgie en Europe.

Dans les Matériaux de Construction, la nouvelle ligne de production de tuiles terre cuite de Sainte-Foy L'Argentière (Rhône) fonctionne désormais à plein régime, alimentant ainsi la demande du marché. Dans la brique, la nouvelle ligne de fabrication de briques de mur de Mably (Loire), démarrée en fin d'année 2005, monte progressivement en puissance. L'usine Marcel Rivereau (Loire Atlantique), acquise fin décembre 2004 se développe de façon satisfaisante grâce notamment à la production et à la commercialisation de briques de structure. La modernisation industrielle se poursuit avec la mise en place d'équipements plus performants dans l'usine de tuiles de Saint Geours d'Auribat (Landes) ; le démarrage est prévu en septembre prochain.

Dans les Réfractaires Monolithiques, l'optimisation industrielle et commerciale se poursuit. Dans ce contexte, la décision a été prise de fermer, au 2ème semestre 2006, l'usine allemande de Scheuerfeld et de concentrer la production sur les deux autres sites dont dispose la division dans ce pays. En Chine, la construction de la nouvelle usine (à proximité de Shanghai) se déroule comme prévu. Cette nouvelle unité, qui devrait entrer en production fin 2006, approvisionnera principalement les marchés de la sidérurgie et de la fonderie.

A 442,3 millions d'euros, le chiffre d'affaires est en baisse de - 10,7%. Cette évolution résulte de la cession du réseau de distribution spécialisée Larivière, intervenue le 19 avril 2005 (- 80,9 millions d'euros, soit - 16,3 %). A périmètre comparable, les ventes sont en croissance de + 6,5 % sur le semestre (+ 12,0 % au 1er trimestre ; + 1,3 % au 2ème). Cette progression reflète l'impact conjugué de la hausse des volumes de vente et de la progression du couple prix/mix produits.

Le résultat opérationnel courant est en légère hausse, à 101,1 millions d'euros au 1er semestre 2006, contre 99,1 millions d'euros au 1er semestre 2005, malgré la cession de Larivière. Retraitée des effets de périmètre, la hausse est de + 4,0 millions d'euros, la croissance des volumes de vente et du couple prix/mix produits ayant largement compensé l'impact négatif de la hausse des coûts de l'énergie. La marge opérationnelle progresse à 22,9 % contre 20,0 % au 1er semestre 2005.

Les investissements industriels s'établissent à 14,0 millions d'euros, soit 71,8 % des amortissements, contre 25,9 millions d'euros au 1er semestre 2005.

Réfractaires, Abrasifs & Filtration :

(23 % du chiffre d'affaires consolidé au 1er semestre)

Sur le semestre, l'environnement de marché de la branche a été globalement favorable. Les marchés des minéraux pour réfractaires se sont bien tenus, bénéficiant d'une activité favorable dans la sidérurgie tant en Europe qu'aux Etats-Unis et du lancement de nouveaux projets dans l'aluminium. Les marchés des minéraux pour abrasifs se sont inscrits en baisse. Ceux des minéraux pour filtration sont restés stables par rapport au 1er semestre 2005.

Le semestre a été marqué par l'acquisition, fin février, du groupe français AGS. Spécialiste des chamottes (argiles calcinées) et métakaolins, principalement destinés aux marchés réfractaires et sanitaires, AGS a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 50 millions d'euros en 2005.

Dans les minéraux pour abrasifs, la nouvelle usine de poudres abrasives ultrafines en cours de construction à Villach (Autriche) devrait comme prévu entrer en production à la fin du 2nd semestre 2006. Par ailleurs, le développement de nouveaux produits se poursuit.

Dans le domaine des minéraux pour filtration, l'intégration de World Minerals est en cours avec la mise en oeuvre des actions nécessaires à l'amélioration des performances opérationnelles de la division. Un investissement de capacité est notamment en cours de réalisation dans l'usine mexicaine de Guadalajara.

Le chiffre d'affaires s'établit à 391,2 millions d'euros pour le 1er semestre 2006 (+ 58,7 % par rapport au 1er semestre 2005). Cette évolution prend en compte :

- un effet périmètre net de + 127,3 millions d'euros, soit +51,6 % (acquisition de World Minerals, consolidé depuis le 14 juillet 2005 et d'AGS, consolidé depuis le 1er mars 2006 ; cession de American Minerals en mars 2005) ;

- un impact de change de + 2,7 %.

A périmètre et changes comparables, les ventes progressent de + 4,4 % sur la période (+ 5,4 % au 1er trimestre; + 3,5 % au 2ème), avec une amélioration du couple prix/mix produits et une légère progression des volumes.

Le résultat opérationnel courant s'établit à 57,5 millions d'euros au 1er semestre 2006, en hausse sensible par rapport au 1er semestre 2005 (44,5 millions d'euros). Cette évolution prend en compte un impact périmètre net de + 13,8 millions d'euros. La hausse du couple prix/mix produits et le léger progrès des volumes ont globalement compensé l'inflation des coûts variables. La marge opérationnelle s'établit à 14,7 % contre 18,1 % au 1er semestre 2005. Cette évolution s'explique par le niveau de marge des acquisitions récentes (World Minerals et AGS), dont l'intégration en cours devrait permettre l'amélioration progressive.

Les investissements industriels se sont élevés à 23,8 millions d'euros, soit 124,7 % des amortissements, contre 11,2 millions d'euros au 1er semestre 2005.

Leader mondial de la Valorisation des Minéraux, Imerys est présent dans 43 pays avec plus de 250 implantations et réalise plus de 3 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2005. A partir de minéraux qu'il extrait et transforme depuis ses réserves de qualité rare, le Groupe développe pour ses clients industriels des solutions qui améliorent leurs produits ou leurs processus de production. Ses produits trouvent de très nombreuses applications dans la vie quotidienne : bâtiment, produits d'hygiène, papiers, peintures, plastiques, céramiques, télécommunications, filtration de liquides alimentaires,...

        
    Relations Investisseurs :
    Isabelle Biarnès - +33-01-49-55-63-91/66-55
    Contacts Presse :
    Isabelle Biarnès - +33-01-49-55-63-91/66-55
    Matthieu Roquet-Montégon - +33-06-16-92-80-65

 
    PREMIER SEMESTRE 2006
    (données estimées, non auditées)

    1. Eléments de chiffre d'affaires consolidé


    
    Variation du chiffre d'affaires      %         %         %        %
    consolidé                        variation   effet     effet   variation
                                     courante  périmètre  changes   à PCC(*)
    Groupe Imerys                    + 12,1 %    + 6,1 %  + 1,4 %   + 4,6 %

    (*) Variation à périmètre et changes comparables.


    Evolution trimestrielle                T1 06    T2 06   S1 2006
    Groupe Imerys - variation courante    + 10,8 % + 13,4 % + 12,1 %
    Groupe Imerys - variation à PCC, dont  + 6,3 %  + 2,9 %  + 4,6 %
    :
    Minéraux de Spécialités                + 5,1 %    1,3 %  + 3,1 %
    Pigments pour Papier                   + 2,4 %  + 4,9 %   + 3,7%
    Matériaux & Monolithiques             + 12,0 %  + 1,3 %  + 6,5 %
    Réfractaires, Abrasifs & Filtration    + 5,4 %  + 3,5 %  + 4,4 %


    Répartition par branche d'activités   S1 2006 S1 2005
    Minéraux de Spécialités                  27 %    26 %
    Pigments pour Papier                     23 %    25 %
    Matériaux & Monolithiques                27 %    33 %
    Réfractaires, Abrasifs & Filtration      23 %    16 %
    Groupe Imerys                           100 %   100 %
    Répartition par destination
    géographique
    France                                   20 %    25 %
    Reste de l'Europe                        40 %    38 %
    Total Europe                             60 %    63 %
    Amérique du Nord                         24 %    22 %
    Autres                                   16 %    15 %
    Groupe Imerys                           100 %   100 %


    2. Compte de résultat simplifié


    
    (en millions 
    d'euros)       T2 2006  T2 2005  Variation  S1 2006  S1 2005  Variation
    Chiffre 
    d'affaires      831,7   733,4     + 13,4 %   1 665,8  1 486,3  + 12,1 %
    Résultat 
    opérationnel   
    courant         124,4   119,9      + 3,7 %     228,4    219,0   + 4,3 %
    Résultat 
    financier       (7,7)   (7,4)                  (19,0)   (21,5)
    Impôts courants (33,4)  (30,1)                 (60,7)   (58,0)
    Minoritaires / 
    mises       
    en equivalence    1,0     -                      0,3     (0,1)
    Résultat courant 
    net(1)           84,3    82,3   + 2,5 %        149,0    139,4   + 6,9 %
    Autres produits 
    et      
    charges, nets   (86,7)  39,5                   (95,3)   41,4
    Résultat net(1)  (2,4) 121,8   - 102,0 %        53,7   180,8      n.s.

    (1) Part du Groupe


PARIS, July 26 /PRNewswire/ --

---------------------------------

(1) Résultat net avant autres produits et charges nets.

(2) EBITDA moins impôt sur le résultat opérationnel courant.

(3) Résultat opérationnel courant plus dotations nettes aux amortissements et aux provisions.

(4) Cash flow opérationnel moins investissements payés et variation du besoin en fond de roulement opérationnel.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:46
MONTRÉAL, le 22 août 2017 /CNW Telbec/ - Afin de favoriser le développement culturel de la métropole, le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, M. Luc Fortin,...

à 17:41
QUÉBEC, le 22 août 2017 /CNW Telbec/ - Le Fonds de placement immobilier Cominar (« Cominar » ou le « Fonds ») (TSX: CUF.UN) a annoncé aujourd'hui son plan de se concentrer sur ses marchés principaux et de réduire le niveau de sa dette. Suite à la...

à 17:25
MONTRÉAL, le 22 août 2017 /CNW Telbec/ - Le conseil municipal de la Ville de Montréal a accordé un soutien financier de 150 000 $ au Centre des arts de la scène Pauline-Julien pour la réalisation de son plan d'action 2017. Cette contribution est...

à 17:01
MONTRÉAL, le 22 août 2017 /CNW/ - La Banque de Montréal (TSX : BMO) (NYSE : BMO) a annoncé aujourd'hui, agissant en qualité d'agent administratif des billets de fiducie subordonnés de BMO, son intention de racheter la totalité de ses billets de...

à 16:56
MONTRÉAL, le 22 août 2017 /CNW Telbec/ - « Dans un contexte de mondialisation des échanges commerciaux et de révolution technologique, nous croyons que la révision et la modernisation la Loi sur la protection des renseignements personnels dans le...

à 16:17
OTTAWA, le 22 août 2017 /CNW/ - Itinéraire du premier ministre Justin Trudeau pour le mercredi 23 août 2017 :   Montréal (Québec) 14 h Le premier ministre tiendra une rencontre avec le groupe de travail intergouvernemental sur la...




Communiqué envoyé le 26 juillet 2006 à 00:35 et diffusé par :