Le Lézard

/R E P R I S E/ - L'ex-doyen des préfets des MRC du Québec, M. Jules Paquin, s'éteint à l'âge de 84 ans



NOTRE-DAME-DE-MONTAUBAN, le 24 juillet /CNW/ -- NOTRE-DAME-DE-MONTAUBAN, le 24 juillet /CNW Telbec/ - L'ex-doyen des préfets des MRC du Québec, M. Jules Paquin, est décédé dimanche le 23 juillet en soirée des suites d'un cancer à l'intestin grêle. M. Paquin, l'une des figures les plus connues en Mauricie, a été préfet de la MRC de Mékinac durant 23 ans, soit depuis sa mise en place en 1982 et jusqu'à son départ de la vie active en novembre 2005. Il fut maire de la municipalité de Notre-Dame-De-Montauban de 1979 à novembre 2005, soit durant 26 ans.

Les principales réalisations de M. Paquin à titre de préfet sont l'organisation du territoire de la MRC de Mékinac et l'érection d'un pont sur la rivière Mattawin. Comme maire, il a initié et réalisé plusieurs projets majeurs pour la municipalité de Notre-Dame-De-Montauban. Mentionnons à ce titre, la construction de l'aréna, le développement et l'amélioration du système routier, la mise en valeur du site des chutes et des lacs de la localité et la mise en place d'une administration municipale moderne.

La carrière de Jules Paquin s'est étendue sur sept décennies, ce qui en fait l'une des plus longues et des plus fructueuses menée par un citoyen au Québec. En effet, avant d'entreprendre une carrière publique à titre de maire et de préfet, celui-ci a ?uvré pendant près de 40 ans dans le monde des affaires, notamment comme président et directeur général de la scierie Jos Paquin et Fils ltée. Parallèlement à sa carrière en affaires, il a été fortement engagé dans le secteur de l'éducation et ce durant trois décennies, tout d'abord comme président de la Commission scolaire locale puis comme pionnier de la Commission scolaire Normandie.

Son implication s'est également faite sentir dans le monde communautaire, et ce dans plusieurs ?uvres dont celle de la Croix Rouge. Mais sa plus belle réalisation à ce chapitre est sa contribution à l'érection du centre paroissial de Notre-Dame-De-Montauban qui est depuis le milieu des années 60, le lieu de rencontre de tous les citoyens de la municipalité.

Jules Paquin était l'époux de feu Marie-Berthe Delisle. Il laisse dans le deuil ses dix enfants, ses 19 petits-enfants et ses 11 arrière-petits-enfants. Le service religieux aura lieu en l'église Notre-Dame-des-Anges, le samedi 29 juillet à 11h. La famille accueillera les parents et amis à la Coopérative funéraire de la Rive-Nord à la Place du Presbytère de Notre-Dame-De-Montauban, le vendredi 28 juillet de 19h à 22h et le samedi 29 juillet de 9h30 à 11h.


Communiqué envoyé le 25 juillet 2006 à 09:30 et diffusé par :