Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière

Inco annonce des résultats record pour le deuxième trimestre 2006



TORONTO, le 19 juillet /CNW/ -- (Tous les montants sont exprimés en dollars américains)

TORONTO, le 19 juillet /CNW/ - Inco Limitée a annoncé aujourd'hui un bénéfice net ajusté(1) de 400 M$ ou 2,04 $ par action (soit un bénéfice net dilué de 1,79 $ par action(2)) pour le deuxième trimestre de 2006, comparativement à un bénéfice net ajusté de 241 M$ ou 1,27 $ par action (soit un bénéfice net dilué de 1,08 $ par action) au premier trimestre de 2005. Pour le deuxième trimestre de 2006, Inco Limitée a dégagé un bénéfice net conforme aux principes comptables généralement reconnus au Canada ("PCGR du Canada") de 472 M$ ou 2,40 $ par action (soit un bénéfice net dilué de 2,11 $ par action), en comparaison d'un bénéfice net de 220 M$ ou 1,16 $ par action (soit un bénéfice net dilué de 0,99 $ par action) pour le deuxième trimestre de 2005. Ces résultats représentent le bénéfice trimestriel net le plus élevé de toute l'histoire de la société créée il y a 104 ans.

Les principaux ajustements réalisés pour parvenir au bénéfice net ajusté du deuxième trimestre de 2006 sont : (1) l'exclusion d'une économie d'impôts nette totalisant 121 M$; (2) l'exclusion d'ajustements pour des écarts de conversion hors caisse défavorables de 64 M$; et (3) l'exclusion de gains hors caisse favorables de 39 M$ sur certains contrats sur instruments dérivés de change.

Le bénéfice net ajusté de 600 M$ ou 3,09 $ par action (soit un bénéfice net dilué par action de 2,70 $) pour le premier semestre de 2006 se compare favorablement au bénéfice net ajusté de 483 M$ ou 2,56 $ par action (soit un bénéfice dilué de 2,17 $ par action) pour le premier semestre de 2005. En ce qui concerne le premier semestre de 2006, Inco Limitée a dégagé un bénéfice net conforme aux PCGR du Canada de 674 M$ ou 3,46 $ par action (soit un bénéfice net dilué de 3,03 $ par action), en comparaison d'un bénéfice net de 537 M$ ou 2,85 $ par action (soit un bénéfice net dilué de 2,41 $ par action)pour le premier semestre de 2005.

Le bénéfice net ajusté du deuxième trimestre et du premier semestre de 2006 est supérieur au bénéfice net ajusté des périodes correspondantes de 2005 en raison principalement d'une hausse des livraisons de nickel et de cuivre ainsi que des prix de vente moyens réalisés sur le nickel, le cuivre et les métaux, partiellement contrebalancée par une augmentation des coûts de production résultant principalement de variations désavantageuses du taux de change, de la hausse des coûts de l'énergie et d'autres coûts d'exploitation.

Message du chef de la direction

Le bénéfice net du deuxième trimestre 2006 est le bénéfice net trimestriel le plus élevé de l'histoire d'Inco et il est plus que deux fois supérieur à celui du premier trimestre de 2006.

Les prix du nickel sont à des niveaux inégalés et la société s'attend à ce que la nouvelle production de la mine de Voisey's Bay fasse augmenter sensiblement sa production de nickel et baisser les coûts décaissés pendant le deuxième semestre de cette année. Nous demeurons donc très optimistes quant aux perspectives d'Inco pour le reste de 2006.

La demande de nickel reste forte malgré des prix record

Le marché du nickel continue de surpasser les attentes. Le marché est encore plus tendu depuis notre mise à jour du 22 juin, et le prélèvement continu de nickel en réserve à la London Metal Exchange ("LME") a fait descendre les stocks à des niveaux extrêmement bas. Le 17 juillet, le prix au comptant du nickel à la LME a atteint 13,54 $ la livre, un record. Le prix moyen du nickel à ce jour en juillet est de 12,04 $ la livre, comparativement à un prix moyen de 9,09 $ la livre au deuxième trimestre.

Même à des prix aussi élevés, la demande est très forte autant pour l'acier inoxydable que pour l'acier non inoxydable, et ce, partout dans le monde. La demande est toujours plus élevée que l'offre, et la société continue de prévoir un déficit de l'offre de 30 000 tonnes de nickel pour tout l'exercice 2006. Elle estime qu'il en résultera une pression continue sur les prix du nickel pour le reste de l'exercice de façon à maintenir l'équilibre entre la demande et l'offre.

La production de Voisey's Bay contribue à stimuler les résultats et à

réduire les coûts

Le deuxième trimestre a été une période de forte activité et Inco a produit 140 millions de livres de nickel, dont six millions de livres sujettes à des redevances. Cela représente une augmentation de 26 % par rapport à la production du deuxième trimestre de 2005, laquelle est attribuable à une production accrue à Sudbury et à une hausse de la production de nickel fini provenant de la production de PT Inco et à l'ajout de matières sujettes à des redevances. Grâce au plein effet des activités de Voisey's Bay, la production sera encore plus forte au deuxième semestre de 2006 et devrait se chiffrer à 299 millions de livres comparativement à 276 millions de livres au premier semestre de 2006.

Pour le deuxième trimestre de 2006, le coût décaissé unitaire du nickel vendu s'est établi à 2,08 $ la livre, exception faite des crédits au titre des sous-produits, soit une baisse de 20 % par rapport au premier trimestre de 2006 et de 26 % par rapport au deuxième trimestre de 2005. Grâce à l'alimentation accrue des activités canadiennes par des concentrés de Voisey's Bay au deuxième semestre de 2006, Inco prévoit que le coût décaissé unitaire du nickel vendu, exception faite des crédits au titre des sous-produits, baissera à 1,50 $ ou 1,55 $ la livre (en se fondant sur un prix hypothétique du cuivre de 3 $ la livre). A une période où, dans l'industrie minière mondiale, des pressions s'exercent sur les coûts, à savoir le prix élevé du pétrole, la hausse du coût de la main d'oeuvre et les variations des taux de change, nous croyons qu'Inco sera la seule grande société minière ouverte qui verra son coût décaissé unitaire des produits vendus baisser vraiment dans l'absolu en 2006, ce qui renforcera son avantage en matière de production à faible coût.

Reprise de la construction à Goro; révision à l'automne des

dépenses d'infrastructure et de l'échéancier du projet

Les travaux de construction ont repris normalement au projet de Goro en Nouvelle-Calédonie après plusieurs actes de vandalisme et blocages des routes qui avaient entraîné une interruption des travaux de trois semaines au mois d'avril. La société passe en revue l'estimation des dépenses en immobilisations et l'échéancier du projet et devrait être en mesure d'annoncer une estimation révisée de ces coûts et de l'échéancier dans le courant de l'automne. Inco s'attend actuellement à ce que les dépenses en immobilisations dépassent le montant maximal de 2,25 G$ figurant dans ses prévisions précédentes et à ce que le lancement des travaux soit reporté jusqu'en 2008. Elle demeure déterminée à développer le projet de Goro qui profitera à long terme à la population de Nouvelle-Calédonie. Ce projet compte parmi les quelques rares nouveaux projets de nickel dans le monde qui, d'après Inco et selon ses hypothèses sur le prix du nickel à long terme, peuvent produire des rendements intéressants.

Dynamisme constant de la situation financière

Au deuxième trimestre de 2006, la société a dégagé des flux de trésorerie liés à l'exploitation de 582 M$, avant une augmentation du fonds de roulement de 265 M$. Au 30 juin, la position de trésorerie d'Inco s'établissait à 690 M$, et son taux de capitalisation de la dette de 25 % continue de fournir l'assise financière nécessaire à sa croissance.

Phelps Dodge Inco : une nouvelle offre intéressante pour les actionnaires

Le 26 juin, Inco, Falconbridge et Phelps Dodge ont annoncé une triple fusion visant à créer la Phelps Dodge Inco Corporation, société minière nord-américaine qui sera le premier producteur mondial de nickel et le plus important producteur de cuivre coté en bourse. Le 16 juillet, les trois sociétés ont annoncé que chacune d'elles avait pris les mesures nécessaires pour améliorer les conditions de cette opération, en réaction à l'annonce faite par Xstrata, le 11 juillet, qu'elle majorait son offre d'achat hostile sur Falconbridge. Phelps Dodge a augmenté de 2,75 $ CA par action la composante en espèces de la contrepartie aux actionnaires d'Inco en vertu de l'association prévue avec Inco; Inco a augmenté de 1,00 $ CA par action la fraction en espèces de la contrepartie au titre de son offre à Falconbridge, et Falconbridge a déclaré un dividende spécial de 0,75 $ CA par action.

Dans le cadre de l'entente tripartite améliorée, la contrepartie totale payable aux actionnaires de Falconbridge en vertu de l'offre d'Inco, de l'entente entre Inco et Falconbridge et du dividende spécial de Falconbridge, aurait une valeur implicite "transparente" de 63,37 $ CA par action, selon le cours de fermeture des actions de Phelps Dodge, le 18 juillet, à la Bourse de New York, soit une prime de 7,4 % par rapport à l'offre de Xstrata(3). Plus encore, l'offre d'Inco donne aux actionnaires une occasion unique de profiter des excellents bénéfices, des flux de trésorerie et du potentiel de croissance de la nouvelle société Phelps Dodge Inco. Phelps Dodge Inco sera un géant du nickel et du cuivre, doté d'un portefeuille impressionnant de projets nouvellement créés et de projets déjà implantés. En réunissant les activités d'Inco et de Falconbridge, Phelps Dodge Inco est la seule transaction qui offre de nouveaux débouchés majeurs en matière d'investissement, de croissance et d'emploi dans le bassin de Sudbury. Pour ces raisons notamment, Inco encourage vivement les actionnaires de Falconbridge à accepter son offre qui arrive à expiration le 27 juillet 2006.

Je suis fier des résultats obtenus par Inco. Mais je suis également très enthousiaste devant les perspectives qui s'offrent à nous en étant associés à cette nouvelle et extraordinaire entreprise minière, et Inco espère conclure avec succès cette triple fusion au cours du prochain trimestre.

(Signé)

Scott M. Hand

Président et chef de la direction

------------------------------------

(1) Le calcul du bénéfice net ajusté, déclaré dans le présent communiqué de presse, n'est pas conforme aux PCGR du Canada, soit les principes comptables régissant la préparation des états financiers consolidés de la société. En outre, ces principes ne fournissent aucune définition standardisée de la perte ou du bénéfice net(te) ajustée. En conséquence, il est improbable que de tels résultats ajustés de différentes entreprises puissent faire l'objet de comparaisons entre eux. Le rapprochement du bénéfice net ajusté et du bénéfice net selon les PCGR du Canada figure ci-dessous, au même titre qu'une explication justifiant l'utilité du bénéfice net ajusté comme renseignement financier. L'ensemble des ajustements effectués en vue de l'obtention d'un bénéfice net ajusté pour les deuxièmes trimestres et premiers semestres de 2006 et de 2005 est présenté dans le tableau figurant sous la rubrique ci-dessous, intitulée "Rapprochement du bénéfice net ajusté et du bénéfice net selon les PCGR du Canada".

(2) Le calcul du bénéfice net ajusté par action après dilution, ainsi que le calcul du bénéfice net par action après dilution, conformément aux PCGR du Canada, tient compte de l'effet dilutif des bons de souscription, des options d'achat d'actions et des débentures convertibles en circulation. Le montant de la dilution par action attribuable à ces éléments dépend du bénéfice de la société, ainsi que du cours de son action ordinaire. Pour le deuxième trimestre et le premier semestre de 2006, le nombre d'actions diluées ayant servi à ce calcul s'est établi à quelque 225 millions et 224 millions d'actions, respectivement, comparativement à 223 millions et 222 millions d'actions, respectivement, pour les périodes correspondantes de 2005.

(3) La valeur implicite "transparente" de la contrepartie totale par action ordinaire de Falconbridge dans le cadre de l'offre d'Inco est fondée, entre autres, sur le prix des actions ordinaires de Phelps Dodge et sur le taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain et elle est sujette à certaines hypothèses et à certains facteurs de risque qui sont décrits dans l'offre et dans la circulaire d'Inco, ainsi que dans leurs amendements et leurs suppléments.

Rapprochement du bénéfice net ajusté et du bénéfice net conformément aux

PCGR du Canada

Le bénéfice net ajusté et le bénéfice net ajusté par action sont définis comme étant le bénéfice net, exception faite des postes qui, à notre avis, ne reflètent pas ou ne sont pas liés à notre rendement d'exploitation. Par conséquent, les postes qui sont exclus de ce calcul comprendraient certains gains ou pertes liés à la vente d'investissements secondaires; les charges liées à la dépréciation et à la dévaluation des actifs; les ajustements de conversion hors caisse principalement liés à des obligations que la société ne prévoit pas acquitter ni régler avant un certain nombre d'années; les coûts relatifs aux dommages ou à la restauration des terrains n'ayant aucun lien avec nos activités actuelles; les économies ou les charges d'impôts sur les bénéfices; les frais relatifs à l'incidence des ajustements liés à la conversion des devises; certaines autres pertes fiscales lorsque les bénéfices connexes ne sont pas normalement pris en compte; les ajustements pour décisions fiscales et autres décisions, interprétations ou déterminations couvrant (ou fondées sur) les transactions conclues au cours des périodes précédentes et pour la réévaluation du passif d'impôts futurs provoquée par toute modification aux lois ou aux règlements ayant une incidence sur les taux d'imposition futurs; les intérêts créditeurs liés aux remboursements d'impôts; la suspension de projets et d'autres coûts similaires, y compris les gains et pertes de couverture de devises pour les projets connexes; les ajustements aux parts des actionnaires sans contrôle reflétant les changements qui y ont été apportés pour tenir compte d'événements futurs; les pertes ou gains à l'extinction de dettes; les dépenses relatives aux grèves et autres gains et pertes qui ne reflètent pas la performance d'exploitation actuelle de la société.

Le tableau suivant fournit un rapprochement entre le bénéfice net ajusté et le bénéfice net de la société, tels qu'ils sont déclarés conformément aux PCGR du Canada :

    <<
    (en millions de dollars,                      Bénéfice net
     sauf les montants par action)
    -------------------------------------------------------------------------
                                  Deuxième trimestre          Semestre
    -------------------------------------------------------------------------
                                2006         2005         2006         2005
                                     (retraité)(1)             (retraité)(1)
    -------------------------------------------------------------------------

    Bénéfice net ajusté          400 $        241 $        600 $        483 $
      Economie (charge)
       d'impôts, montant net(2)  121           (6)         125           39
      Gains sur certains
       contrats de change
       dérivés                    39            -           34            -
    Ecarts de conversion       (64)          (1)         (61)           4
      Coût de
       l'interruption des
       activités à Goro          (15)           -          (15)           -
      Frais liés à
       l'offre publique d'achat   (9)           -           (9)           -
      Charge liée à la
       dépréciation des actifs     -          (14)           -          (14)
      Ajustement favorable
       lié à la part des
       actionnaires sans
       contrôle dans
       Goro Nickel S.A.S.          -            -            -           25
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net selon les
     PCGR du Canada,
     tel que déclaré             472 $        220 $        674 $        537 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    (en millions de dollars,          Bénéfice net de base par action(3)
     sauf les montants par action)
    -------------------------------------------------------------------------
                                  Deuxième trimestre          Semestre
    -------------------------------------------------------------------------
                                2006         2005         2006         2005
                                     (retraité)(1)             (retraité)(1)
    -------------------------------------------------------------------------

    Bénéfice net ajusté         2,04 $       1,27 $       3,09 $       2,56 $
      Economie (charge)
       d'impôts, montant net(2) 0,62        (0,03)        0,64         0,21
      Gains sur certains
       contrats de change
       dérivés                  0,20            -         0,17            -
      Ecarts de conversion     (0,33)       (0,01)       (0,31)        0,02
      Coût de
       l'interruption des
       activités à Goro        (0,08)           -        (0,08)           -
      Frais liés à
       l'offre publique
       d'achat                 (0,05)           -        (0,05)           -
      Charge liée à la
       dépréciation des actifs     -        (0,07)           -        (0,07)
      Ajustement favorable
       lié à la part des
       actionnaires sans
       contrôle dans
       Goro Nickel S.A.S.          -            -            -         0,13
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net selon les
     PCGR du Canada,
     tel que déclaré            2,40 $       1,16 $       3,46 $       2,85 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Les résultats de 2005 ont été retraités pour corriger les soldes de
        la part des actionnaires sans contrôle.
    (2) Les économies d'impôt nettes enregistrées pour le deuxième trimestre
        2006 découlent principalement d'une réévaluation de l'impôt à payer
        reporté par suite des réductions du taux d'imposition mises en
        oeuvre dans le budget du gouvernement fédéral canadien et celui de la
        province du Manitoba en juin 2006.
    (3) Ces montants sont fondés sur le nombre d'actions actuellement émises
        et en circulation avant dilution.

    La société croit que la déclaration du bénéfice net ajusté offre à
sesactionnaires et aux autres investisseurs une mesure potentiellement utile
éliminant la volatilité de tels postes, qu'ils soient favorables
oudéfavorables, et pouvant faciliter l'évaluation de son rendement
d'exploitation. En outre, la direction fait appel à ces calculs à des fins
internes d'exploitation, de budgétisation, de planification financière et de
rémunération au rendement.

    Perspectives

    La section suivante décrit les perspectives d'Inco sans tenir compte de la
conclusion de l'acquisition, actuellement en cours, de Falconbridge Limited.
Par conséquent, les estimations et les projections présentées ci-dessous
pourraient changer de façon appréciable au moment du regroupement attendu
d'Inco et de Falconbridge.
    La présente section comprend des informations et des déclarations
prospectives qui sont sujettes à des risques divers et qui reposent sur un
certain nombre d'hypothèses et d'autres facteurs. Voir plus loin les rubriques
"Mise en garde concernant les énoncés prospectifs" et "Hypothèses
importantes".

    Le marché du nickel

    Au deuxième trimestre, le prix de référence au comptant du nickel à la
London Metal Exchange ("LME") a atteint un prix moyen record de 20 036 $ la
tonne (soit 9,09 $ la livre), comparativement à un prix moyen de 14 811 $ la
tonne (soit 6,72 $ la livre) au premier trimestre de 2006. Le 17 juillet, le
prix au comptant du nickel à la LME a atteint 29 850 $ la tonne (13,54 $ la
livre), un record. Le 18 juillet, il était de 28 100 $ la tonne (12,75 $ la
livre). La société croit que les récentes hausses de prix sont en grande
partie attribuables aux solides indicateurs de base du marché du nickel.
    Le 22 juin 2006, la société a annoncé qu'elle a augmenté à 30 000 tonnes
sa projection du déficit de nickel sur le marché mondial en 2006. Pour le
deuxième semestre de 2006, elle n'anticipe pas une répétition de la
conjoncture de marché faible qui caractérisait le deuxième semestre de 2005.
Elle prévoit un marché vigoureux pour le reste de 2006, en se fondant sur les
dix facteurs suivants :

                                                             Indice d'une
         Facteurs influant                                    conjoncture
          sur le marché du                                      solide en
          nickel                   Juin 2005      Juin 2006          2006
        ---------------------    -------------  -------------  -----------
    1.  Production industrielle
         Indicateur avancé...... En baisse      En hausse            x
    2.  Stocks d'acier
         inoxydable............. En hausse      Sous la normale      x
    3.  Prix de l'acier
         inoxydable............. En baisse      En hausse            x
    4.  Commandes d'acier
         inoxydable............. Faibles et     Complet              x
                                  en baisse      jusqu'après T3
    5.  Production d'acier
         inoxydable............. Réductions     Augmentations        x
    6.  Prix de la ferraille.... De 87 à 92%    99 % du              x
                                  du cours à la  cours à la LME
                                  LME
    7.  Stocks de nickel........ 3,7 semaines   4,1 semaines         x
                                  et en hausse   et en baisse
    8.  Primes sur le nickel.... En baisse      En hausse            x
    9.  Demande pour des
         produits autres que
         l'acier inoxydable..... Forte          Forte                x
    10. Approvisionnement
         en nickel.............. Répond à la    Répond               x
                                  demande        difficilement
                                                 à la demande

    La société continue de s'attendre à ce que le marché du nickel soit très
tendu, l'offre étant insuffisante pour répondre à la demande sous-jacente.
Elle prévoit que la forte croissance de la demande de nickel sera due à la
vigoureuse croissance de la production industrielle mondiale. Elle s'attend à
une forte demande de la part de toutes les régions du monde et pour toutes les
principales applications du nickel, dont l'acier inoxydable (qui représente
environ 65 % de la demande de nickel) et l'acier non inoxydable, comme l'acier
allié, les alliages de fonderie et les superalliages. En ce qui a trait à
l'offre, la société estime que la croissance jusqu'en 2010 sera limitée aux
projets déjà annoncés. Il faut un certain nombre d'années pour amener un
nouveau projet à un niveau de production important. Pour répondre à la demande
sous-jacente de nickel à laquelle on s'attend, il faudrait un projet de la
dimension de celui de Goro, chaque année. Même si un nouveau projet, non
prévu, était annoncé en 2006, il est probable que le nickel qu'il permettrait
de produire arriverait sur le marché après 2010. La société prévoit que la
conjoncture favorable du marché du nickel conduira à des prix sans précédent
et à une grande volatilité des prix.

    Production, coûts et primes

    Pour le troisième trimestre et l'ensemble de l'exercice 2006, les
estimations actuelles de production de nickel, de cuivre et de platinoides
sont les suivantes :

                                                   Troisième
                                                    trimestre      Exercice
                                                       2006(1)      2006(1)
                                                  --------------- -----------
    Nickel - tonnes (milliers)                            61-63          261
           - livres (millions)                          135-140          575

    Cuivre - tonnes (milliers)                               34          154
           - livres (millions)                               76          340

    Platinoides - onces troy (milliers)                      80          400

    ----------------
    (1) Comprend les produits intermédiaires du nickel vendus à des tiers, le
        nickel fini produit par Inco avec des concentrés de tiers et le
        nickel fini retourné à Inco en vertu d'ententes de fusion et de
        raffinage avec des tiers en contrepartie de redevances. Un total de
        38 millions de livres de nickel fini devrait être retourné pour la
        vente par Inco en vertu de telles ententes en 2006, dont environ 10 à
        15 millions de livres au cours du troisième trimestre 2006. La
        production de platinoides inclut les platinoides finis produits par
        Inco avec des concentrés achetés de tiers.
    >>


La société a connu et prévoit connaître encore certaines variations de ses niveaux de production de produits de métaux de première fusion d'un trimestre sur l'autre, en raison d'interruptions des activités prévues pour l'entretien et d'autres mesures normales planifiées.

La société prévoit actuellement que, pour l'exercice 2006, son coût décaissé unitaire du nickel vendu, compte tenu des crédits au titre des sous-produits, se chiffrera entre 2,00 $ et 2,05 $ la livre (soit entre 4 409 $ et 4 519 $ la tonne). Cette estimation exclut le coût de certains produits intermédiaires du nickel achetés ainsi que les frais connexes de traitement et de raffinage par des tiers. Le rapprochement du coût décaissé unitaire du nickel vendu, avant et après la prise en compte des crédits au titre des sous-produits, avec le coût des produits vendus conformément aux PCGR du Canada pour les deuxièmes trimestres de 2006 et 2005 est présenté ci-dessous, dans le tableau intitulé "Rapprochement du coût décaissé unitaire du nickel vendu et du coût des produits vendus établi selon les PCGR du Canada".

Pour 2006, les primes sur les produits de nickel qu'Inco s'attend actuellement à réaliser sur le prix au comptant du nickel à la LME se chiffrent jusqu'à 0,05 $ (110 $ la tonne). Les primes réalisées par la société sont influencées par les fluctuations du prix au comptant du nickel à la LME et leurs répercussions sur le prix obtenu pour le nickel en matte produit par PT International Nickel Indonesia Tbk ("PT Inco"), par l'effet retardateur que les fluctuations du prix de référence de la LME ont sur le prix de certains des produits de nickel de la société, ainsi que par l'établissement des prix de certains de ses produits de nickel spécialisés.

Résultats et sensibilité

La société accepte l'actuelle estimation consensuelle de First Call relativement au bénéfice net ajusté par action d'Inco pour 2006, qui est de 5,34 $ après dilution, en fonction de la prévision moyenne de First Call, établie le 18 juillet 2006, quant au prix au comptant moyen du nickel à la LME pour 2006, soit 7,62 $ la livre, et selon la compréhension qu'a la société des dernières prévisions moyennes émises par First Call et par la London Bullion Market Association ("LBMA") quant au prix de ses autres produits métallurgiques pour 2006, compte tenu de sa production, de la prime et du coût unitaire au comptant du nickel, après la prise en compte des estimations des crédits au titre des sous produits indiquée ci-dessus. La société n'endosse pas la manière dont First Call arrive à ses prévisions moyennes relativement à son bénéfice net ajusté par action après dilution pour 2006, au prix au comptant du nickel à la LME ou aux autres prix de référence des métaux publiés par First Call et par LBMA pour 2006. La société a pour politique de ne pas émettre publiquement de prévisions sur les prix du nickel et d'autres métaux, compte tenu de la volatilité historique de ces prix. Le prix au comptant du nickel à la LME a atteint 12,04 $ la livre (26 553 $ la tonne) en moyenne au cours de la période allant du 1er au 18 juillet 2006. Le 18 juillet 2006, le prix au comptant du nickel à la LME était de 12,70 $ la livre (soit 28 000 $ la tonne).

L'estimation consensuelle moyenne quant au bénéfice par action ci-dessus représente une estimation du bénéfice net ajusté, exception faite de certains ajustements qui seraient effectués dans le calcul du bénéfice net conformément aux PCGR du Canada. Puisque de tels ajustements tiendraient compte d'hypothèses ou de prévisions se rapportant aux variations du taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain, ainsi qu'aux variations du taux de change d'autres devises, en plus de tenir compte d'autres facteurs externes dont les répercussions sont, selon la société, difficiles à prédire avec certitude, la société ne présente aucun rapprochement de l'estimation du bénéfice net ajusté et de l'estimation du bénéfice net conformément aux PCGR du Canada.

En ce qui concerne la sensibilité prévue du bénéfice par action de base et dilué de la société aux fluctuations du prix du nickel, pour chaque variation, à la hausse ou à la baisse, de 0,10 $ la livre du prix réalisé pour le nickel par Inco au cours d'un exercice complet, le bénéfice net par action de base et dilué de la société, selon les PCGR du Canada, peut varier à la hausse ou à la baisse d'environ 0,14 $ et 0,12 $, respectivement, au cours de l'exercice. Comme l'illustre le tableau ci-dessous, bien que les résultats financiers d'Inco soient plus sensibles aux variations du prix du nickel, ils sont également sensibles aux fluctuations du cours du cuivre et d'autres métaux, de même que, en ce qui concerne les coûts, aux fluctuations des prix du pétrole et du gaz naturel et aux fluctuations du taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain, puisqu'une partie substantielle de ses dépenses sont encourues en dollars canadiens.

    <<

                   Estimations pour 2006 de la sensibilité du
                    BPA de base et dilué aux prix de certains métaux
                    et à d'autres variables sur douze mois(1)


                                                   Incidence    Incidence
                                    Variation       sur le       sur le
                              (hausse ou baisse)   BPA de base  BPA dilué(2)
                               ------------------ ------------ --------------
    Prix réalisé pour le
     nickel                        0,10/lb $           0,14 $         0,12 $
    Prix réalisé pour le
     cuivre(3)                     0,10/lb             0,08           0,07
    Prix réalisé pour le
     palladium                    50,00/once troy      0,03           0,03
    Prix réalisé pour le
     platine(3)                   50,00/once troy      0,03           0,02
    Prix réalisé pour le cobalt    1,00/lb             0,01           0,01
    Taux de change CA-US(4)(5)     0,01                0,06           0,05
    Prix du mazout (West Texas
     Intermediate)(3)(5)           1,00/baril         0,007          0,006
    Prix du gaz naturel(5)         0,10/Mbtu          0,002          0,002


    (1) L'incidence sur le bénéfice par action de base et dilué est exprimée
        selon les PCGR du Canada. Chaque sensibilité suppose que les autres
        facteurs demeurent constants.
    (2) En fonction d'un nombre de 225 millions d'actions après dilution.
    (3) Tient compte de l'incidence des activités de couverture au
        31 décembre 2005.
    (4) Représente l'incidence sur les coûts d'exploitation libellés en
        dollars canadiens et exclut l'effet de la conversion relatif aux
        passifs libellés en dollars canadiens et aux impôts comptabilisés sur
        l'incidence de la conversion en dollars canadiens de passifs libellés
        en dollars américains.
    (5) L'augmentation de ces coûts et des taux de change exerce un effet
        négatif sur le BPA.
    >>


Dépenses en immobilisations

La société prévoit actuellement que, pour 2006, ses dépenses en immobilisations consolidées totales atteindront 1,82 G$. En tenant compte de l'apport de capital additionnel que d'autres actionnaires devraient investir dans son projet de Goro en 2006, de l'aide gouvernementale déjà annoncée pour ses projets de croissance et d'autres mécanismes de financement déjà en place pour ces projets, la société prévoit pour le moment qu'elle aura capitalisé ou devra capitaliser environ 1,5 G$ sur les dépenses en question. Les dépenses en immobilisations engagées par la société pour ses activités actuelles et ses projets de croissance sont également sensibles aux fluctuations des taux de change, selon la devise employée.

Le projet de Goro

Comme la société l'a annoncé précédemment, des manifestants ont commis des actes de vandalisme reliés à son projet de mise en valeur de Goro, en Nouvelle-Calédonie, au début d'avril 2006. Différentes voies d'accès publiques menant au site du projet de Goro ont été bloquées et des camions, des excavatrices et des équipements de chantier ont été vandalisés. En outre, la conduite principale d'eau sur le site du projet a été coupée et les tuyaux devant être raccordés à la canalisation d'eau du site ont été endommagés. La police militaire française est intervenue pour évacuer les manifestants et rétablir l'ordre, en accordant une attention particulière à la sécurité des travailleurs. Le chantier a été fermé pendant trois semaines en avril, et une remobilisation s'est amorcée graduellement vers la fin du mois. Les travaux de construction ont maintenant repris au même rythme qu'avant les perturbations.

Goro Nickel SAS, filiale de la société détenue à 72 % qui s'occupe de la mise en valeur du projet, a évalué l'ampleur des dommages sur le site et estimé les coûts de remise en état et autres liés au projet. Par conséquent, une charge de 16 M$ a été imputée au deuxième trimestre de 2006 relativement aux incidents survenus en avril. Goro Nickel SAS évalue actuellement l'incidence qu'auront ces incidents sur l'échéancier des travaux et la hausse subséquente des dépenses en immobilisations.

Une évaluation et une révision exhaustives des dépenses en immobilisations et de l'échéancier prévus pour le projet de Goro sont en cours. Cette évaluation tiendra compte de l'incidence des incidents mentionnés plus haut, de même que d'autres tensions sur les coûts et l'échéancier subies dans le cadre du projet. Les tensions sur les coûts sont notamment imputables: 1) aux augmentations des prix du carburant et des matériaux de construction, et du coût d'autres intrants ayant une incidence sur des projets dans le monde entier, 2) à certains changements mineurs destinés à améliorer le rendement et la fiabilité du projet, lesquels ont été identifiés lors des processus d'études techniques détaillées et d'approvisionnement, 3) aux coûts supplémentaires liés aux mesures de conformité réglementaire, y compris les autres exigences en matière de délivrance de permis imposées par la configuration de projet actuelle, et 4) à la prolongation de l'échéancier de construction. Outre les incidents survenus en avril, les tensions relatives à l'échéancier sont essentiellement attribuables à un retard de quelque cinq mois quant au démarrage de certains travaux de construction sur le site de Goro en 2005 en attendant le règlement de questions relatives aux permis. La société espérait pouvoir rattraper ce retard, mais ce ne fut pas le cas et la chose est maintenant improbable, en raison des incidents d'avril.

Les dernières estimations de la société quant aux dépenses enimmobilisations liées à la mine, à l'usine de traitement et à l'infrastructurede Goro s'établissaient à 1,878 G$, avec un niveau de confiance de -5 % à+15 %, et, dans le rapport annuel 2005 de la société sur formulaire 10-K, la société a déclaré que, si elle devait revoir officiellement ces estimations, ces prévisions se trouveraient à la limite supérieure de l'échelle de +15 % du niveau de confiance. Selon les plus récentes prévisions de la société visant l'échéancier du projet de Goro, le démarrage initial du projet devait avoir lieu vers la fin de 2007. La société prévoit maintenant pouvoir présenter une nouvelle estimation des dépenses en immobilisations, ainsi qu'un échéancier actualisé reflétant tous les facteurs notés plus haut, assujetti à un niveau de confiance ou de précision découlant de cette estimation, à l'automne de 2006. Les travaux d'ingénierie devraient alors être passablement avancés, les principaux contrats de construction auront été adjugés, les données relatives au rendement sur le chantier seront accessibles et une évaluation complète des coûts imputables aux incidents survenus en avril aura été faite. Selon les premiers résultats du processus d'examen des dépenses en immobilisations et de l'échéancier, la société prévoit actuellement que les dépenses en immobilisations révisées du projet seront supérieures à la limite des estimations établies préalablement de 1,878 G$ plus 15 % (soit 2,15 G$) et que le démarrage initial du projet sera reporté en 2008. La société continue de croire que le projet de Goro atteindra un taux de rendement acceptable pour ses actionnaires, en tenant compte de ces hausses prévues et potentielles, en tablant sur ses hypothèses quant aux prix des marchandises à moyen et à long terme.

Dans l'immédiat, Goro Nickel SAS prévoit présenter une demande de permis d'exploitation pour la mine de Goro, l'usine de traitement et l'infrastructure plus tard cette année, en vue d'une prise d'effet avant le démarrage du projet de Goro. Ce permis remplacerait le permis d'exploitation récemment résilié par un tribunal administratif de Nouvelle-Calédonie et qui devait de toute façon expirer en octobre 2006. Bien que la direction s'attende à obtenir ce nouveau permis d'exploitation, rien ne garantit qu'elle l'obtiendra en temps voulu, soit avant le démarrage de la production commerciale.

Relations de travail à Voisey's Bay

Le Syndicat des Métallos a récemment été accrédité au titre d'agent de négociation des employés de la mine et du concentrateur de la filiale d'Inco, Voisey's Bay Nickel Company Limited ("VBNC"). Des négociations sont actuellement en cours entre VBNC et le syndicat au sujet d'une première convention collective pour les employés de Voisey's Bay concernés.

VBNC demeure optimiste quant à l'éventuelle ratification d'une convention collective sans interruption de travail. Toutefois, la non ratification d'une telle entente entre VBNC et le syndicat d'ici la fin juillet ou le début août 2006 risque d'entraîner une grève qui, si elle perdure au-delà de quelques mois, pourrait nuire suffisamment à la production de la mine et du concentrateur pour amenuiser la production des usines de Sudbury et de Thompson d'Inco (où sont retraitées les matières provenant de Voisey's Bay). Toute interruption de cette nature nuirait aux bénéfices, aux flux de trésorerie et aux coûts décaissés unitaires du nickel vendu de la société.

Commentaires visant les résultats du deuxième trimestre et du premier

semestre de 2006

Résultats d'exploitation

Le tableau suivant résume les résultats de la société conformément aux PCGR du Canada pour les périodes indiquées :

    <<
    (en millions de
     dollars américains,       Trimestre clos le         Semestre clos le
     sauf les                       30 juin                   30 juin
     montants par action)      2006         2005         2006         2005
    -------------------------------------------------------------------------
                                         (retraité)                (retraité)
    Chiffre d'affaires net    1 814 $      1 194 $      3 025 $      2 315 $
    Bénéfice net                472          220          674          537
    Bénéfice net par
     action ordinaire
      - de base                2,40         1,16         3,46         2,85
      - dilué                  2,11         0,99         3,03         2,41
    Rentrées liées aux
     activités d'exploitation   317          422          519          513
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    >>


Les augmentations du bénéfice net pour le deuxième trimestre et le premier semestre de 2006 par rapport aux périodes correspondantes de 2005 sont principalement liées aux facteurs suivants : 1) des livraisons plus importantes de nickel et de cuivre et des prix moyens réalisés supérieurs pour le nickel, le cuivre et les métaux platinoides, 2) un avantage fiscal net essentiellement attribuable à l'incidence favorable des réductions futures des taux d'imposition au Canada mises en oeuvre au deuxième trimestre de 2006 et 3) un accroissement des autres produits grâce aux gains tirés des contrats sur instruments dérivés de change liés à l'acquisition proposée de Falconbridge Limited, de même que de certains contrats dérivés sur métaux visant à garantir du nickel de tiers en prévision des besoins de clients, aucun des deux ne faisant l'objet d'une couverture. Les principaux éléments contrebalançant ces facteurs favorables sont : 1) une majoration des coûts de production essentiellement attribuable aux fluctuations de change défavorables et aux coûts d'énergie accrus, 2) des écarts de conversion hors trésorerie défavorables s'expliquant par l'appréciation du dollar canadien et 3) un bénéfice reporté sur les ventes de sociétés affiliées comptabilisées selon la méthode de mise en équivalence.

Chiffre d'affaires net

Pour le deuxième trimestre de 2006, le chiffre d'affaires net a progressé considérablement, faisant un bond de 52 % par rapport au deuxième trimestre de 2005. Cette hausse était principalement attribuable aux hausses des prix de vente moyens réalisés par la société pour le nickel et le cuivre, lesquels ont augmenté de 22 % et de 109 % au deuxième trimestre de 2006, comparativement au deuxième trimestre de 2005. En outre, les livraisons de nickel et de cuivre se sont amplifiées de 15 % et de 30 %, respectivement, au deuxième trimestre de 2006, par rapport au deuxième trimestre de 2005. Au deuxième trimestre de 2006, la société a vendu 7 800 tonnes de cuivre couvertes par des contrats dérivés qui ont effectivement fixé à la société un prix de réalisation maximal de 3 400 $ la tonne (1,54 $ la livre). Par conséquent, bien que le prix de vente moyen du cuivre pour le deuxième trimestre de 2006 ait été supérieur à celui de 2005, il est demeuré inférieur au prix moyen du marché.

Pour le premier semestre de 2006, le chiffre d'affaires net a considérablement augmenté, soit de 31 %, comparativement au premier semestre de 2005. L'accroissement était principalement attribuable aux hausses des prix de vente moyens réalisés par la société pour le nickel et le cuivre, lesquels ont augmenté de 11 % et de 73 %, respectivement, pour le premier semestre de 2006, en regard du premier semestre de 2005. En outre, les livraisons de nickel et de cuivre se sont raffermies de 12 % et de 10 %, respectivement, au cours du premier semestre de 2006, par rapport au premier semestre de 2005. Au cours du premier semestre de 2006, la société a vendu 19 500 tonnes de cuivre couvertes par des contrats dérivés qui ont effectivement fixé à la société un prix maximal de 3 400 $ par tonne (1,54 $ la livre). Par conséquent, bien que le prix de vente moyen réalisé du cuivre pour le premier semestre de 2006 ait été supérieur à celui de 2005, il est demeuré inférieur au prix moyen du marché. Il n'existe aucun contrat de couverture visant le cuivre en cours venant à échéance au second semestre de 2006.

Coût des produits vendus et autres charges

Le coût des produits vendus et les autres charges, exclusion faite de la dépréciation et de l'épuisement, ont grimpé de 66 % et de 44 % au deuxième trimestre et au premier semestre de 2006 par rapport aux périodes correspondantes de 2005. Cette hausse est principalement liée aux livraisons de nickel et de cuivre plus importantes, aux coûts accrus du nickel fini à la suite des majorations de prix du nickel, au coût décaissé unitaire du nickel vendu avant la prise en compte des crédits au titre des sous-produits tel que décrit plus loin et aux autres charges d'exploitation plus élevées. De plus,le coût des produits vendus et les autres charges incluent les coûts de 77 M$ et de 114 M$ pour le deuxième trimestre et le premier semestre de 2006, respectivement, lesquels sont associés aux intermédiaires de nickel visés par des ententes de fusion et de raffinage avec des tiers en contrepartie de redevances. En 2005, aucun coût de cette nature n'a été engagé, ces ententes ayant été exécutées en 2006. Ces montants n'ont pas été pris en compte dans l'établissement du coût décaissé unitaire du nickel vendu avant et après la prise en compte des crédits au titre des sous-produits. Bien que les marges bénéficiaires sur ce type d'ententes de services à façon de tiers soient moindres que sur la production et les ventes de nickel provenant d'Inco, de telles ententes permettent à la société de fournir des éléments de nickel supplémentaires à ses clients. Les gains tirés du nickel vendu à ses sociétés affiliées comptabilisées suivant la méthode de la mise en équivalence ne sont constatés qu'après que ces sociétés aient vendu le nickel à leurs clients. Le coût des produits vendus et les autres charges comprennent un ajustement en vue de reporter le gain tiré du nickel provenant d'Inco détenu dans les stocks de ses sociétés affiliées à la fin de juin 2006.

Pour le deuxième trimestre et le premier semestre de 2006, 16 M$ ont été imputés aux résultats à la suite de l'interruption des activités sur le site du projet de Goro. La majeure partie de ces coûts est liée à des réclamations d'entrepreneurs.

Le tableau suivant résume le coût décaissé unitaire du nickel vendu avant et après la prise en compte des crédits au titre des sous-produits pour les périodes indiquées :

    <<

                               Trimestre clos le         Semestre clos le
                                    30 juin                   30 juin
    -------------------------------------------------------------------------
                               2006         2005         2006         2005
    -------------------------------------------------------------------------

    Coût décaissé unitaire du
     nickel vendu avant la
     prise en compte des
     crédits au titre des
     sous-produits
     par livre(1)              3,30 $       3,11 $       3,22 $       3,00 $
    Coût décaissé unitaire du
     nickel vendu après la
     prise en compte des
     crédits au titre des
     sous-produits
     par livre(1)              2,08 $       2,81 $       2,33 $       2,68 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    ----------------
    (1) Le coût décaissé unitaire du nickel vendu avant et après la prise en
        compte des crédits au titre des sous-produits inclut les coûts liés
        aux intermédiaires du nickel, produits par Inco et achetés, qui sont
        traités aux installations de Sudbury et de Thompson de la société,
        mais exclut les coûts liés aux ententes de fusion et de raffinage
        avec des tiers en contrepartie de redevances, lesquelles sont
        décrites ci-dessus.
    >>


L'augmentation du coût décaissé unitaire du nickel vendu, compte non tenu des crédits au titre des sous-produits était, au deuxième trimestre de 2006, principalement due à 1) un taux de change moyen entre le dollar canadien et le dollar américain plus élevé, ce qui a eu une incidence défavorable sur les coûts de la société, 2) des prix d'énergie accrus, 3) des dépenses plus importantes engagées pour le matériel et les services et 4) des paiements incitatifs liés aux bénéfices plus élevés, contrebalancés en partie par des coûts moins élevés pour des intermédiaires achetés en raison de volumes traités moindres en 2006. La diminution du coût décaissé unitaire du nickel vendu après la prise en compte des crédits au titre de sous-produits au deuxième trimestre de 2006 est principalement attribuable à l'incidence favorable des prix de vente moyens réalisés accrus pour le cuivre et les métaux platinoides, en partie contrebalancés par des livraisons plus restreintes de métaux platinoides.

La société prévoit, du moins en 2006, continuer à utiliser des produits intermédiaires de nickel achetés pour accroître l'utilisation de la capacité de traitement aux installations de Sudbury et de Thompson de la société.

Un rapprochement du coût décaissé unitaire du nickel vendu avant et après la prise en compte des crédits au titre des sous-produits avec le coût des produits vendus selon les PCGR du Canada pour les périodes indiquées est présenté ci-dessous, dans le tableau intitulé "Rapprochement du coût décaissé unitaire du nickel vendu et du coût des produits vendus établi selon les PCGRdu Canada".

La production de nickel fini de toutes les sources a augmenté, s'établissant à 63 557 tonnes (140 millions de livres) au deuxième trimestre de 2006 comparativement à 50 353 tonnes (111 millions de livres) au deuxième trimestre de 2005. La production de nickel fini a atteint 124 996 tonnes (276 millions de livres) au premier semestre de 2006, comparativement à 105 860 tonnes (233 millions de livres) au premier semestre de 2005. L'accroissement de la production de nickel fini en 2006 était essentiellement attribuable au démarrage de la production de concentrés à Voisey's Bay, au démarrage de la production à façon d'intermédiaires de nickel acheté et à un rendement amélioré aux raffineries de nickel de Sudbury et de Clydach. En 2005, la production de nickel fini a subi l'incidence négative des fermetures prévues au deuxième trimestre de 2005 aux installations ontariennes et à la raffinerie japonaise de la société. La production de nickel fini provenant de notre concentrateur à Voisey's Bay aux installations de Sudbury et de Thompson s'est élevée à 18 millions de livres et à 21 millions de livres au deuxième trimestre et au premier semestre de 2006, respectivement.

Frais de vente, généraux et administratifs

Les frais de vente, généraux et administratifs ont augmenté de 35 M$ et 39 M$ au deuxième trimestre et au premier semestre de 2006, comparativement aux périodes correspondantes de 2005. Cette hausse s'explique essentiellement par les coûts liés à l'offre publique d'achat de 15 M$, de même que par les dépenses plus importantes associées aux options d'achat d'actions attribuées les années précédentes, y compris aux droits à la plus-value d'actions se fondant sur le prix des actions ordinaires de la société à la fin de juin 2006.

Exploration

Les dépenses d'exploration se sont accrues de 4 M$ et 10 M$ au deuxième trimestre et au premier semestre de 2006, comparativement aux périodes correspondantes de 2005. Les augmentations sont principalement attribuables àdes dépenses plus importantes engagées aux installations de la société en Ontario et au Manitoba, ainsi qu'à celles de PT Inco, et aux dépenses plus élevées en Australie. Le 19 juin 2006, la société a annoncé des résultats encourageants dans la zone supérieure du gisement Reid Brook à Voisey's Bay, la mine Copper Cliff South à Sudbury, la mine Creighton à Sudbury et les zonesde surface 1-C et 1-D à Thompson.

Ecarts de conversion

Les écarts de conversion provenaient principalement de l'incidence qu'ont eues les variations des cours du change sur la conversion en dollars américains des éléments de passif, des avantages postérieurs au départ à la retraite, des comptes créditeurs et des impôts sur les bénéfices et impôts miniers reportés de la société, tous libellés en dollars canadiens. Les écarts de conversion défavorables de 64 M$ et 61 M$ au deuxième trimestre et au premier semestre de 2006 étaient attribuables à l'appréciation du dollar canadien au 30 juin 2006 par rapport au dollar américain. Le taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain a augmenté de 5 % au cours du deuxième trimestre et du premier semestre de 2006.

Intérêts débiteurs

Les intérêts débiteurs ont augmenté de 10 M$ et 21 M$ au deuxième trimestre et au premier semestre de 2006 par rapport aux périodes correspondantes de 2005. Cette hausse s'explique principalement par le fait qu'aucun intérêt découlant du projet de Voisey's Bay n'a été capitalisé en 2006 depuis le démarrage de la production commerciale, en décembre 2005, à la mine, au concentrateur et aux installations connexes.

Autres produits

Au deuxième trimestre de 2006, les autres produits se sont accrus de 96 M$ comparativement à la période correspondante de 2005, essentiellement en raison : 1) des gains tirés de contrats de change dérivés d'une valeur de 47 M$ conclus en prévision de l'acquisition de Falconbridge Limited et 2) des gains de 41 M$ tirés de contrats dérivés sur métaux conclus dans le but de garantir du nickel de tiers pour répondre aux besoins prévus de la clientèle. Pour le semestre terminé le 30 juin 2006, les autres produits ont augmenté de 103 M$ par rapport à la période correspondante en 2005, principalement en raison : 1) des gains tirés de contrats de change dérivés d'une valeur de 41 M$ conclus en prévision de l'acquisition de Falconbridge Limited et 2) des gains de 49 M$ tirés de contrats dérivés sur métaux conclus dans le but de garantir du nickel de tiers pour répondre aux besoins prévus de la clientèle.

Impôts sur les bénéfices et impôts miniers

Pour le deuxième trimestre et le premier semestre de 2006, le taux d'imposition effectif de la société a été de 20 % et 25 %, respectivement, ce qui est inférieur au taux réglementaire combiné d'impôts sur les bénéfices et d'impôts miniers au Canada, qui est d'environ 37 %. Cet écart découle principalement de l'incidence favorable des réductions futures des taux d'imposition au Canada qui ont été adoptées au deuxième trimestre de 2006.

Flux de trésorerie et situation financière; déclaration de dividende

Les rentrées nettes liées aux activités d'exploitation au deuxième trimestre de 2006 se sont chiffrées à 317 M$, comparativement à 422 M$ au deuxième trimestre de 2005. La diminution des rentrées nettes liées aux activités d'exploitation s'explique principalement par les besoins accrus du fonds de roulement au deuxième trimestre de 2006, en partie contrebalancés par un bénéfice net plus élevé stimulé par les fortes majorations des prix de vente des principaux produits de la société. L'augmentation du fonds deroulement était principalement liée : 1) à une hausse des comptes débiteurs en raison des prix de vente plus élevés et des livraisons plus importantes en juin par rapport à la période correspondante de 2005 et 2) à une augmentation des stocks essentiellement attribuable à une hausse des matériaux en cours visés par des ententes de services à façon de tiers et à une accumulation du concentré de cuivre provenant de Voisey's Bay laquelle, en raison de l'échéancier des livraisons, ne sera pas vendue avant le second semestre de 2006. En vertu des modalités de l'entente de livraison des installations Voisey's Bay, le concentré de cuivre ne peut être livré depuis le site entre décembre et mai. Actuellement, environ 40 millions de livres de concentré de cuivre (métal payable) provenant de Voisey's Bay et représentant quelque 8 mois de production doivent être livrées aux clients au troisième trimestre de 2006.

Les rentrées nettes liées aux activités d'exploitation au premier semestre de 2006 se sont chiffrées à 519 M$, par rapport à 513 M$ pour le premier semestre de 2005. L'accroissement des rentrées nettes liées aux activités d'exploitation s'explique essentiellement par un bénéfice net plus élevé, partiellement contrebalancé par les besoins accrus du fonds de roulement au premier semestre de 2006. L'augmentation du fonds de roulement était principalement attribuable aux raisons évoquées ci-dessus.

Les sorties nettes liées aux activités d'investissement de 332 M$ et de 670 M$ au deuxième trimestre et au premier semestre de 2006 respectivement ont augmenté de façon marquée par rapport aux 132 M$ et 358 M$ engagés au cours des périodes correspondantes de 2005. Les hausses étaient essentiellement attribuables aux dépenses en immobilisations plus importantes, principalement liées à notre projet de Goro, partiellement contrebalancées par des dépenses en immobilisations moindres pour notre projet de Voisey's Bay. En outre, les dépenses en immobilisation aux installations canadiennes de la société et à PTInco ont été plus élevées au premier semestre de 2006. Les activités d'investissement du deuxième trimestre 2005 comprenaient un montant de 150 M$en espèces lié à la vente d'une partie de notre participation dans Goro NickelSAS.

Les sorties nettes liées aux activités de financement pour le deuxième trimestre de 2006 se sont élevées à 46 M$, et comprenaient en gros 1) des dividendes sur actions ordinaires et 2) des dividendes sur actions ordinaires versés aux actionnaires minoritaires de PT Inco, partiellement contrebalancés par les espèces reçues dans le cadre de l'émission d'actions ordinaires en vertu des régimes d'options d'achat d'actions et de l'exercice d'autres titres convertibles. Pour le premier semestre de 2006, les sorties nettes liées aux activités de financement comprenaient également le remboursement du principal final lié au prêt de PT Inco.

Au 30 juin 2006, la trésorerie et les équivalents totalisaient 690 M$, en baisse par rapport à 958 M$ au 31 décembre 2005, ce qui reflète essentiellement les sorties de fonds liées aux dépenses en immobilisations pour les projets de croissance, les activités de la société et les besoins accrus du fonds de roulement. Au 30 juin 2006, la dette totale s'élevait à 1 921 M$, en regard de 1 974 M$ au 31 décembre 2005. La dette totale en pourcentage de la dette totale majorée des capitaux propres s'établissait à 25 % au 30 juin 2006, comparativement à 28 % au 31 décembre 2005.

Le 18 juillet 2006, le conseil d'administration d'Inco a déclaré un dividende trimestriel de 0,125 $ par action ordinaire, lequel sera versé le 1er septembre 2006 aux actionnaires dûment inscrits en date du 15 août 2006.

Ce dividende trimestriel sera versé en dollars américains à tous les actionnaires résidant aux Etats-Unis. Il pourra être converti et versé en dollars canadiens à tous les actionnaires résidant au Canada, en fonction du taux de change de la Banque du Canada en vigueur à midi, le 15 août 2006, sauf dans le cas des résidants canadiens qui auront choisi de recevoir leurs dividendes en dollars américains et qui en auront avisé par écrit la Compagnie Trust CIBC Mellon, agent des transferts et agent comptable des registres de la société, avant le 15 août 2006. Les actionnaires peuvent obtenir de plus amples renseignements sur la manière de communiquer une telle décision par écrit, en téléphonant à la Compagnie Trust CIBC Mellon au 1-800-387-0825. Compte tenu des lois fiscales actuellement en vigueur au Canada et des conventions fiscales applicables, ce dividende fera généralement l'objet d'une retenue canadienne à la source de 15 % pour les actionnaires résidant aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et dans la plupart des pays d'Europe de l'Ouest et, dans le cas d'autres personnes résidant à l'extérieur du Canada, il pourrait être assujetti à des retenues à la source plus élevées. Le dividende peut également faire l'objet d'une retenue américaine pour les résidants des Etats-Unis qui n'ont pas rempli le formulaire W-9 ou un formulaire équivalent respectant les exigences réglementaires applicables aux Etats-Unis.

Diffusion Web de la présentation du 19 juillet 2006

sur les résultats financiers et d'exploitation du deuxième trimestre 2006

à l'intention de la communauté financière

Les investisseurs peuvent écouter la conférence du 19 juillet 2006 sur les résultats du deuxième trimestre 2006 d'Inco et sur ses perspectives actuelles pour le reste de l'exercice 2006.

Cet événement débutera à 8 h 30 (heure de Toronto) et on pourra y accéder en consultant le site de Groupe CNW, service de diffusion Web indépendant, à l'adresse www.newswire.ca/webcast, au moins cinq minutes avant l'heure prévue. Les diapositives et les autres statistiques utilisées au cours de l'événement peuvent être consultées en ligne par les personnes ayant accès à un ordinateur et à Internet, dans le respect de certaines spécifications minimales, à l'adresse www.newswire.ca/webcast, ou sur le site Web de la société, à www.inco.com, en cliquant sur le lien menant aux plus récentes présentations trimestrielles ("Latest Quarterly Webcast") sur la page d'accueil de la société.

La version archivée de la diffusion Web sera accessible dans Internet à l'adresse www.newswire.ca/webcast. On pourra écouter l'enregistrement de la conférence jusqu'à 23 h 59 (heure de Toronto) le 2 août 2006, en composant le 1-800-558-5253 en Amérique du Nord, suivi du numéro de réservation 21298683. Les personnes appelant de l'extérieur de l'Amérique du Nord sont priées de composer le 416-626-4100, suivi du même numéro de réservation.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse renferme des énoncés prospectifs concernant la société, y compris le rendement financier et d'exploitation anticipé; les coûts engagés par la société en tant qu'entité autonome; sa position en tant que producteur de nickel à faible coût; les niveaux de production de nickel, de cuivre et de métaux du groupe platinoide au troisième trimestre et pour l'exercice 2006 dans son ensemble et à ses installations indonésiennes, à celles de Voisey's Bay et à ses autres installations au Canada; la conjoncture du marché du nickel, la demande et l'offre, tant à l'échelle mondiale que sur certains marchés et pour certaines utilisations de nickel; les primes réalisées par rapport à ses prix de métaux; les primes réalisées par rapport aux coûts décaissés unitaires du nickel vendu compte tenu des crédits au titre des sous-produits; les ententes relatives aux activités de fonderie et d'affinage à façon par des tiers; les coûts de production liés à sa propre production minière; les stocks de nickel; les résultats financiers de la société, y compris le bénéfice net dilué par action ajusté, les rentrées nettes d'exploitation, les flux de trésorerie liés à l'exploitation; la sensibilité de ses résultats financiers par rapport aux variations des prix du nickel et des autres métaux; les taux de change; les coûts énergétiques et autres; le cours des actions ordinaires de la société; ses objectifs de compression des coûts et de réalisation d'économies, ses échéanciers de construction, de mise en service, de première livraison, de démarrage, entre autres; le coût des immobilisations et les autres aspects du projet de Goro; les ententes relatives à la production et à la vente de cuivre; les dépenses en immobilisations pour les projets de croissance de la société; les dépenses en immobilisations générales; l'apport des actionnaires et des programmes gouvernementaux ainsi que d'autres sources de financement externes; les autorisations ou les approbations gouvernementales requises pour des projets de croissance; les paiements fiscaux; les arrêts de production, notamment ceux prévus pour l'entretien, et les démarrages subséquents de certaines installations; les nouvelles conventions collectives, y compris le risque de perturbations ou d'arrêts de travail; ainsi que d'autres questions et aspects ayant trait aux activités et à l'exploitation de la société. Ces déclarations comprennent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs sur lesquels la société n'a aucune emprise ou qu'elle ne peut prédire. Les résultats réels et l'évolution de la situation peuvent présenter un écart considérable par rapport à ceux envisagés dans ces déclarations en raison notamment de facteurs clés tels que ceux liés à Inco en tant qu'entreprise et les conditions économiques sur les principaux marchés des produits de la société; l'offre, la demande et les prix des métaux à produire; les produits intermédiaires du nickel achetés et la ferraille d'acier inoxydable nickélifère ainsi que d'autres substituts et produits concurrentiels remplaçant les métaux de première fusion et autres produits fabriqués par la société; les changements touchant les relations de travail; les livraisons de la société; les niveaux de production, les coûts de production et les autres frais et dépenses, anticipés ou non, de la société; les prix des métaux; les primes réalisées par rapport au prix au comptant de la LME et aux autres prix de référence; les économies fiscales et charges fiscales; les modifications à la législation fiscale; les activités de couverture; le taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain, ainsi que d'autres taux de change; la fluctuation du cours des actions ordinaires de la société; les dépenses en immobilisations; la portée, l'échéancier, les autorisations requises, les interruptions potentielles et les autres aspects importants du projet de Goro; le moment de la réception de tous les permis nécessaires, ainsi que des autorisations gouvernementales, réglementaires et autres; les échéanciers des travaux techniques et de construction pour le projet de Goro; les sources de financement nécessaires provenant des actionnaires ou de programmes gouvernementaux pour le projet de Goro et pour d'autres projets; l'instabilité politique ou l'agitation dans des pays comme l'Indonésie et la Nouvelle-Calédonie; les risques associés aux activités d'extraction, de traitement et d'exploration, de recherche et de développement; l'exactitude des réserves estimées de minerai de la société; la résolution des poursuites liées à l'environnement et autres et l'incidence de diverses réglementations et initiatives environnementales; la concurrence; la capacité de la société de verser des dividendes trimestriels en espèces selon les montants déterminés par le conseil d'administration d'Inco à la lumière des autres utilisations de ces fonds et d'autres facteurs; ainsi que les autres facteurs de risque décrits périodiquement dans les rapports déposés par la société auprès de la Securities and Exchange Commission des Etats-Unis. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué reflètent l'opinion de la société en date du présent communiqué. Bien que la société anticipe que des événements et faits nouveaux pourraient modifier sa vision des choses, elle rejette expressément toute obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs ne doivent pas non plus être considérés comme représentant l'opinion de la société à toute date subséquente à celle du présent communiqué. Bien que la société se soit efforcée de déterminer les facteurs importants susceptibles de faire en sorte que les actions, les événements et les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux décrits dans les énoncés prospectifs, il peut exister d'autres facteurs susceptibles de faire en sorte que les actions, les événements et les résultats diffèrent de ceux anticipés, prévus ou attendus. La société ne peut garantir que les énoncés prospectifs se révéleront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient être sensiblement différents de ceux prévus dans ces énoncés. Par conséquent, le lecteur ne doit pas se fier outre mesure aux énoncés prospectifs.

Hypothèses importantes

Un certain nombre d'hypothèses ont été formulées par Inco lors de la préparation de ses prévisions pour 2006 et de certains autres énoncés prospectifs pour 2006 et les années suivantes. Ces hypothèses comprennent, entre autres, celles énoncées sous la rubrique "Perspectives" du présent communiqué et les diapositives et autres documents utilisés dans les présentations faites à ce jour et qui peuvent être consultées sur le site Web de la société et sur le site SEDAR au Canada. Ces hypothèses comprennent des estimations sur le taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain pour 2006, la production industrielle dans le monde et sur les principaux marchés géographiques, les taux d'intérêt, la demande et l'offre du nickel et des autres métaux à l'échelle mondiale et sur les principaux marchés géographiques, et la croissance sur les principaux marchés d'utilisation finale pour les métaux produits par la société, à la possibilité que la société ne subisse aucune perturbation importante de ses activités liée à la main-d'oeuvre, à l'équipement ou autre dans ses installations en 2006 en dehors des activités d'entretien prévues ou des interruptions de travail similaires, et la possibilité que les tiers dont la société dépend pour la fourniture de produits intermédiaires ou pour les activités de fonderie à façon ou autres activités de traitement ne subissent aucune perturbation nonprévue. Certaines des hypothèses importantes émises par la société sont liées à des informations confidentielles ou particulièrement sensibles et, par conséquent, la société ne croit pas qu'il est approprié de dévoiler ces hypothèses pour des raisons relatives à la concurrence et autres. Puisque les énoncés prospectifs pour les périodes postérieures à 2006 comportent des hypothèses et des estimations à plus long terme que les énoncés prospectifs pour 2006, ils sont assujettis à une plus grande incertitude. Par conséquent,le lecteur ne doit pas se fier outre mesure à ces énoncés prospectifs à long terme.

Information importante de nature juridique

La présente communication peut être considérée comme un document de sollicitation dans le cadre du regroupement proposé d'Inco avec Falconbridge. Le 24 octobre 2005 et le 14 juillet 2006, Inco a déposé auprès de la SEC des déclarations d'enregistrement sur formulaire F-8 (contenant l'offre d'acquisition et la note d'information d'Inco) et des modifications afférentes, concernant le regroupement proposé avec Falconbridge. L'offre et la note d'information, ainsi que les avis de modification et de prorogation, ont été envoyées aux actionnaires de Falconbridge Limited. Inco a également déposé et déposera (s'il y a lieu) d'autres documents auprès de la SEC relativement au regroupement proposé. Falconbridge a déposé un formulaire 14D-9F en relation avec l'offre d'Inco et a déposé et déposera (s'il y a lieu)d'autres documents concernant le regroupement proposé, dans chacun des cas auprès de la SEC.

LES INVESTISSEURS ET PORTEURS DE TITRES SONT PRIES DE LIRE LES

DECLARATIONS D'ENREGISTREMENT ET TOUT AUTRE DOCUMENT PERTINENT DEPOSE OU

DEVANT ETRE DEPOSE AUPRES DE LA SEC DES QUE POSSIBLE, CAR CES DOCUMENTS

CONTIENDRONT DES RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS.

LES INVESTISSEURS ET PORTEURS DE TITRES SONT PRIES DE LIRE LE DOCUMENT DE

SOLLICITATION/RECOMMANDATION DEPOSE PAR INCO SUR FORMULAIRE 14D-9 AUPRES

DE LA SEC LE 31 MAI 2006, AINSI QUE TOUTE MODIFICATION QU'INCO POURRAIT

DEPOSER A CET EGARD, PUISQU'IL CONTIENT, AINSI QUE TOUTE MODIFICATION

EVENTUELLE, DES RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS CONCERNANT LE REGROUPEMENT

PROPOSE DE TECK COMINCO AVEC INCO.

La présente communication n'est pas une sollicitation de procurations de tout porteur de titres d'Inco ou de Phelps Dodge relativement au regroupement proposé d'Inco avec Phelps Dodge. Inco a l'intention de déposer une circulaire d'information de la direction concernant le regroupement proposé auprès des commissions des valeurs mobilières ou des autorités réglementaires équivalentes du Canada et de remettre la circulaire d'information de la direction aux actionnaires d'Inco, et Phelps Dodge a déposé une circulaire de sollicitation de procurations préliminaire sur formulaire 14A concernant le regroupement proposé auprès de la SEC. LES INVESTISSEURS SONT PRIES DE LIRE LA CIRCULAIRE D'INFORMATION DE LA DIRECTION ATTENTIVEMENT, AINSI QUE TOUTE MODIFICATION EVENTUELLEMENT DEPOSEE PAR INCO A CET EGARD, DES QUE POSSIBLE, CAR CE DOCUMENT, AINSI QUE TOUTE MODIFICATION, LE CAS ECHEANT, CONTIENDRA DES RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS AU SUJET D'INCO, DE PHELPS DODGE ET DU REGROUPEMENT PROPOSE. LES INVESTISSEURS SONT PRIES DE LIRE ATTENTIVEMENT LA CIRCULAIRE DE SOLLICITATION DE PROCURATIONS ET TOUTE MODIFICATION EVENTUELLEMENT DEPOSEE PAR PHELPS DODGE A CET EGARD, CAR CE DOCUMENT, AINSI QUE TOUTE MODIFICATION, LE CAS ECHEANT, CONTIENDRA DES RENSEIGNEMENTS AU SUJET D'INCO, DE PHELPS DODGE ET DU REGROUPEMENT PROPOSE D'INCO ET DE PHELPS DODGE.

Inco, Phelps Dodge et leurs cadres dirigeants et administrateurs peuvent être considérés comme participant à la sollicitation de procurations auprès des porteurs de titres d'Inco et de Phelps Dodge en faveur du regroupement proposé d'Inco et de Phelps Dodge. Les renseignements concernant la propriété de titres et d'autres participations de la part des cadres dirigeants et des administrateurs d'Inco et de Phelps Dodge seront inclus dans la circulaire d'information de la direction et la circulaire de sollicitation de procurations, respectivement.

Les investisseurs et les porteurs de titres peuvent obtenir gratuitement copie de l'offre et de la note d'information, des avis de modification et de prorogation, des déclarations d'enregistrement, du document de sollicitation/de recommandation et des autres documents publics déposés de temps à autre par Inco, Falconbridge et Phelps Dodge auprès des organismes de réglementation canadiens, à l'adresse www.sedar.com, et auprès de la SEC sur le site Web de la SEC, au www.sec.gov. Le document de sollicitation de procurations peut également être obtenu gratuitement sur le site www.sec.gov et la circulaire d'information de la direction (dès qu'elle sera disponible)peut également être obtenue gratuitement sur le site www.sedar.com. En outre, l'offre et la note d'information, ainsi que les autres documents d'information peuvent être obtenus gratuitement en communiquant avec les services de relations avec les médias et les investisseurs d'Inco.

Le 19 juillet 2006

IN 06/11

    <<

                                Inco Limitée

              Principales données financières et d'exploitation


                               Trimestre clos le         Semestre clos le
                                    30 juin                   30 juin
                               2006         2005         2006         2005
    -------------------------------------------------------------------------

    Prix moyen réalisé
    Nickel(1) - par tonne     20 208 $     16 578 $     17 753 $     15 961 $
              - par livre       9,17         7,52         8,05         7,24
    Cuivre    - par tonne      7 185        3 437        5 892        3 397
              - par livre       3,26         1,56         2,67         1,54
    (1) Comprend les
         produits
         intermédiaires
    Prix moyen au comptant à la LME
    Nickel    - par tonne     20 036       16 399       17 360       15 889
              - par livre       9,09         7,44         7,87         7,21
    Cuivre    - par tonne      7 251        3 394        6 070        3 333
              - par livre       3,29         1,54         2,75         1,51
    Livraisons
    Nickel sous toutes ses
     formes (en tonnes)
      - Produit par Inco et
         assujetti à des
         redevances           63 753       55 907      122 774      109 654
      - Produits finis
         achetés               7 054        5 445       11 676       10 107
    -------------------------------------------------------------------------
                              70 807       61 352      134 450      119 761
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Cuivre (tonnes)           34 740       26 632       64 946       59 280
    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------
    Cobalt (tonnes)              525          381        1 011          837
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Platinoides
     (milliers d'onces troy)      84          132          173          240
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Ventes nettes aux clients,
     par produit (en millions)
    Nickel de première fusion  1 431 $      1 017 $      2 387 $      1 911 $
    Cuivre                       250           91          383          201
    Métaux précieux               79           75          151          144
    Divers                        54           11          104           59
    -------------------------------------------------------------------------
                               1 814 $      1 194 $      3 025 $      2 315 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Production de nickel
     sous toutes ses formes
     (tonnes)                  63 557       50 353      124 996      105 860
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Stocks de nickel fini
     à la fin de la
     période (tonnes)          25 327       23 053       25 327       23 053
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                                Inco Limitée

             Rapprochement du coût décaissé unitaire du nickel vendu
              et du coût des produits vendus selon les PCGR du Canada


    (en millions de
     dollars américains,       Trimestre clos le         Semestre clos le
     sauf indication                30 juin                   30 juin
     contraire)                2006         2005         2006         2005
    -------------------------------------------------------------------------

    Coût des produits vendus
     et autres charges,
     exception faite de
     l'amortissement et de
     l'épuisement              1 021 $        616 $      1 754 $      1 219 $
    Coût des sous-produits      (194)        (151)        (352)        (315)
    Nickel fini acheté et
     assujetti à des
     redevances                 (216)         (87)        (321)        (156)
    Frais de livraison           (12)          (9)         (22)         (18)
    Coût des produits vendus
     d'autres entreprises         (9)          (9)         (18)         (19)
    Eléments hors trésorerie(1)  (10)          (7)         (20)         (14)
    Charges de
     restauration des lieux, de
     démolition et
     autres charges connexes      (9)          (9)         (18)         (16)
    Ajustements au titre
     d'opérations entre
     sociétés affiliées          (77)          37         (104)          46
    Coût de l'interruption des
     activités à Goro            (16)           -          (16)           -
    Autres                       (39)           1          (52)          (1)
    -------------------------------------------------------------------------
    Coût décaissé du
     nickel vendu avant
     prise en compte des
     crédits au titre des
     sous-produits(2)            439          382          831          726
    Ventes nettes de
     sous-produits              (356)        (187)        (582)        (393)
    Coût des sous-produits       194          151          352          315
    -------------------------------------------------------------------------
    Coût décaissé du
     nickel vendu après
     prise en compte des
     crédits au titre des
     sous-produits(2)            277 $        346 $        601 $        648 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Livraisons de nickel
     provenant d'Inco
     (millions de livres)        133          123          258          242
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Coût décaissé unitaire du
     nickel vendu avant
     prise en compte des
     crédits au titre des
     sous-produits par livre    3,30 $       3,11 $       3,22 $       3,00 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Coût décaissé unitaire du
     nickel vendu avant
     prise en compte des
     crédits au titre des
     sous-produits par tonne   7 275 $      6 856 $      7 099 $      6 614 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Coût décaissé unitaire du
     nickel vendu après
     prise en compte des
     crédits au titre des
     sous-produits par livre   2,08 $       2,81 $       2,33 $       2,68 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Coût décaissé unitaire du
     nickel vendu après
     prise en compte des
     crédits au titre des
     sous-produits par tonne   4 586 $      6 195 $      5 137 $      5 908 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    ----------------
    (1) Avantages complémentaires de retraite autres que les rentes de
        retraite.
    (2) Le coût décaissé unitaire du nickel vendu avant et après la prise en
        compte des crédits au titre des sous-produits inclut les coûts des
        livraisons provenant d'Inco et des produits intermédiaires traités
        dans les établissements canadiens de la société.



                                Inco Limitée

                        Etat consolidé des résultats

                                (non vérifié)


    (en millions de
     dollars américains,       Trimestre clos le         Semestre clos le
     sauf les                       30 juin                   30 juin
     montants par action)      2006         2005         2006         2005
    -------------------------------------------------------------------------
                                         (retraité)                (retraité)

    Chiffre d'affaires net    1 814 $      1 194 $      3 025 $      2 315 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Coûts et
     frais d'exploitation
    Coût des produits vendus
     et autres charges,
     exception faite de
     l'amortissement et de
     l'épuisement              1 021          616        1 754        1 219
    Amortissement et
     épuisement                   83           64          151          125
    Frais de vente,
     généraux et
     administratifs               84           49          131           92
    Recherche et développement     9            7           17           14
    Exploration                   15           11           30           20
    Ecarts de conversion          64            1           61           (4)
    Intérêts débiteurs            15            5           33           12
    Charge liée à la
     dépréciation des actifs       -           25            -           25
    -------------------------------------------------------------------------
                               1 291          778        2 177        1 503
    -------------------------------------------------------------------------

    Autres produits,
     montant net                  98            2          106            3
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant
     impôts sur les bénéfices,
     impôts miniers et
     part des
     actionnaires sans contrôle  621          418          954          815
    Impôts sur les bénéfices et
     impôts miniers              126          168          239          251
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant
     part des
     actionnaires sans contrôle  495          250          715          564
    Part des
     actionnaires sans contrôle   23           30           41           27
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net                 472 $        220 $        674 $        537 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net par
     action ordinaire
      De base                   2,40 $       1,16 $       3,46 $       2,85 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
      Dilué                     2,11 $       0,99 $       3,03 $       2,41 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Moyenne pondérée du nombre
     d'actions ordinaires
     en circulation,
     en milliers
      De base                196 425      189 023      194 577      188 710
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
      Dilué                  224 954      223 021      224 026      222 478
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                                Inco Limitée

                              Bilan consolidé

                               (non vérifié)


                                                            Au           Au
                                                       30 juin  31 décembre
    (en millions de dollars américains)                   2006         2005
    -------------------------------------------------------------------------
    ACTIF
    Actif à court terme
    Trésorerie et équivalents                              690 $        958 $
    Comptes débiteurs                                    1 169          673
    Stocks                                               1 254          996
    Autres                                                 118           68
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'actif à court terme                       3 231        2 695
    Immobilisations corporelles                          8 983        8 459
    Actif au titre des prestations constituées             686          611
    Charges reportées et autres éléments d'actif           309          245
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'actif                                    13 209 $     12 010 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    PASSIF ET CAPITAUX PROPRES
    Passif à court terme
    Tranche de la dette à long terme
     échéant à moins d'un an                                77 $        122 $
    Comptes créditeurs                                     285          253
    Charges de personnel à payer                           236          221
    Autres charges à payer                                 705          533
    Impôts sur les bénéfices et impôts miniers à payer     227           36
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du passif à court terme                        1 530        1 165

    Crédits reportés et autres éléments de passif
    Dette à long terme                                   1 844        1 852
    Impôts sur les bénéfices et
     impôts miniers reportés                             2 011        2 018
    Passif au titre des
     avantages complémentaires de retraite constitués      793          732
    Obligations liées à la
     mise hors service d'immobilisations                   174          168
    Crédits reportés et autres éléments de passif          114          131
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du passif                                      6 466        6 066
    -------------------------------------------------------------------------
    Part des actionnaires sans contrôle                    828          761
    -------------------------------------------------------------------------
    Capitaux propres
    Titres de créance convertibles                         262          362
    -------------------------------------------------------------------------
    Avoir des actionnaires ordinaires
      Actions ordinaires émises et en circulation :
       199 587 144 (192 237 394 actions en 2005)         3 211        3 000
      Bons de souscription                                  60           62
      Surplus d'apport                                     576          578
      Bénéfices non répartis                             1 806        1 181
    -------------------------------------------------------------------------
                                                         5 653        4 821
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des capitaux propres                           5 915        5 183
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du passif et des capitaux propres             13 209 $     12 010 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                                Inco Limitée

                    Etat consolidé des flux de trésorerie

                               (non vérifié)


                               Trimestre clos le         Semestre clos le
    (en millions de                 30 juin                   30 juin
     dollars américains)       2006         2005         2006         2005
    -------------------------------------------------------------------------
                                         (retraité)                (retraité)
    Activités d'exploitation
    Bénéfice avant la part des
     actionnaires sans contrôle  495 $        250 $        715 $        564 $
    Eléments sans incidence
     sur la trésorerie
      Amortissement et
       épuisement                 83           64          151          125
      Impôts sur les bénéfices
       et impôts miniers
       reportés                  (75)          12          (58)           8
      Charge liée à la
       dépréciation des actifs     -           25            -           25
      Autres                      90           14           98           26
    Cotisations
     supérieures à la
     charge liée aux
     avantages postérieurs à la
     retraite                    (11)          (5)         (21)         (19)
    Diminution
     (augmentation) du
      fonds de roulement
      d'exploitation
      hors trésorerie
     Comptes débiteurs          (382)          57         (443)          45
     Stocks                     (117)         (11)        (177)         (67)
     Comptes créditeurs et
      charges à payer            149          (29)         137           14
     Impôts sur les bénéfices
      et impôts miniers à payer  113           68          168         (157)
     Autres                      (28)         (23)         (51)         (51)
    -------------------------------------------------------------------------
    Rentrées nettes liées aux
     activités d'exploitation    317          422          519          513
    -------------------------------------------------------------------------
    Activités d'investissement
    Dépenses en immobilisations (343)        (279)        (680)        (505)
    Vente partielle de
     Goro Nickel S.A.S.            -          150            -          150
    Autres                        11           (3)          10           (3)
    -------------------------------------------------------------------------
    Sorties nettes liées aux
     activités d'investissement (332)        (132)        (670)        (358)
    -------------------------------------------------------------------------
    Activités de financement
    Remboursements de la
     dette à long terme           (3)         (13)         (59)         (53)
    Emprunts à long terme          -            -            -            8
    Emission
     d'actions ordinaires         14            3           24           23
    Dividendes versés sur
     actions ordinaires          (25)         (19)         (49)         (19)
    Dividendes versés aux
     actionnaires minoritaires   (32)         (38)         (33)         (39)
    Autres                         -           22            -           22
    -------------------------------------------------------------------------
    Sorties nettes liées aux
     activités de financement    (46)         (45)        (117)         (58)
    -------------------------------------------------------------------------
    Augmentation
     (diminution) nette de la
      trésorerie et des
      équivalents                (61)         245         (268)          97
    Trésorerie et équivalents
     au début de la période      751          928          958        1 076
    -------------------------------------------------------------------------
    Trésorerie et équivalents
     à la fin de la période      690 $      1 173 $        690 $      1 173 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    >>


%SEDAR: 00001084EF c7854

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:00
OTTAWA, le 20 août 2017 /CNW/ - Itinéraire du premier ministre Justin Trudeau pour le dimanche 20 août 2017    Montréal (Québec) 8 h 40 Le premier ministre participera à une cérémonie d'accueil à l'intention de Leo Varadkar, taoiseach...

19 aoû 2017
MONTRÉAL, le 19 août 2017 /CNW Telbec/ - L'arrondissement de Montréal-Nord a franchi aujourd'hui un nouveau pas dans ses efforts de verdissement et d'animation du territoire en inaugurant sa toute première ruelle verte. C'est en présence du comité de...

19 aoû 2017
OTTAWA, le 19 août 2017 /CNW/ - Itinéraire du premier ministre Justin Trudeau pour le dimanche 20 août 2017    Montréal (Québec) 8 h 40 Le premier ministre participera à une cérémonie d'accueil à l'intention de Leo Varadkar, taoiseach...

19 aoû 2017
Des Canadiens se sont rassemblés à Calgary pour célébrer le 75e anniversaire du raid sur Dieppe et souligner les contributions des Canadiens et des Canadiennes lors de la Seconde Guerre mondiale. CALGARY, le 19 août 2017 /CNW/ - Les efforts...

19 aoû 2017
KENORA, ON, le 19 août 2017 /CNW/ - Pour qu'une économie soit vigoureuse, elle doit pouvoir compter sur une classe moyenne forte où tous ont une chance égale de réussir. En dépit du fait qu'ils représentent le segment de la population canadienne qui...

19 aoû 2017
Une délégation officielle du gouvernement du Canada, dirigée par l'honorable Kent Hehr, ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale, est actuellement en France pour souligner le 75e anniversaire du raid sur Dieppe....




Communiqué envoyé le 21 juillet 2006 à 15:00 et diffusé par :