Le Lézard

Tembec ferme des scieries temporairement au Québec et en Ontario



TÉMISCAMING, QC, le 20 juillet /CNW/ -- TÉMISCAMING, QC, le 20 juillet /CNW Telbec/ - Tembec a fait part aujourd'hui de fermetures de courte durée parmi ses scieries de l'Ontario et du Québec. Les fermetures dureront d'une à quatre semaines, selon les cas.

"Un ensemble de facteurs a motivé ces fermetures, a expliqué Dennis Rounsville, vice-président exécutif et président du Groupe des produits forestiers de Tembec. Il y a d'abord la situation générale du marché et le niveau actuel des prix de vente, mais également le congé annuel de deux semaines de la construction au Québec."

Les activités seront interrompues pendant deux semaines dans la plupart des cas, mais à la scierie de Timmins, la fermeture durera quatre semaines et peut-être davantage, selon l'évolution de la situation à cette usine. "Cette scierie doit résoudre certaines difficultés particulières. Nous avons cerné des aspects à améliorer et travaillerons avec les employés de tous les niveaux dans le but d'y parvenir", a précisé M. Rounsville.

Au total, ces fermetures temporaires entraîneront un retrait de capacité de 33 millions de pieds-planche et toucheront environ 1500 employés. La direction des usines rencontrera, ou a déjà rencontré, les employés touchés afin de les informer de la décision de la Compagnie.

Tembec est une importante société intégrée et diversifiée de produits forestiers. Ses installations sont situées principalement en Amérique du Nord et en France, et elle emploie environ 10 000 personnes. Les actions ordinaires de Tembec sont inscrites à la Bourse de Toronto sous le symbole TBC. De plus amples renseignements sur Tembec sont accessibles à son site Web, à www.tembec.com

Le présent communiqué comporte des déclarations prospectives au sens des lois sur les valeurs mobilières. Ces déclarations ont trait aux objectifs, projections, estimations, attentes ou prévisions formulés par la Compagnie ou la direction, et peuvent être exprimés par des mots tels "prévoir", "estimer", "s'attendre" et "projeter" ou des mots du genre. De telles déclarations sont fondées sur certaines estimations ou analyses faites par la Compagnie à la lumière de son expérience et de sa perception des développements futurs. Ces déclarations comportent différents risques et incertitudes incluant, mais sans en exclure d'autres, des changements touchant les taux de change, les prix de vente des produits, les coûts des matières premières et les coûts d'exploitation ainsi que d'autres facteurs indiqués dans nos dépôts périodiques de prospectus auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières du Canada et des États-Unis. Elles comportent différents risques et incertitudes, dont de nombreux que la Compagnie ne maîtrise pas, de sorte que les initiatives et résultats réels pourraient différer considérablement de ceux exprimés ou sous- entendus aux présentes. La Compagnie n'a ni l'intention ni l'obligation de mettre à jour ou de réviser une déclaration prospective quelle qu'elle soit, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autres.


Communiqué envoyé le 20 juillet 2006 à 08:30 et diffusé par :