Le Lézard

Élections partielles dans Taillon - Karine Simard sera la voix des familles



LONGUEUIL, le 19 juillet /CNW/ -- LONGUEUIL, le 19 juillet /CNW Telbec/ - À la garderie Parcours du Faon, Mme Karine Simard, candidate adéquiste dans Taillon, s'est engagée devant ses électeurs et électrices à devenir la voix des familles qui souhaitent une plus grande accessibilité et un libre choix en matière de garde d'enfant.

Pour Mme Simard, les familles de Taillon et de l'ensemble du Québec doivent composer avec la rigidité actuelle du système universel de garderie. Elle propose donc aux familles de Taillon dont les parents ont des horaires de travail atypiques, de porter leur message à l'Assemblée nationale du Québec. "Je trouve inconcevable qu'il faille encore se battre pour l'accessibilité d'un système qu'on dit universel. Je pense notamment aux parents qui comme moi ont des horaires atypiques. C'est tout un casse-tête pour les familles de trouver un service de garde capable de prendre les enfants plus tard ou en soirée. Je ne suis pas la seule à vivre avec cette réalité. De plus en plus de familles font face à cette réalité alors que le système de services de garde à l'enfance n'évolue pas nécessairement dans le même sens", a déclaré la candidate adéquiste

De plus, pour Karine Simard, les enfants aux prises avec des problèmes d'apprentissage ou des maladies comme l'autisme, sont carrément exclus du service de garde. "Nombreux sont les parents qui ont des enfants ayant des besoins particuliers tels que des retards d'apprentissage ou autres et qui se butent à des portes closes lorsqu'ils cherchent une garderie", a fait remarquer Mme Simard en laissant savoir qu'une fois élue, elle entend bien questionner régulièrement la ministre de l'Enfance et de la Famille et proposer des améliorations au système pour que tous aient les mêmes chances d'accès à un service de garde à l'enfance s'ils le désirent.

Loin de vouloir discréditer le travail des services de garde à l'enfance ou de remettre en cause leur existence, Karine Simard souhaite donner le véritable choix aux parents d'intégrer ou non le service des garderies subventionnées tel qu'on le connaît aujourd'hui. "C'est une question de liberté de choix pour le mieux-être de nos enfants" de conclure Karine Simard.


Communiqué envoyé le 19 juillet 2006 à 13:30 et diffusé par :