Le Lézard
Classé dans : Santé

Les hôpitaux font des progrès en matière de soins de courte durée



TORONTO, le 19 juillet /CNW/ -- Des progrès sont réalisés en matière d'intégration de la collectivité, de

maintien en poste du personnel infirmier et de sécurité des patients

TORONTO, le 19 juillet /CNW/ - Selon le Rapport de 2006 sur les hôpitaux : Soins de courte durée rendu public aujourd'hui par le ministre de la Santé et des Soins de longue durée, George Smitherman, et la PDG de l'Ontario Hospital Association (OHA), Hilary Short, les hôpitaux ontariens s'améliorent en ce qui concerne la coordination des soins aux patients avec les autres hôpitaux et les fournisseurs de soins de santé en milieu communautaire.

"Nous sommes du côté des Ontariennes et des Ontariens qui veulent et qui méritent les meilleurs soins de santé qui soient," a indiqué le ministre Smitherman. Les constatations du rapport indiquent un partage des meilleures pratiques entre les hôpitaux qui profite à les patients de la province."

Le Rapport de 2006 sur les hôpitaux : Soins de courte durée fait partie d'une série de rapports présentés conjointement par le gouvernement et l'OHA. Ils portent sur les soins de courte durée, la réadaptation, les soins continus complexes et les soins d'urgence. Ce rapport décrit en détail le rendement de 95 hôpitaux (sur les 123 qui étaient admissibles) qui ont participé volontairement à l'étude. Ce rapport est le seul de la série qui sera publié cette année.

Les soins de courte durée désignent des séjours à l'hôpital relativement brefs de plus de 24 heures pour des raisons médicales graves. Les hôpitaux de soins de courte durée assurent des services de diagnostic, de soins médicaux et de chirurgie pour des affections graves ou mettant en jeu le pronostic vital comme les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

    <<
    Parmi les principales conclusions du rapport, notons que :

    -   68 % des hôpitaux ont adopté, en tant que priorité ou objectif
        stratégique écrit, des mesures pour assurer la sécurité des patients;
    -   80,7 % des hôpitaux ont établi des protocoles normalisés pour la
        coordination des soins avec les centres d'accès aux soins
        communautaires, soit une augmentation par rapport aux 77,1 %
        enregistrés l'année précédente;
    -   89 % des hôpitaux ont indiqué avoir mis en place, à l'échelle de
        l'organisation, des politiques non punitives de signalement des
        événements indésirables;
    -   15,8 % des répondants au sondage sur la satisfaction du patient ont
        qualifié de passable ou de médiocre la communication au sujet de leur
        état de santé, des traitements et de la préparation en vue de leur
        autorisation de sortie ainsi que des soins à la maison.
    >>


Il s'agit du sixième rapport qui traite des soins de courte durée dans les hôpitaux. En se fondant sur des données de 2004-2005, le rapport étudie cinq domaines : les soins aux patients, la satisfaction du patient, l'adaptation au changement, la situation et le rendement financiers, et la santé des femmes.

"L'amélioration continue de la qualité est un principe fondamental pour chaque hôpital en Ontario ainsi que la pierre angulaire du programme de transformation du secteur de la santé du gouvernement de l'Ontario, a indiqué Mme Short. Le rapport de 2006 sur les soins de courte durée en Ontario met en évidence les réalisations des hôpitaux au chapitre de la mise en ?uvre d'initiatives en matière de responsabilisation et de qualité et, en dégageant les réussites et les lacunes, il les aidera à améliorer davantage les services de soins de courte durée dans toute la province."

Préparés de façon indépendante par l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) et le Hospital Report Research Collaborative de l'Université de Toronto, les rapports sur les hôpitaux sont considérés comme l'un des outils les plus poussés en Amérique du Nord en matière d'établissement de rapports sur le rendement des hôpitaux.

"Cette série de rapports a toujours représenté une ressource importante pour les hôpitaux de l'Ontario et les collectivités qu'ils desservent, a indiqué Glenda Yeates, PDG de l'ICIS. Pour donner aux patients les meilleurs soins qui soient, il est nécessaire de réévaluer constamment la façon dont les services sont offerts. Le Rapport de 2006 sur les hôpitaux : Soins de courte durée renferme des renseignements fiables qui aideront les hôpitaux à prendre des décisions bien fondées et à gérer efficacement leurs ressources."

Le Rapport de 2006 sur les hôpitaux : Soins de courte durée est disponible sur les sites Web suivants : www.health.gov.on.ca, www.cihi.ca, www.oha.com et www.hospitalreport.ca ou en composant le 416 327-4327 ou le 1 800 268-1154.

Ce communiqué ainsi que d'autres documents pour les médias sont affichés dans la section Médias d'information de notre site Web à l'adresse suivante : http ://www.health.gov.on.ca/indexf.html.

Pour en savoir plus sur les résultats dans le domaine de la santé, veuillez consulter le site http ://www.resultatsontario.gouv.on.ca.

Also available in English.

    <<
    Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

           RAPPORT DE 2006 SUR LES HÔPITAUX : SOINS DE COURTE DURÉE
    >>


Le Rapport de 2006 sur les hôpitaux : Soins de courte durée couvre 95 pour cent des hospitalisations pour soins de courte durée qui ont eu lieu en 2004-2005 et englobe les résultats de 95 des 123 établissements admissibles, dont la participation à la préparation du rapport a été volontaire. Les établissements participent de façon volontaire au processus de préparation de ce rapport parce qu'ils sont conscients du potentiel de ce projet pour l'amélioration des soins de santé.

Le rapport sur les soins de courte durée étudie cinq domaines : les soins aux patients, la satisfaction du patient, l'adaptation au changement, l'état et le rendement financiers, et la santé des femmes. Il comprend les résultats d'une série d'indicateurs ou de mesures propres à chacun des cinq domaines ainsi qu'une moyenne provinciale pour chaque mesure. Les résultats sont aussi présentés par type d'hôpital et par réseau local d'intégration des services de santé (RLISS).

Parmi les principales constatations du Rapport de 2006 sur les hôpitaux : Soins de courte durée, notons :

Utilisation et résultats cliniques (soins aux patients)

Le taux moyen de réadmission pour certaines interventions chirurgicales qui sont décrites dans le rapport est de 1,6 pour cent, ce qui constitue un faible taux de complications ou d'événements indésirables durant une hospitalisation.

On note, d'après les résultats, que la tendance en matière d'interventions par laparoscopie se maintient; cette technique est généralement jugée plus désirable étant donné qu'elle est moins invasive, qu'elle nécessite moins de ressources et qu'elle produit de meilleurs résultats cliniques. Par exemple, le taux d'utilisation des interventions par laparoscopie pour l'ablation des deux ovaires est passé de 41 pour cent à 48,2 pour cent de 2002 à 2005.

Satisfaction du patient

(Que pensent les patients des soins qu'ils reçoivent)

Plus de 95 pour cent des patients ont indiqué que leur expérience à l'hôpital, notamment la qualité des soins et des services ainsi que la confiance inspirée par les fournisseurs de soins de santé, avait été dans l'ensemble excellente, très bonne ou bonne. Chez les répondants, 66 pour cent des hommes et 60 pour cent des femmes ont eu l'impression que les soins avaient été excellents, tandis que 4 pour cent des hommes et 5,5 pour cent des femmes ont eu une impression "passable" ou "médiocre". 15,8 pour cent des répondants ont évalué la communication avec l'hôpital comme passable ou mauvaise.

Intégration du système et changements

(Capacité de s'adapter au changement)

Comme les hôpitaux vont dorénavant être administrés au sein du RLISS, la collaboration entre les hôpitaux et les fournisseurs de soins de santé en milieu communautaire sera encore plus essentielle pour garantir l'amélioration des soins au patient. Le rapport de 2006 indique une augmentation du pourcentage d'hôpitaux travaillant avec d'autres fournisseurs de soins de santé afin de mettre sur pied des processus normalisés pour l'admission et l'autorisation de sortie des patients; par rapport au rapport de 2005, il y a eu, par exemple, une amélioration de 6,5 pour cent en ce qui a trait à de tels processus avec les centres d'accès aux soins communautaires, et de 12,9 pour cent avec les établissements de santé mentale.

Les résultats du rapport suggèrent que les hôpitaux améliorent leurs mesures de sécurité des patients. Quatre-vingt-neuf pour cent des hôpitaux ontariens disent avoir mis en place, à l'échelle de l'organisation, des politiques de signalement des événements indésirables. Soixante-huit pour cent des hôpitaux ont fait de la sécurité des patients une priorité ou un objectif stratégique dans le cadre de leurs pratiques organisationnelles en vue d'instaurer une mentalité axée sur la sécurité des patients. De nombreux hôpitaux effectuent des exposés sur les mesures de sécurité et des tournées de leadership, en plus de nommer et de former des champions en matière de sécurité.

Le rapport montre également que des améliorations importantes ont été réalisées par rapport au rapport de 2005 en ce qui a trait au maintien en poste du personnel infirmier. Par exemple, les hôpitaux ont mis en ?uvre des stratégies telles que des augmentations générales pour le coût de la vie, des programmes de bien-être et des programmes de mentorat.

État et rendement financiers

En 2004-2005, les hôpitaux de soins de courte durée de l'Ontario ont fait état de dépenses de 32 millions de dollars de plus que leurs revenus. Cinquante-deux hôpitaux ont affiché des dépenses supérieures à leurs revenus.

Santé des femmes

En se fondant sur des données de 2004-2005, le rapport montre que les hôpitaux continuent de faire plus d'hystérectomies par voie abdominale que par voie vaginale, même si les études réalisées dans le domaine suggèrent que l'hystérectomie vaginale est associée à de meilleurs résultats secondaires. Les données de 2004-2005 indiquent une augmentation du nombre d'hystérectomies abdominales par rapport à 2003-2004.

Le rapport indique une amélioration en ce qui a trait à l'accès à l'angiographie à la suite d'une crise cardiaque, tant pour les hommes que pour les femmes. Cependant, les femmes admises à l'hôpital après une crise cardiaque ont toujours moins accès à l'angiographie coronaire que les hommes : 44,8 pour cent des femmes ont subi cette intervention durant leur séjour à l'hôpital, contre 53,9 pour cent des hommes.

Also available in English.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:20
Canopy Growth Corporation (« Canopy Growth » ou la « Société ») et Canopy Rivers Corporation (« Canopy Rivers ») sont heureuses d'annoncer la conclusion d'une entente définitive de coentreprise avec Les Serres Stéphane Bertrand inc. (« Bertrand »),...

à 07:05
À la suite de l'annonce du départ à la retraite de monsieur Claude Lévesque, les membres du conseil d'administration sont heureux d'annoncer la nomination de monsieur Mohsen Romdhani au poste de directeur général de Boscoville....

à 07:03
La Société canadienne du sang encourage vivement toutes les personnes admissibles à réserver l'une des 35 000 places encore libres pour aller donner du sang d'ici le 6 janvier pour que les patients puissent continuer à bénéficier du sang et des...

à 07:00
Depuis plusieurs années, des entrepreneurs privés ont inondé les municipalités de boîtes de récupération de vêtements. Cette situation a forcé les municipalités à réglementer la présence des boîtes sur leur territoire. Les organisations légitimes se...

à 06:05
Au lendemain du Forum sur les agressions et le harcèlement sexuels, le Regroupement provincial des comités des usagers (RPCU) se désole de l'absence de mesures spécifiques pour le réseau québécois de la santé et des services sociaux, tout en appuyant...

17 déc 2017
Les médias sont invités à se joindre à Stéphane Bertrand, chef de la direction, Les Serres Stéphane Bertrand Inc., et à Adam Greenblatt, gestionnaire de la marque pour Canopy Growth Corporation au Québec, alors qu'ils feront une annonce importante...




Communiqué envoyé le 19 juillet 2006 à 11:21 et diffusé par :