Le Lézard

Les progrès accomplis au chapitre de la sécurité dans les écoles aident les élèves à réussir



TORONTO, le 16 mai /CNW/ -- TORONTO, le 16 mai /CNW/ - Tous les élèves de l'Ontario bénéficient des progrès que le gouvernement McGuinty accomplit pour améliorer la sécurité dans les écoles et aider les enfants à faire face à des problèmes comme l'intimidation, a déclaré aujourd'hui la ministre de l'Education Sandra Pupatello.

"Le gouvernement McGuinty se met du côté des familles ontariennes qui veulent des écoles sécuritaires", a dit Mme Pupatello lors d'une visite à l'Our Lady of Guadalupe Catholic School. "C'est pourquoi nous sommes déterminés à veiller à ce que chaque école financée par les fonds publics ait un programme de prévention de l'intimidation et des ressources pour améliorer la sécurité."

    Afin d'attaquer de front le problème de l'intimidation, le gouvernement
a :
    -  établi un partenariat triennal de 3 millions de dollars avec Jeunesse,
       J'écoute. Ces fonds permettront de doubler la capacité de la ligne
       d'assistance ouverte 24 heures sur 24 d'offrir des conseils anonymes
       aux élèves de l'Ontario confrontés à des problèmes d'intimidation.
       Trente mille élèves de plus devraient pouvoir en profiter chaque
       année.
    -  créé un répertoire des programmes de prévention de l'intimidation.
    -  investi 7,83 millions de dollars cette année afin d'aider les écoles à
       acheter, à créer ou à élargir des programmes de prévention de
       l'intimidation.


Ces initiatives aideront à donner suite à des préoccupations mises au jour dans des études effectuées par le gouvernement et d'autres organismes. Quatre-vingt-six pour cent des répondants à l'enquête effectuée dans le cadre de la vérification de la sécurité dans les écoles menée par le gouvernement dans toute la province désirent avoir accès à un répertoire de programmes disponibles et efficaces de prévention de la violence.

"L'intimidation est un sujet grave qui a de vastes ramifications - non seulement pour les écoles mais pour toute notre société", a fait remarquer Liz Sandals, présidente de l'Equipe d'action pour la sécurité dans les écoles et adjointe parlementaire au ministre des Services gouvernementaux. "C'est pourquoi je me réjouis que nous prenions des mesures décisives pour améliorer la sécurité dans les écoles."

"La sécurité dans les écoles est essentielle au rendement des élèves", a convenu David Caplan, député de Don Valley-Est. "Je suis donc ravi de constater que notre gouvernement fait des progrès en améliorant la sécurité dans chaque école de la province."

Selon le Centre de toxicomanie et de santé mentale, environ un élève sur trois de la 7e à la 12e année déclare avoir été victime d'intimidation à l'école, et un peu moins d'un tiers avoue avoir intimidé quelqu'un.

"Le partenariat entre Jeunesse, J'écoute et le gouvernement de l'Ontario améliore notre capacité de fournir un soutien immédiat et confidentiel aux victimes, aux auteurs et aux témoins d'intimidation", a affirmé Donna Hansplant, vice-présidente des services à l'enfance et à la famille chez Jeunesse, J'écoute. "Grâce à ce partenariat, nous avons pu embaucher des conseillers supplémentaires, offrir plus de formation et aider ainsi plus d'enfants de l'Ontario."

"Je constate toujours avec grand plaisir les bienfaits de programmes comme celui offert dans cette école, a dit Mme Pupatello. Cela renforce ma conviction que notre stratégie complète pour des écoles sécuritaires aidera à faire des écoles financées par les deniers publics de l'Ontario des lieux de choix pour s'instruire, grandir et réussir."

S'attaquer aux causes de l'intimidation n'est qu'un élément de la Stratégie visant la réussite des élèves du gouvernement McGuinty. D'autres initiatives comprennent :

    -  la présentation d'un projet de loi pour l'apprentissage jusqu'à l'âge
       de 18 ans;
    -  l'embauche de 4 300 enseignantes et enseignants de plus;
    -  la livraison d'un million de nouveaux manuels scolaires et de
       ressources documentaires.


Le gouvernement de l'Ontario a lancé la stratégie pour la sécurité dans les écoles en décembre 2004 afin que les élèves se sentent en sécurité à l'école et sur les lieux scolaires. Cette stratégie inclut le financement d'un programme de prévention de l'intimidation dans chaque école, des ressources scolaires, de la formation pour le personnel enseignant et la direction des écoles et un partenariat avec Jeunesse, J'écoute.

    Available in English

                              www.edu.gov.on.ca
                       www.resultatsontario.gouv.on.ca



    Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

                COMMENT LE GOUVERNEMENT DE L'ONTARIO AMELIORE
                         LA SECURITE DANS LES ECOLES


Afin d'aider les élèves à se sentir en sécurité dans les écoles et lieux scolaires, le gouvernement de l'Ontario a instauré une stratégie complète assortie de 26,2 millions de dollars, qui inclut la Stratégie de prévention de l'intimidation. Voici quelques éléments de cette stratégie :

Un partenariat de 3 millions de dollars a été établi avec Jeunesse, J'écoute, pour une durée de trois ans. Cela permettra de doubler la capacité de la ligne d'assistance permanente à conseiller anonymement les élèves de l'Ontario aux prises avec des problèmes touchant l'intimidation et devrait aider 30 000 élèves de plus par année. Par ailleurs, ce partenariat prévoit la formation de 125 conseillères et conseillers sur la prévention de l'intimidation, l'embauche d'autres conseillères et conseillers et une meilleure sensibilisation des élèves de l'Ontario aux services de conseils téléphoniques.

Afin que chaque école élémentaire de l'Ontario financée par les fonds publics puisse avoir en place un programme efficace de prévention de l'intimidation, les conseils scolaires ont reçu un financement de 1 500 $ par école élémentaire et de 2 000 $ par école secondaire; chaque administration scolaire a reçu 1 500 $. Ce financement, qui s'élève à un total de 7,83 millions de dollars, est destiné à l'achat ou à l'élaboration de programmes, de formation et de ressources de prévention de l'intimidation.

On a élaboré une formation en prévention de l'intimidation pour les directrices, directeurs, directrices adjointes et directeurs adjoints des écoles. Cette formation, conçue en partenariat avec les trois associations ontariennes de directrices et de directeurs d'école, sera offerte dans toute la province à partir du mois de mai. Le financement permettra de former quelque 7 450 directrices, directeurs, directrices adjointes et directeurs adjoints d'ici 2007-2008.

On prévoit également une formation en prévention de l'intimidation pour le personnel enseignant. Cette formation devrait être offerte à partir de la prochaine année scolaire, et d'ici 2007-2008, environ 9 700 enseignantes et enseignants devraient l'avoir suivie.

Des sondages sur le climat scolaire servent actuellement à recueillir les perspectives des élèves, du personnel et des parents sur la sécurité dans les écoles. Des exemples de sondages se trouvent sur le site Web du Ministère.

Un coordonnateur de la mise en oeuvre des mesures de sécurité dans les écoles a été nommé pour aider les écoles et les conseils scolaires à mettre en commun des pratiques exemplaires. Il offre aux conseils scolaires un service centralisé consistant en un soutien permanent, des ressources, de l'expertise sur la prévention de l'intimidation et des stratégies d'intervention.

Des équipes scolaires pour la sécurité sont créées dans les écoles de l'Ontario afin d'aider à déterminer et à évaluer les besoins locaux. Elles sont composées d'élèves, d'une enseignante ou d'un enseignant, de la directrice ou du directeur de l'école et d'une représentante ou d'un représentant des parents. Elles se pencheront sur les questions de sécurité dans les écoles et des élèves ainsi que sur la prévention de l'intimidation et encourageront l'instauration d'un environnement scolaire positif. Beaucoup d'écoles ont constitué leur équipe qui est déjà à pied d'oeuvre.

Le Ministère a créé le Répertoire des programmes de prévention de l'intimidation afin d'aider les écoles à déterminer les ressources qui répondent le mieux à leurs besoins. Ce répertoire permet aux éducatrices et éducateurs et aux équipes scolaires de se renseigner sur les éléments d'un programme efficace de prévention de l'intimidation qui se trouvent dans chaque programme et ressource, ainsi que sur leur coût et leur bien-fondé pour l'âge des élèves.

Le Programme d'accueil pour la sécurité aide le personnel à surveiller les visiteurs et à limiter les points d'accès dans les écoles. Plus de 800 écoles élémentaires de la province ont reçu des fonds pour installer des dispositifs de sécurité dans les entrées principales invisibles depuis le bureau principal. Ces dispositifs aideront le personnel du bureau à vérifier qui pénètre dans les écoles et apporteront un complément à d'autres mesures de sécurité. Chaque école élémentaire admissible pouvait recevoir jusqu'à 4 000 $ pour acheter et installer des dispositifs de sécurité pour les points d'accès.

Plus de 3 400 vérifications de la sécurité dans les écoles ont eu lieu en Ontario afin d'aider les écoles et les communautés à évaluer tant la sécurité physique que le climat social des écoles. Elles ont été menées par une équipe scolaire constituée de la directrice ou du directeur, d'une enseignante ou d'un enseignant, d'un parent, d'un membre du personnel et d'une ou d'un élève.

L'Equipe d'action pour la sécurité dans les écoles, composée d'experts en la matière et créée en décembre 2004, a pour tâche de formuler des conseils sur la mise en oeuvre de nouvelles mesures visant à protéger les élèves. L'Equipe, dirigée par Liz Sandals, adjointe parlementaire au ministre des Services gouvernementaux, inclut Debra Pepler, professeure de psychologie à l'Université York et scientifique agrégée au Hospital for Sick Children; Stu Auty, président du Canadian Safe School Network; Ray Hughes, coordonnateur national de l'éducation, projet Fourth R, Centre de toxicomanie et de santé mentale, Centre for Prevention Science; Inez Elliston, directrice de la Fondation canadienne des relations raciales; Lynn Ziraldo, directrice générale de la Learning Disabilities Association of Ontario, région de York, et présidente du Conseil consultatif de la ministre sur l'éducation de l'enfance en difficulté.

Le document Améliorer la sécurité dans les écoles : Un plan d'action pour la prévention de l'intimidation a été publié en novembre 2005. Ce rapport, rédigé par l'Equipe d'action pour la sécurité dans les écoles, repose sur neuf consultations menées en Ontario auprès d'enseignants, de la police, de parents, d'élèves, de porte-parole des élèves, de travailleurs des services à l'enfance et à la jeunesse, de professionnels de la santé, de groupes de prévention de l'intimidation et d'autres personnes. Il contient plusieurs recommandations importantes sur la façon de renforcer la sécurité dans les écoles, notamment en instaurant des programmes complets de prévention de l'intimidation dans toute la province.

L'examen de la Loi sur la sécurité dans les écoles est en cours. Plus de 700 parents, éducateurs, élèves et d'autres membres de la communauté ont donné leur point de vue sur la sécurité dans les écoles et sur la Loi dans des mémoires et à l'occasion de six consultations publiques organisées en novembre et décembre 2005 à Ottawa, London, Toronto (est et ouest), Sudbury et Thunder Bay.

Autres programmes et initiatives connexes :

L'émission Milton's Hotline est un débat en direct organisé le dernier lundi de chaque mois sur TVOKids. Milton Barnes et un conseiller de Jeunesse, J'écoute explorent des sujets comme l'intimidation, les pressions exercées par les pairs, l'amitié et l'image corporelle et exposent des stratégies en la matière.

Le ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse aide les jeunes ayant de grandes difficultés à réussir à l'école grâce à un investissement de 28,5 millions de dollars durant les trois premières années de la Stratégie Perspectives Jeunesse. Cette stratégie appuie les initiatives locales destinées aux jeunes dans les communautés à risque, notamment un nouveau projet pilote dans les écoles qui offre des programmes proactifs de médiation par les pairs et d'imitation de rôles pour les élèves.

Ce ministère fournit également de l'aide à un plus grand nombre d'enfants et de jeunes ayant des problèmes de santé mentale pour qu'ils réussissent à l'école et dans la vie. A cet égard, en 2004-2005 il affectait un nouveau financement de 25 millions de dollars qui, en 2005-2006, passe à 38 millions de dollars afin de renforcer les services et les soutiens dans toute la province. En arrivant à un consensus, les conseils scolaires ont participé à l'identification des besoins locaux.

Cyberagents est un logiciel novateur et interactif qui accroîtra la sécurité des enfants de l'Ontario sur Internet. Il s'agit d'un projet qui a l'appui du gouvernement, de la Police provinciale de l'Ontario, de l'Ontario Physical and Health Education Association et de LiveWires Design Ltd. Le premier des deux jeux de ce logiciel - Ecran miroir - a été offert à environ 3 100 écoles pour leurs élèves de 7e et de 8e année.

Available in English

                              www.edu.gov.on.ca
                       www.resultatsontario.gouv.on.ca



Communiqué envoyé le 16 mai 2006 à 11:35 et diffusé par :