Le Lézard
Classé dans : Transport

NAV CANADA adopte, dans le cadre d'un programme d'immobilisations de 100 millions de dollars, une nouvelle technologie de surveillance de la circulation aérienne qu'elle déploiera d'abord dans l'espace aérien de la baie d'Hudson



OTTAWA, le 19 juillet /CNW/ -- OTTAWA, le 19 juillet /CNW Telbec/ - NAV CANADA a annoncé aujourd'hui un premier pas dans l'adoption d'une nouvelle technologie de positionnement par satellite, la surveillance dépendante automatique en mode diffusion (ADS-B), permettant d'assurer le contrôle de la circulation aérienne. Il s'agit là de l'un des éléments du programme d'immobilisations de 100 millions de dollars de la Société pour l'exercice 2006-2007, qui vient tout juste d'être approuvé par le Conseil d'administration.

"Nous sommes prêts à passer du radar conventionnel à la nouvelle génération de technologie de surveillance de la circulation aérienne", a souligné John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA.

L'ADS-B sera d'abord déployée dans le Nord du pays. Ainsi, 10 millions de dollars seront investis en vue de fournir des services de surveillance et de communications dans l'espace aérien de 250 000 milles marins carrés s'étendant au-dessus de la baie d'Hudson.

"Grâce à des routes plus flexibles favorisant l'économie de carburant, nous nous attendons à ce que ce premier déploiement à lui seul permette à nos clients de réaliser des économies nettement supérieures à 200 millions de dollars en carburant sur 15 ans, a indiqué M. Crichton. L'ADS-B devrait générer des économies supplémentaires et offrir d'autres avantages à nos clients à mesure qu'elle sera déployée au Canada."

Les stations au sol ADS-B reçoivent des signaux d'aéronefs dûment équipés, signaux qui indiquent la position GPS des aéronefs, leur identification, leur altitude et d'autres renseignements pouvant être codés dans un message cible. Ces messages sont alors traités et affichés aux postes des contrôleurs de la circulation aérienne de sorte à donner à ces derniers un tableau complet de tous les aéronefs dans un secteur donné.

L'équipement ADS-B se compose d'une simple antenne, d'un récepteur et d'un processeur cible ainsi que de liaisons de télécommunications servant à transmettre des données au centre de contrôle régional approprié de NAV CANADA. Cette technologie est numérique, transistorisée, ne comporte aucune pièce mobile et nécessite une infrastructure de soutien minimale - à un coût bien moindre qu'un emplacement radar type. (Cliquez ici pour visualiser les photos http://www.navcanada.ca/ContentDefinitionFiles/Newsroom/NewsReleases/2006/nr0719_fr.pdf).

"Nos clients sont tout à fait en faveur de cette nouvelle orientation, a précisé M. Crichton. Non seulement est-elle moins dispendieuse, mais les signaux qu'elle produit sont plus précis que ceux du radar conventionnel, dont la précision diminue selon la distance de la source radar."

L'ADS-B est conforme à la nouvelle génération de systèmes de contrôle de la circulation aérienne recommandée par l'Association du transport aérien international (IATA) et l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI). À ce jour, les États-Unis, l'Europe et l'Australie se sont engagés sur cette voie.

Parce qu'il n'y a aucune couverture radar au-dessus de la baie d'Hudson, les aéronefs doivent se conformer à des règles d'espacement précises et donc se tenir à 10 minutes (soit environ 80 milles marins) l'un de l'autre.

En revanche, dans le cas des aéronefs dûment équipés, l'ADS-B réduira cette distance pour la porter au minimum de cinq milles marins, soit la distance standard d'espacement pour la phase en route dans les espaces aériens où une couverture radar existe.

Quelque 35 000 vols par année évoluent dans l'espace aérien au-dessus de la baie d'Hudson et l'île de Baffin, ceux-ci suivant des routes orthodromiques entre l'Amérique du Nord et l'Europe ou l'Asie.

Six nouvelles stations au sol ADS-B seront installées sur la rive de la baie d'Hudson à Akulivik, Inukjuak, Fort Severn, Coral Harbour, Rankin Inlet et Churchill. (Cliquez ici pour visualiser la carte http://www.navcanada.ca/ContentDefinitionFiles/Newsroom/NewsReleases/2006/ADS-B%20Map.pdf).Les stations seront munies de trois émetteurs-récepteurs VHF haute puissance aux fins d'amélioration des communications vocales entre les contrôleurs et les pilotes.

Dans un projet connexe, NAV CANADA investira aussi 7,5 millions de dollars pour installer 15 nouveaux émetteurs-récepteurs VHF pour assurer des communications directes contrôleur-pilote dans le Nord. Ces équipements seront installés à Peawanuck, Fort Severn, Puvirnituq, Kuujjuarapik, Iqaluit, Inukjuak, Cape Dorset, Pond Inlet, Cape Dyer, Dewar Lake, Taloyoak, Whitehorse, Resolute Bay, Holman et Coppermine. (Cliquez ici pour visualiser la carte http://www.navcanada.ca/ContentDefinitionFiles/Newsroom/NewsReleases/2006/VHF%20Transmitter%20receiver%20map.pdf).

L'ADS-B sera mis en ?uvre dans le bassin de la baie d'Hudson en 2007-2008. Par la suite, l'ADS-B sera déployée dans le reste du Nunavut, dans les Territoires du Nord-Ouest et dans le nord de la Colombie-Britannique, où il n'y a actuellement aucune couverture radar, et éventuellement dans le reste du pays en vue de remplacer ou de soutenir le radar conventionnel.

"À long terme, la Société a pour vision d'offrir des routes directes partout où elle offre des services, a indiqué M. Crichton. L'ADS-B est un élément clé de cette vision."

En outre, la Société s'affaire à mettre en place un système permettant d'assurer des communications directes contrôleur-pilote VHF partout au pays, un projet qui s'avérera avantageux dans l'espace aérien du Nord et non radar.

NAV CANADA a investi plus de un milliard de dollars dans de nouvelles technologies, de nouveaux systèmes et de nouveaux aménagements au cours des 10 dernières années, ce qui lui a permis de renouveler sensiblement l'infrastructure du système de navigation aérienne grâce au déploiement de systèmes à la fine pointe de la technologie - créés à l'interne ou achetés auprès d'autres entreprises - pour améliorer la sécurité et l'efficience du système.

Exploitant national du système de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé, qui trouve son financement par l'émission de titres de créance sur le marché public. Elle assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d'information aéronautique, services consultatifs d'aéroport et aides électroniques à la navigation.

Veuillez consulter la note documentaire ci-incluse.

    <<
                              NOTE DOCUMENTAIRE
                              -----------------

    Surveillance de la circulation aérienne au-dessus de la baie d'Hudson à
     l'aide de la surveillance dépendante automatique en mode diffusion

    >>


La baie d'Hudson s'étend sur 250 000 milles marins carrés. À l'heure actuelle, ce secteur ne fait l'objet d'aucune surveillance de la part des contrôleurs de la circulation aérienne. Les aéronefs qui y évoluent suivent une structure de routes fixes et doivent se tenir à 10 minutes (soit environ 80 milles marins) l'un de l'autre.

Opérations aériennes efficientes

La surveillance dépendante automatique en mode diffusion (ADS-B) réduira l'espacement entre les aéronefs au-dessus de la baie d'Hudson pour la porter au minimum de cinq milles marins, car elle permettra aux contrôleurs de la circulation aérienne des centres de contrôle régional de NAV CANADA à Edmonton et à Montréal de "détecter" les aéronefs dans cet espace aérien.

Ces normes d'espacement réduit permettront d'accroître la capacité de cet espace aérien. Ainsi, davantage d'aéronefs pourront évoluer à des altitudes plus élevées et emprunter des routes réduisant leur consommation en carburant, les contrôleurs pouvant fournir à ces aéronefs des routes plus flexibles et directes.

Compte tenu du nombre de vols qui traversent l'espace aérien de la baie d'Hudson chaque année, des économies de temps, de la consommation en carburant des aéronefs et du coût du carburant, il est attendu que les transporteurs aériens réaliseront des économies nettement supérieures à 200 millions de dollars sur une période de 15 ans.

Ces économies s'ajouteront aux autres avantages dont nos clients peuvent déjà tirer profit par suite de l'expansion, au cours des six dernières années, de la couverture radar dans le Nord qui s'étend maintenant sur plus de un million de kilomètres carrés.

Grâce à l'ADS-B, ces avantages s'étendront maintenant à la baie d'Hudson, qui est considérée comme un "trou" dans la couverture radar et de communications du Nord. De plus, les avantages de l'ADS-B sont si grands que NAV CANADA la considère comme la technologie de l'avenir, celle qui servira à l'expansion de la surveillance au sein du système de navigation aérienne dans le Grand Nord.

ADS-B : En bref

L'ADS-B est une technologie éprouvée permettant aux aéronefs dûment équipés de fournir leur position GPS, leur identification, leur altitude et d'autres renseignements pouvant être codés dans un message cible. Ces messages sont alors traités et affichés aux postes des contrôleurs de la circulation aérienne de sorte à donner à ces derniers un tableau complet de tous les aéronefs dans un secteur donné.

L'équipement au sol, que NAV CANADA se procurera et installera, se compose d'une simple antenne, d'un récepteur et d'un processeur cible ainsi que de liaisons de télécommunications servant à transmettre des données au centre de contrôle régional approprié de NAV CANADA. L'équipement sera déployé selon une configuration redondante pour assurer la continuité des services en cas de panne.

ADS-B : Avantages

L'ADS-B offre les avantages suivants par rapport au radar conventionnel :

    <<
    -      une fiabilité accrue grâce à l'utilisation d'une technologie
           numérique, transistorisée et ne comportant aucune pièce mobile (p.
           ex., aucune antenne mobile);
    -      des données plus précises sur la position des aéronefs grâce au
           système de positionnement mondial (GPS), et ce, comparativement
           aux données du radar conventionnel dont la précision diminue en
           fonction de la distance;
    -      une taille plus petite et la portabilité (see visuals at LINK);
    -      des coûts de démarrage sensiblement moindres sur le plan de
           l'exploitation et de l'entretien;
    -      une plus grande durabilité dans le climat nordique canadien;
    -      une incidence réduite sur l'environnement.
    >>


Avionique

Pour tirer profit des avantages de l'ADS-B, les aéronefs doivent être dotés de l'avionique ADS-B, et notamment du GPS. Actuellement, la majorité des transporteurs aériens qui évoluent au-dessus de la baie d'Hudson disposent de l'équipement approprié ou sont sur le point de se le procurer.

Le déploiement de l'ADS-B au-dessus de la baie d'Hudson bénéficie de l'appui de l'Association du transport aérien international (IATA). Lorsque cette technologie sera déployée, certaines altitudes au-dessus de la baie d'Hudson seront réservées aux aéronefs équipés de l'avionique ADS-B. Éventuellement, la limite inférieure de l'espace aérien ADS-B sera établie à 29 000 pi. NAV CANADA travaillera avec ses clients pour répondre à leurs besoins au cours de la période de transition.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:03
NAV CANADA annonce la ratification de la convention collective conclue avec l'ACAF OTTAWA, 19 oct. 2017 (GLOBE NEWSWIRE) -- NAV CANADA a annoncé aujourd'hui que les membres de l'Association canadienne des agents financiers (ACAF), soit environ...

à 10:00
Plus de 35 annonces des principales marques au monde, dont Lexus, Lincoln, Mercedes-Benz, Microsoft, Nissan, Porsche, Verizon Telematics Les dirigeants d'Autoliv, de BMW Group, d'Intel, de Panasonic, du Toyota Research Institute et de Waymo, parmi...

à 09:00
SAGUENAY, QC, le 22 sept. 2017 /CNW Telbec/ - La Société de l'assurance automobile du Québec informe la population de Dolbeau-Mistassini et des environs de la visite prochaine d'une unité mobile qui permettra aux personnes désirant obtenir un permis...

à 09:00
GATINEAU, QC, le 19 oct. 2017 /CNW/ - Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) souhaite informer les automobilistes qu'en raison de travaux de réparation, il y aura des fermetures de nuit du pont-jetée LaSalle pendant la période...

à 09:00
TORONTO, le 19 oct. 2017 /CNW/ - Pour la deuxième année consécutive, l'Aéroport Billy Bishop de Toronto (l'Aéroport Billy Bishop) a été désigné comme l'un des meilleurs aéroports du monde dans le cadre de l'attribution des Prix Choix des lecteurs de...

à 06:00
MONTRÉAL, le 19 oct. 2017 /CNW Telbec/ - À l'occasion de la mi-mandat du gouvernement fédéral, l'Union des municipalités du Québec (UMQ) a fait le point sur les avancées réalisées par les municipalités à Ottawa depuis deux ans. Elle a salué...




Communiqué envoyé le 19 juillet 2006 à 10:45 et diffusé par :