Le Lézard
Classé dans : Les affaires

Nouveau contrat de travail pour les 2500 travailleurs et travailleuses de vêtement Peerless



MONTRÉAL, le 16 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 16 mai /CNW Telbec/ - Les quelques 2500 salarié(e)s de vêtement Peerless membres de la Section locale 1998 des Teamsters réunis en assemblée spéciale ont voté majoritairement en faveur de l'entente de principe intervenue la semaine dernière entre leur comité de négociation et la partie patronale.

Les enjeux de ce renouvellement de convention collective étaient extrêmement importants pour l'avenir de cette usine à Montréal. Le contexte de la compétition internationale en provenance des pays de l'Asie fut au c?ur des préoccupations des deux parties : "C'est dans cette perspective que se sont déroulés les pourparlers. Nous sommes conscients des difficultés de l'industrie, mais nous devions aussi tenir compte des besoins de nos membres" de déclarer François Laporte qui était le porte-parole syndical durant les négociations.

La convention collective prévoit en général le maintien des conditions de travail avec le versement de sommes forfaitaires en guise de hausse salariale. Les négociations se sont déroulées dans un climat ardu compte tenu du fait que l'employeur avait des demandes de réductions importantes dans les conditions et dans les salaires.

Peerless, qui est le plus gros manufacturier de vêtements pour homme en Amérique et qui exporte 90% de sa production aux États-Unis, invoquait la compétition en provenance de la Chine, de l'Inde et du Bengladesh, de même que la hausse du dollar canadien pour justifier ses demandes. Les principales marques fabriquées à l'usine de Montréal sont : Calvin Klein, Ralph Lauren, Chaps, Ïzod, Michael Kors, Jean John, Stacy Adams, Henry Jacobson, Fubu et Peerless Couture.

Les travailleurs et travailleuses réunis en assemblée le 2 mai dernier avaient massivement rejeté les demandes patronales et donné un mandat de grève à leur exécutif syndical.

De retour à la table de négociation et fort de ce mandat de grève, le comité de négociation syndical et la partie patronale sont parvenus à des compromis pour assurer le maintien des conditions de travail de même que l'avenir de cette usine à Montréal.

Le comité syndical, composé d'Aline Lachapelle, Mario Ayala, Srinivasan Soundararaj, Tran Quoc Tien, Mélanie Bonnilla et François Laporte est satisfait et heureux de cette entente et tient à remercier les 2500 membres de la section locale pour leur soutien durant cette difficile négociation.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 20:42
Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) salue la décision du Tribunal administratif du travail (TAT) qui a accueilli favorablement la demande d'ordonnance provisoire déposée par la Commission de la construction du Québec (CCQ) visant à faire cesser la...

à 18:33
Les dirigeants du Montebello Rockfest confirment avoir déposé aujourd'hui un avis d'intention de recourir aux dispositions de la loi sur la faillite et l'insolvabilité. Cette décision est prise dans le but de permettre au populaire festival de...

à 18:20
L'Office d'investissement des régimes de pensions du secteur public (« Investissements PSP ») et ATL Partners (« ATL , ont annoncé aujourd'hui que leur société de portefeuille conjointe, Sky Aviation Leasing International L.P. (« SKY Leasing »), a...

à 17:54
Abraaj Holdings, Abraaj Investment Management Limited (ensemble, « le Groupe ») et Colony Capital, Inc., (« Colony » ou la « Société »), par...

à 17:29
Evident, la société de technologie dentaire à succès de premier plan en Amérique du Nord, annonce aujourd'hui une entente de collaboration stratégique avec The Kois Center, le plus important programme nord-américain de formation continue menant et...

à 17:03
Banque Laurentienne Groupe Financier annonce aujourd'hui des changements à son équipe de la haute direction afin de se positionner pour la prochaine phase de sa transformation numérique et renforcer ses efforts dans la construction d'une institution...




Communiqué envoyé le 16 mai 2006 à 11:29 et diffusé par :