Le Lézard

Le gouvernement du Canada investit 66,9 millions de dollars pour financer 90 chaires de recherche du Canada



OTTAWA, le 19 juillet /CNW/ -- Des chercheurs s'intéressent à l'asthme et aux allergies, au

développement des enfants, à la gestion des soins de santé ainsi qu'à

l'éducation.

OTTAWA, le 19 juillet /CNW Telbec/ - L'honorable Maxime Bernier, ministre de l'Industrie et ministre responsable du Programme des chaires de recherche du Canada, a annoncé, aujourd'hui, un investissement de 66,9 millions de dollars pour l'attribution de 90 chaires de recherche du Canada.

"Le nouveau gouvernement du Canada est un ardent défenseur de la recherche. En fait, à compter du budget de 2006, 100 millions de dollars supplémentaires seront annuellement consacrés à la recherche liée aux études supérieures, a indiqué le ministre Bernier. Les réalisations scientifiques des chaires de recherche du Canada ne se limitent pas à améliorer la qualité de vie des Canadiens, mais concernent également d'importants enjeux sociaux et économiques et rendent notre pays plus concurrentiel sur la scène internationale."

Les 90 titulaires de chaires annoncés aujourd'hui mèneront des recherches dans de nombreux domaines touchant directement les Canadiens, notamment l'asthme et les allergies, le développement des enfants, la gestion des soins de santé et l'éducation.

Mark Larché, par exemple, occupera la Chaire de recherche du Canada sur les allergies et la tolérance immunitaire de la McMaster University. Il élaborera des traitements de pointe pour divers troubles immunologiques chroniques. Dans le cadre de sa recherche, M. Larché s'intéressera plus particulièrement à l'asthme. À l'aide d'un vaccin expérimental fait à partir des fragments synthétiques des allergènes qui causent les maladies - entre autres des protéines de pollen -, il espère stimuler le système immunitaire et, du coup, réduire l'intensité des allergies.

En tant que titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le développement d'enfants en santé, Nicole Letourneau, de l'University of New Brunswick, mettra sur pied des interventions visant à venir en aide aux femmes souffrant de dépression postnatale ainsi qu'aux mères et aux enfants victimes de violence familiale. Le développement d'un enfant et son avenir dépendent grandement de la qualité de sa relation avec ses parents et de l'état de santé mentale des membres de sa famille.

À l'Université Laval, le travail de Marc Brisson permettra aux administrateurs de santé publique de faire des choix plus éclairés en matière de prévention et de contrôle d'épidémies de maladies infectieuses, par exemple la varicelle et le virus responsable du cancer du col de l'utérus. En tant que titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la modélisation mathématique et l'économie de la santé en ce qui concerne les maladies infectieuses, M. Brisson présentera des recommandations, notamment sur le coût et l'efficacité des stratégies de vaccination actuelles.

Peu d'autochtones canadiens envisagent de poursuivre une carrière postsecondaire en sciences. Dawn Sutherland, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l'enseignement des sciences aux autochtones à l'University of Winnipeg, tente de changer la situation en créant des ressources pédagogiques qui intègrent des éléments de la culture autochtone.

L'investissement d'aujourd'hui comprend 5,7 millions de dollars provenant de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI), qui sont destinés à l'infrastructure essentielle au travail de 48 des titulaires de chaires.

"Une société novatrice repose sur une population novatrice, a indiqué Eliot Phillipson, président et directeur général de la FCI. Le partenariat entre la FCI et le Programme des chaires de recherche du Canada contribue à s'assurer que le Canada conserve son capital intellectuel, qui est sa plus importante ressource dans une économie axée sur le savoir. Les progrès et les découvertes de ces chercheurs auront un impact réel et durable sur la vie de tous les Canadiens."

Note à l'intention des journalistes : Le Programme des chaires de recherche du Canada vise à attirer les meilleurs chercheurs du Canada et du reste du monde afin d'aider les universités à atteindre l'excellence en recherche dans les domaines des sciences naturelles et du génie, des sciences de la santé et des sciences humaines. Les titulaires de chaires de recherche du Canada aident les Canadiens à approfondir leurs connaissances, à améliorer leur qualité de vie, à renforcer la compétitivité du Canada sur la scène internationale et à former la prochaine génération de travailleurs hautement qualifiés.

Depuis son lancement, en 2000, le Programme a permis de pourvoir 1 689 professorats de recherche dans 73 universités canadiennes. Et 539 de ces postes ont été attribués à des chercheurs recrutés à l'étranger, dont 243 expatriés canadiens. Quand il aura été complètement mis en ?uvre, le Programme appuiera 2 000 titulaires de chaires de recherche partout au Canada. Les demandes de renouvellement sont soumises au même processus rigoureux d'évaluation par les pairs que les candidatures initiales.

La Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) est un organisme autonome créé par le gouvernement du Canada pour financer l'infrastructure de recherche. Son mandat est d'accroître la capacité des universités, des collèges, des hôpitaux et d'autres établissements de recherche canadiens sans but lucratif à poursuivre des activités de recherche et de développement technologique d'envergure internationale au profit des Canadiens. Pour connaître la liste complète des contributions de la FCI, veuillez consulter son site Web à l'adresse www.innovation.ca.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de cette annonce, y compris les profils de recherche détaillés des titulaires de chaires, veuillez consulter le site Web du Programme à l'adresse www.chaires.gc.ca.


Communiqué envoyé le 19 juillet 2006 à 09:07 et diffusé par :