Le Lézard
Classé dans : Santé

GARDASIL(MC) est approuvé au Canada - Le premier et le seul vaccin qui prévient les cancers du col de l'utérus, du vagin et de la vulve ainsi que les verrues génitales



MONTRÉAL, le 18 juillet /CNW/ -- MONTRÉAL, le 18 juillet /CNW Telbec/ - Des générations de Canadiennes et de Canadiens ont souffert de maladies causées par le virus du papillome humain (VPH), dont la plus connue est le cancer du col de l'utérus. Merck Frosst annonce aujourd'hui que GARDASIL(MC), son vaccin recombinant quadrivalent contre les types 6, 11, 16, 18 du virus du papillome humain, a été approuvé par Santé Canada et pourra être administré aux jeunes filles et aux jeunes femmes âgées de 9 à 26 ans pour la prévention du cancer du col de l'utérus, de la vulve et du vagin, des lésions précancéreuses ainsi que des verrues génitales causés par les types de VPH auxquels s'attaque le vaccin. Premier vaccin de ce type au Canada, il sera accessible d'ici la fin du mois d'août 2006 par l'intermédiaire des médecins et des pharmaciens canadiens.

"GARDASIL(MC) est le premier et le seul vaccin conçu spécialement pour prévenir les cancers du col de l'utérus, du vagin et de la vulve ainsi que les verrues génitales", affirme le Dr Marc Steben, chercheur de l'étude clinique canadienne et spécialiste des infections transmissibles sexuellement (ITS). "Sachant que presque toutes les familles canadiennes sont, directement ou indirectement, touchées par le VPH, il est certain que le vaccin aura des répercussions positives sur la santé des femmes à l'échelle nationale. L'approbation de GARDASIL(MC) par Santé Canada indique à quel point celui-ci a été efficace durant les essais cliniques".

À lui seul, le cancer du col de l'utérus tue une femme chaque jour

Le cancer du col de l'utérus arrive au deuxième rang, après le cancer du sein, parmi les cancers les plus répandus chez les Canadiennes âgées de 20 à 44 ans.(1) Chaque année, un cancer du col de l'utérus est diagnostiqué chez environ 1 400 femmes, et plus de 400 en meurent.(2) De plus, les cancers du vagin et de la vulve entraînent le décès d'environ 220 Canadiennes par an.(3) Le Canada présente d'ailleurs l'un des taux déclarés de cancers de la vulve les plus élevés au monde.(4)

"La nouvelle diffusée aujourd'hui est extraordinaire parce qu'il est question de sauver la vie de nombreuses femmes d'un cancer vraiment répandu", indique le Dr Michael Shier, professeur d'obstétrique et de gynécologie à l'Université de Toronto et chef du service de gynécologie au Sunnybrook Health Sciences Centre. "En moyenne par jour, une Canadienne décède des suites d'un cancer du col de l'utérus et quatre autres découvrent malheureusement qu'elles en sont atteintes. L'utilisation du vaccin de Merck Frosst protégera les femmes contre les types de VPH qui sont les causes de cancer les plus fréquentes".

"Le VPH touche presque toutes les familles canadiennes"

Trois Canadiens sexuellement actifs sur quatre (75 pour cent) contracteront au moins une infection liée au VPH au cours de leur vie(5), et un Canadien sur dix contractera des verrues génitales(6). Le VPH est aussi responsable des lésions du col de l'utérus et des lésions génitales de bas grade, ainsi que des tests PAP anormaux, une source de stress psychologique pour les femmes et leurs familles. Les femmes ayant des verrues génitales peuvent souffrir de dépression, et en plus d'un sentiment d'embarras, elles ont mentionné se sentir rejetées sexuellement par leurs partenaires.

"J'ai travaillé très fort pour arriver où j'en suis dans ma vie et je dois maintenant accepter que je risque de tout perdre à cause d'un cancer du col de l'utérus, relate Brigitte Leclerc, analyste financière, épouse et mère de deux filles. Ma famille, mes amis, et mes collègues s'inquiètent constamment à mon sujet. Le cancer a-t-il disparu? Reviendra-t-il? Mon employeur renouvellera-t-il mon contrat? Serai-je capable de continuer à participer au financement des études de mes filles? Mon mari devra-t-il rester à la maison pour prendre soin de moi? Je raconte mon histoire aujourd'hui parce que je veux sensibiliser les autres femmes aux dangers du VPH, à la manière de prévenir les infections et à l'importance du test PAP".

GARDASIL(MC) protège les femmes contre les VPH de types 6, 11, 16 et 18, qui causent le plus grand nombre de maladies cliniques. Ces types sont responsables de plus de 90 pour cent des verrues génitales, d'environ 70 pour cent des cancers du col de l'utérus, des cancers anogénitaux et des lésions de haut grade précancéreuses, de 35 à 50 pour cent des lésions de bas grade du col de l'utérus, du vagin et de la vulve. Ces quatre types de VPH sont aussi responsables des résultats anormaux du test PAP.(7)

"L'approbation de GARDASIL(MC) annonce une nouvelle ère pour la santé des femmes. On pourra enfin prévenir les cancers du col de l'utérus, de la vulve et du vagin", affirme la Dre Guylaine Lefebvre, présidente désignée de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC). "Jusqu'à présent nous étions seulement capables de réagir face aux effets du VPH chez les femmes. Il est maintenant question de pouvoir prévenir la plupart des maladies graves causées par le VPH".

Le VPH coûte cher à la société canadienne

Chaque année, plus de cinq millions de tests PAP sont effectués au Canada(8), et environ 8 pour cent d'entre eux, c'est-à-dire 400 000 tests, présentent des résultats anormaux(9). Au Canada, on a estimé les coûts généraux annuels associés aux maladies invasives et aux décès causés par le seul cancer du col de l'utérus à près de 270 000 000 $.(10) Ce montant n'inclut pas les coûts associés au traitement des verrues génitales, des maladies de la vulve et du vagin et aux tests de suivi à la suite de tests PAP anormaux.

"Le Canada est un pionnier en matière de tests PAP. Il y a plus de 50 ans, la Colombie-Britannique est devenue un chef de file mondial en matière de réduction des décès causés par le cancer du col de l'utérus en mettant en ?uvre le premier programme de dépistage", indique le Dr Simon Sutcliffe, premier président du conseil de l'administration de la Stratégie canadienne de lutte contre le cancer et président de la BC Cancer Agency. "On vise aujourd'hui à éliminer le cancer du col de l'utérus et la prévention est l'un des piliers de la Stratégie canadienne pour le contrôle du cancer récemment adopté par le gouvernement fédéral. Utilisé parallèlement à des tests PAP réguliers, ce vaccin nous permettra d'y arriver".

Dernier né de notre famille de vaccins

"La société Merck Frosst est fière d'être un chef de file en matière de recherche et de développement de vaccins contre le cancer et veut remercier les nombreux Canadiens qui ont contribué aux résultats remarquables de son programme d'essais cliniques", affirme André Marcheterre, président de Merck Frosst. "À titre de nouveau membre de notre famille de vaccins, GARDASIL(MC) reflète parfaitement la vision de Merck Frosst : son objectif est de développer de nouveaux médicaments et vaccins afin de sauver et d'améliorer la vie des Canadiennes et des Canadiens".

Des médecins canadiens et des centaines de jeunes Canadiennes ont accepté de participer, avec plus de 25 000 personnes du monde entier, aux essais cliniques ayant mené à l'approbation de GARDASIL(MC) par Santé Canada. Voici les résultats des analyses combinées(11):

    <<
    - Cancer du col de l'utérus : GARDASIL(MC) a permis de prévenir
      100 pour cent des précancers du col de l'utérus et des cancers du col
      non invasifs (CIN 2 et 3 et adénocarcinome localisé) liés aux VPH de
      types 16 et 18.
    - Néoplasie cervicale intraépithéliale (CIN) : GARDASIL(MC) a permis de
      prévenir 95 pour cent des dysplasies (lésions) de bas grade du col de
      l'utérus et des précancers (CIN 2 et 3 ou adénocarcinome localisé)
      causés par les VPH de types 6, 11, 16 ou 18.
    - Verrues génitales : GARDASIL(MC) a permis de prévenir 99 pour cent des
      cas de verrues génitales causées par les VPH de types 6 ou 11.
    - Précancer de la vulve et du vagin : GARDASIL(MC) a permis de prévenir
      100 pour cent des cancers de la vulve et du vagin (VIN 2 et 3 ou VaIN 2
      et 3) causés par les VPH de types 16 et 18.

    À propos de Merck

    Chez Merck Frosst, les patients passent avant tout. Merck Frosst Canada
Ltée est une société de recherche pharmaceutique. Merck Frosst découvre, met
au point, et commercialise une vaste gamme de produits novateurs destinés à
améliorer la santé humaine. Merck Frosst est l'un des vingt premiers
investisseurs en recherche et développement au Canada. En 2005, l'entreprise a
investi 117 millions de dollars en R-D. Merck Frosst s'engage à favoriser les
partenariats afin d'obtenir les meilleurs résultats thérapeutiques pour les
patients canadiens. On peut obtenir de plus amples renseignements sur Merck
Frosst à l'adresse http://www.merckfrosst.com.

    (MC) Marque de commerce de Merck & Co. Inc., utilisée sous licence.

    DES EXPERTS MÉDICAUX ET DES PATIENTS SONT DISPONIBLES POUR DES ENTREVUES.

    Sources :
    ----------------------
    (1) Loraine D. Marrett, Jennifer Frood, Diane Nishri et Anne-Marie Ugnat,
        "Incidence du cancer chez les jeunes adultes au Canada : Résultats
        préliminaires d'un projet de surveillance du cancer", Maladies
        chroniques au Canada, printemps 2002, volume 23, numéro 2 (site Web
        consulté à l'adresse suivante :
        http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/cdic-mcc/23-2/b_f.html).
    (2) Agence de santé publique du Canada, Dépistage du cancer du col de
        l'utérus au Canada : Rapport de surveillance 1998, Sommaire (site Web
        consulté à l'adresse suivante :
        http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/ccsic-dccuac/exec_f.html)
    (3) Statistique Canada, Tableau CANSIM 102-0522, Décès, selon la cause,
        Chapitre II : Tumeurs (C00-D48), le groupe d'âge et le sexe, Canada
        (2000-2003).
    (4) Rapport de surveillance de la santé des femmes, publié le
        30 septembre 2003 (site Web consulté à l'adresse suivante :
http://www.cihi.ca/cihiweb/dispPage.jsp?cw_page(signe
égale)PG_29_F&cw_topic(signe égale)29&cw_rel(signe égale)AR_342_F.
    (5) Santé Canada, Votre santé et vous - VPH (site Web consulté à
        l'adresse suivante :
        http://www.hc-sc.gc.ca/iyh-vsv/diseases-maladies/hpv-vph_f.html)
    (6) Franco, E, et Trottier, H., "The epidemiology of genital human
        papillomavirus infection", Journal Vaccine 24S1, (2006), S1/4-S1/15).
    (7) Efficacy of a Prophylactic Quadrivalent Human Papillomavirus (HPV)
        (Types 6, 11, 16, 18) L1 Virus-Like Particle (VLP) Vaccine for
        Prevention of Cervical Dysplasia and External Genital Lesions (EGL),
        exposé présenté par C. Sattler à la 45e conférence (annuelle)
        interdisciplinaire sur les agents antimicrobiens et la chimiothérapie
        (ICAAC), à Washington, DC.
    (8) Statistique Canada, Enquête sur la santé dans les collectivités
        canadiennes, 2005.
    (9) Réseau canadien pour la santé des femmes (site Web consulté à
        l'adresse suivante :
        http://www.cwhn.ca/resources/faq/abnormalPap.html).
    (10)Screening for Human Papillomavirus Infection (site Web consulté à
        l'adresse suivante :
        http://www.ctfphc.org/Full_Text_printable/Ch63full.htm).
    (11)FDA Approves Merck GARDASIL(R), the World's First and Only Cervical
        Cancer Vaccine, communiqué diffusé par Merck Frosst & Co. le 8 juin
        2006 (site Web consulté à l'adresse suivante :
        http://www.Merck.com/newsroom/press_releases/product/2006_0608.html)
    >>

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 18:47
AMSTERDAM, October 16, 2017 /PRNewswire/ -- Norgine B.V. a présenté aujourd'hui de nouvelles données qui démontrent l'efficacité d'un nettoyage de plus grande qualité des intestins (du moins sur l'un des segments du côlon) de PLENVU® (NER1006) par...

à 17:30
LAVAL, QC, le 16 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, annonce la reconnaissance officielle du GMF Clinique santé 440, en vertu du Programme de financement et de soutien professionnel...

à 17:00
TORONTO, le 16 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) ont publié aujourd'hui l'Avis 51-352 du personnel des ACVM, Émetteurs menant des activités liées à la marijuana aux États-Unis, qui expose notamment les...

à 16:47
Dans le communiqué Un nouveau rapport indique que le tabagisme a coûté 16,2 milliards de dollars en 2012, diffusé le 16 oct. 2017 par Santé Canada sur le fil de presse CNW, le ministère avise qu'une modification a été apportée dans le sous-titre....

à 16:32
MONTRÉAL, le 16 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Le projet de règlement sur les caméras en CHSLD, déposé le 11 octobre dernier, par le ministre responsable des Aînés, madame Francine Charbonneau, répond bien aux attentes des patients en cette matière. « Ce...

à 14:49
QUÉBEC, le 16 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Les représentants des médias sont priés de noter que le chef de l'opposition officielle, Jean?François Lisée, et la porte-parole en matière de santé, d'accessibilité aux soins et de soutien à domicile, Diane...




Communiqué envoyé le 18 juillet 2006 à 10:30 et diffusé par :