Le Lézard

Un sondage indique que de nombreux employeurs prennent des mesures pour atténuer les effets du prix élevé de l'essence sur le personnel



MONTREAL, le 17 juillet /CNW/ -- MONTREAL, le 17 juillet /CNW/ - Les professionnels que le prix de l'essence fait souffrir pourraient obtenir de l'aide de leur employeur. Quatre-vingt deux pour cent des gestionnaires interrogés par Robert Half International Inc. ont déclaré que leur entreprise prend des mesures pour réduire l'effet de la hausse du prix de l'essence sur leurs équipes. Les changements cités le plus souvent sont notamment : augmenter l'indemnité de kilométrage effectué par les employés (cité par 62 pour cent des répondants), autoriser le personnel à faire du télétravail plus souvent (32 pour cent) et permettre aux employés de travailler dans des bureaux situés plus près de leur domicile (25 pour cent).

"Les sociétés sont toujours à la recherche d'outils qui contribueront à entretenir le moral du personnel et à réduire les mouvements de personnel", a déclaré Max Messmer, président du conseil et chef de la direction de Robert Half International Inc. et auteur de l'ouvrage Motivating Employees For Dummies(R) (John Wiley & Sons, Inc.). "Alléger le fardeau constitué par l'escalade du prix de l'essence pourrait les aider à atteindre ces deux objectifs."

Les cadres canadiens se sont vus poser la question suivante : "Laquelle de ces mesures, le cas échéant, votre entreprise a-t-elle prise pour atténuer les effets des hausses du prix de l'essence sur les employés?" Voici leurs réponses :

    <<
        Augmenter l'indemnité de kilométrage
          effectuées par les employés..................................62%
        Permettre une pratique accrue du télétravail...................32%
        Permettre aux employés de travailler
          dans des bureaux situés plus près de leur domicile...........31%
        Encourager le transport par covoiturage simple ou alterné......16%
        Augmenter la rémunération pour atténuer le coût du carburant...14%
        Offrir du transport aux employés...............................12%
        Offrir des primes sur l'essence aux employés...................10%
        Offrir des primes aux employés
          qui utilisent le transport en commun..........................7%
        Autres..........................................................4%
        Aucune de ces réponses.........................................18%

        *Plusieurs réponses étaient acceptées.
    >>


Parmi les 18 pour cent de répondants dont les sociétés ne prennent aucune mesure pour le moment, environ un sur six a déclaré que sa société essaierait probablement de réduire l'effet de l'augmentation du prix de l'essence si la tendance à la hausse se poursuivait.

On a également demandé aux gestionnaires qui ont participé au sondage si la hausse du prix du carburant avaient eu des répercussions sur leurs efforts de recrutement : 79 pour cent ont répondu par la négative. Onze pour cent ont déclaré que les candidats à un emploi sont moins enclins à parcourir de longues distances entre leur domicile et leur lieu de travail et 9 pour cent ont déclaré que les candidats cherchent à obtenir un salaire plus élevé.

Par ailleurs, Robert Half International a fait un sondage auprès d'employés pour déterminer quel était l'impact de l'escalade du prix de l'essence sur leurs habitudes. Trente-quatre pour cent d'entre eux ont reconnu que la hausse du prix du carburant avait eu une incidence sur leurs déplacements et leur formule de travail. Les mesures qu'ils ont prises pour réduire leurs depenses comprennent un recours plus fréquent au covoiturage simple ou au covoiturage alterné, la recherche d'un emploi plus proche de leur domicile, la demande d'une augmentation de salaire et l'affectation à des bureaux satellites.

Les sondages ont été élaborés par Robert Half International Inc., le premier et le plus important prestataire mondial de services de dotation de personnel spécialisé en comptabilité, en finance et en technologie de l'information, et ont été réalisés par une firme de sondage indépendante. Le sondage des gestionnaires comprend les réponses de 100 cadres canadiens. Le sondage auprès des employés comprend les réponses de 591 personnes de 18 ans et plus, employées à temps plein ou partiel.

Robert Half International Inc. compte plus de 330 bureaux en Amérique du Nord, en Europe, en Asie, en Australie et en Nouvelle-Zélande et offre des services en ligne de recherche d'emploi à l'adresse www.rhi.com.


Communiqué envoyé le 17 juillet 2006 à 07:00 et diffusé par :