Le Lézard

Le ministre Raymond Bachand dévoile la stratégie de développement de l'industrie aéronautique québécoise



LONDRES, le 16 juillet /CNW/ -- LONDRES, le 16 juillet /CNW Telbec/ - Le ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, M. Raymond Bachand, lance aujourd'hui la nouvelle stratégie de développement de l'industrie aéronautique québécoise. Lors de son passage au Salon aéronautique de Farnborough, en Angleterre, le ministre a dévoilé les moyens sur lesquels misera le gouvernement du Québec afin d'assurer la prospérité de l'industrie aéronautique québécoise pour les années à venir.

La stratégie annoncée vise à maintenir le leadership et la compétitivité de l'industrie aéronautique québécoise à l'échelle mondiale et mise sur les nombreux avantages du Québec en la matière. Les entreprises du secteur aéronautique pourront compter sur un soutien renforcé de la part du gouvernement du Québec. En effet, les maîtres d'?uvre et les équipementiers ainsi que le développement des PME sont au c?ur de la stratégie de développement de l'industrie aéronautique québécoise. La stratégie s'appuie également sur le maintien d'un bassin de main-d'?uvre qualifiée et vise à stimuler l'innovation et la productivité du secteur aéronautique. Finalement, le gouvernement du Québec verra à la poursuite de la contribution du gouvernement fédéral à la prospérité de l'industrie québécoise et s'assurera de la visibilité du Québec aéronautique à l'échelle mondiale.

"Le Québec est l'un des chefs de file mondiaux dans le domaine aéronautique. La stratégie de développement de l'industrie aéronautique, c'est la volonté de notre gouvernement de conserver le leadership et la réputation d'excellence du Québec en la matière. Nous avons en main les ressources pour maintenir cette position avantageuse et assurer la prospérité de l'industrie et de ses entreprises", a indiqué le ministre Bachand.

Les moyens déployés

La stratégie de développement de l'industrie aéronautique québécoise comprend cinq axes d'intervention :

1. Appuyer les maîtres d'?uvre et les équipementiers

La stratégie prévoit un financement adapté des projets d'envergure des maîtres d'?uvre et des équipementiers. Ce financement pourra prendre la forme de prêts remboursables par redevances sur les ventes, d'un soutien compétitif au financement des ventes ou d'une participation sous forme de capital-actions accordée par la Société générale de financement (SGF).

2. Appuyer le développement des PME québécoises

La stratégie comprend aussi la modification des programmes d'aide financière du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation (MDEIE) afin de les adapter aux besoins des PME. Dorénavant, les projets de développement de produits dont les coûts se situent entre 500 000 $ et 2 M$ seront admissibles à ces programmes. Il en sera de même pour les projets d'investissement dont les coûts se situent entre 2 M$ et 5 M$.

Dans le cas des projets de développement de produits présentés par un regroupement de deux ou plusieurs entreprises qui répondent à une demande d'un grand maître d'?uvre, l'aide financière accordée pourra atteindre 30 % des dépenses admissibles. Ce chiffre s'établira à 25 % dans le cas d'un projet présenté par une seule entreprise. Dans le cas de projets visant à doter les entreprises de meilleures capacités d'intégration, l'aide financière pourra s'élever à 25 % des dépenses admissibles pour un projet présenté par un regroupement de deux ou plusieurs entreprises et à 15 % pour un projet présenté par une seule entreprise.

3. Maintenir un bassin de main-d'?uvre qualifiée

Notamment, le gouvernement du Québec maintiendra son appui aux établissements d'enseignement et au Comité sectoriel de la main-d'?uvre en aérospatiale (CAMAQ). Le CAMAQ reçoit une aide financière annuelle de 350 000 $ pour la planification et la formation de la main-d'?uvre en aérospatiale.

4. Soutenir l'innovation et la productivité

La stratégie prévoit le financement à long terme du Consortium de recherche et d'innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ), qui bénéficiera d'un soutien de 10,2 M$ pour la période 2006-2010. Le Centre technologique en aérospatiale (CTA) reçoit également un soutien financier du gouvernement de 200 000 $ par année et pourra ainsi contribuer au développement technologique des PME du secteur.

5. Renforcer le partenariat avec le gouvernement fédéral

Enfin, le gouvernement du Québec interviendra auprès du gouvernement fédéral afin qu'il privilégie, pour ses besoins (défense, sécurité, services d'urgence, etc.), le développement de produits au Canada et au Québec plutôt que l'achat de produits étrangers, ou qu'il s'assure de maximiser les retombées directes et indirectes au pays lorsque des contrats doivent être réalisés à l'étranger. Le Québec verra également à obtenir sa juste part de ces contrats ou de leurs retombées.

"Nous avons déjà en main, dans le domaine aéronautique, des avantages indéniables qui font du Québec l'un des leaders mondiaux en la matière. Nous vivons présentement une période de croissance dans l'industrie aéronautique et nous devons mettre ces atouts à contribution afin de conserver notre position de force et d'assurer la prospérité des entreprises du secteur. C'est ce que permettra la mise en oeuvre de la stratégie de développement de l'industrie aéronautique québécoise", a conclu le ministre Bachand.

-%SU: TAX

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 16 juillet 2006 à 12:00 et diffusé par :