Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport

Goodrich complète le premier montage d'essai du moteur GP7200 pour l'Airbus A380



CHARLOTTE, Caroline du Nord, July 16 /PRNewswire/ --

- Chaque moteur a un diamètre de 12,8 pieds (3,9 mètres)

Farnborough International 2006 -- Goodrich Corporation (NYSE : GR) a récemment complété le premier montage d'essai du moteur GP7200 au cours de sa préparation à la production du programme de l'Airbus A380. Engine Alliance, une coentreprise 50/50 entre GE Aircraft Engines et Pratt & Whitney, a sélectionné l'équipe toulousaine de Goodrich pour réaliser l'assemblage final et le montage de son moteur GP7200 sur l'Airbus A380 en 2004. Engine Alliance a envoyé le moteur à Toulouse de manière fractionnée, avec la soufflante et le système de propulsion envoyés séparément. Le montage d'essai, réalisé dans l'usine de structures aériennes toulousaine de la société, a inclus l'assemblage de la section de soufflante au système de propulsion central du moteur. Assemblé, le moteur a un diamètre de 12,8 pieds (3,9 mètres).

Goodrich a installé des kits de montage de moteur comprenant : un système de démarreur et de génération pneumatique, un système hydraulique et un circuit de carburant, un drain de pylône, un extincteur et plusieurs harnais électriques, y compris le harnais de générateur de fréquence variable (VFG).

Goodrich a également installé un kit d'équipement fourni par Airbus pour l'engin de base comprenant : des bâtis moteur, des liens de poussée, des pompes hydrauliques, des tuyauteries hydrauliques et de carburant, des valves de pression et le harnais VFG. Le harnais VFG provient lui-même de Goodrich (il est fabriqué par Aerolec, une coentreprise entre Goodrich et Thales). Malgré sa taille compacte 19,7 sur 11,8 pouces pour un poids de 143 livres (soit 65 kg environ), le VFG joue un rôle clé à bord de l'A380, produisant l'électricité destinée à l'ensemble de l'appareil.

Jean Luminet, président de Goodrich Aerospace Europe, a déclaré : << Notre équipe est fière de participer à un autre tournant important dans le développement de cet appareil remarquable alors qu'il fait son entrée dans la flotte mondiale. Nous sommes ravis que notre équipe ait pu utiliser des outils et des pratiques de production au plus juste qui nous ont permis de respecter continuellement les contraintes de calendrier de nos clients. La planification de l'assemblage du moteur GP7200 a commencé en janvier 2005 et a impliqué l'équilibre délicat de nombreuses tâches techniques complexes. Nous avons même dû modifier notre infrastructure pour accommoder l'assemblage. Nous avons notamment dû installer des pylônes et un poste d'expédition ergonomique pour 'marier' le propulseur et le carénage de soufflante >>.

En plus du montage du moteur GP7200 sur l'A380, Goodrich a plusieurs systèmes et technologies à bord de l'appareil. Les toboggans d'évacuation de la société ont joué un rôle clé dans le test d'évacuation à grande échelle de l'Airbus A380 qui s'est déroulé avec succès au mois de mars dernier à Hambourg, en Allemagne. Le test a simulé une situation d'urgence impliquant 853 passagers, 18 agents de bord et deux équipes de vol. À dessein, il n'a utilisé que la moitié des 16 toboggans d'évacuation Goodrich à bord. Au total, 873 personnes ont été évacuées de l'avion en toute sécurité en 78 secondes au moyen de huit toboggans qui avaient été déployés dans l'obscurité totale. L'appareil test était configuré pour représenter un arrangement de sièges avec une densité maximum et les agents de bord étaient assis dans des sièges de personnel de cabine produits par Goodrich. Il s'agit du plus grand test d'évacuation jamais conduit et c'est la première fois qu'un test a impliqué un appareil commercial à pont double avec les deux ponts impliqués dans le test. Ce test a été réalisé sous la supervision de l'European Aviation Safety Agency et des représentants de la FAA américaine. Après une analyse détaillée du processus d'évacuation, les deux agences réglementaires ont qualifié le test de succès complet.

Goodrich, un des plus grands fournisseurs mondiaux de systèmes d'atterrissage, fournit également la structure principale et le train d'atterrissage des ailerons de l'appareil. Même si Goodrich était déjà un fournisseur important de l'Airbus, c'est la première fois que la société est sélectionnée pour fournir le train d'atterrissage d'un Airbus. Les composants du système de train d'atterrissage sont produits par la division des trains d'atterrissage de Goodrich et impliquent des usines de production à Oakville, Ontario au Canada, à Cleveland, Ohio, à Tullahoma, Tennessee, et à Krosno, en Pologne. L'intégration finale du train d'atterrissage aura lieu à l'usine de Goodrich à Toulouse avant la livraison à la chaîne d'assemblage finale de l'Airbus.

Le système de décharge à haute densité (HID) innovant de Goodrich et ses commandes de vol et son éclairage extérieur basés sur des voyants DEL, qui prennent avantage des nouvelles technologies de fils d'alimentation, se trouvent également à bord de l'appareil. Goodrich fournira les systèmes de données aérodynamiques principaux et de secours.

Goodrich fournit aussi un système de détection de verglas automatique et apportera son expérience dans les matériaux et structures aéronautiques pour le développement du système de cargo de l'appareil avec plusieurs composants structurels.

L'équipe des structures aéronautiques de Goodrich fournira le carénage de voile, ou la structure secondaire arrière, une surface aérodynamique qui sert à réduire la résistance associée au bord de fuite du pylône de l'A380. Il comprend également plusieurs systèmes aéronautiques qui doivent être accessibles facilement à travers des portes et des panneaux amovibles. La société fournit le carénage de pylône arrière, qui réduit la résistance de l'appareil et protège la structure de pylône principale et secondaire contre les températures extrêmes. En outre, Goodrich fournira les sections centrales et arrière du système de soufflante, ainsi que la suite de capteurs du moteur pour l'option de moteur Rolls-Royce Trent 900 sur l'A380.

Alors que l'A380 entre en service, les installations de réseau de support et de maintenance, de réparation et de révision de Goodrich vont être équipées pour fournir les services après-vente nécessaires pour maintenir l'A380 dans le ciel.

Des images haute-résolution du premier montage d'essai du moteur GP7200 sont disponibles sur http://www.goodrich.com/presskit/pressReleases.html.

Goodrich Corporation, une société listée au classement Fortune 500, est un fournisseur mondial de systèmes et de services destinés à l'industrie de l'aérospatiale, de la défense et de la sécurité du territoire. Avec un des portefeuilles de produits les plus stratégiquement diversifiés de l'industrie, Goodrich dessert une base de clients mondiale à travers ses installations de fabrication et de service dans le monde entier. Pour plus d'informations, veuillez visiter http://www.goodrich.com.

    
    Sites Web : http://www.goodrich.com
                http://www.goodrich.com/presskit/pressReleases.html

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 09:42
Le vol inaugural Yellowknife-Vancouver d'Air Canada, soit le vol AC8834, a décollé ce matin, marquant le début du seul service sans escale reliant les...

15 déc 2017
Le gouvernement du Canada est ravi d'annoncer que le site du HMS Terror a été ajouté au lieu historique national des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror, assurant ainsi une protection juridique supplémentaire  au lieu de l'épave en vertu de la Loi...

15 déc 2017
à 17 h - Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports avise les usagers des principales entraves sur le réseau autoroutier de la région de Montréal ce soir et la fin de semaine. Exceptionnellement, ces...

15 déc 2017
Deux leaders du secteur des technologies supersoniques, Aerion et Lockheed Martin , ont annoncé aujourd'hui la signature d'un protocole d'accord (PA) visant à définir un processus officiel et régulé pour explorer la faisabilité du développement...

15 déc 2017
L'enquête (A17C0146) du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) sur l'accident d'un avion de West Wind Aviation survenu le 13 décembre 2017, à Fond-du-Lac (Saskatchewan), se poursuit. Nous venons d'ajouter de nouvelles informations sur...

15 déc 2017
L'enquête (A17O0264) du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) sur l'écrasement mortel d'un hélicoptère survenu près de Tweed, en Ontario, se poursuit. Nous venons d'ajouter de nouvelles informations sur notre page d'enquête. Prenez...




Communiqué envoyé le 16 juillet 2006 à 04:05 et diffusé par :