Le Lézard

Un personnel spécialisé et une formation pédagogique en poste pour mieux servir la diversité croissante dans les écoles publiques



Service de nouvelles de la FCE - OTTAWA, le 14 juillet /CNW/ -- Service de nouvelles de la FCE - OTTAWA, le 14 juillet /CNW Telbec/ - Selon les résultats d'un sondage national diffusés aujourd'hui, la plupart des Canadiens et Canadiennes attribuent une excellente ou bonne note aux écoles publiques de leur région relativement aux questions de diversité et d'intégration, mais reconnaissent qu'il faut investir davantage de ressources, recruter du personnel spécialisé et offrir de la formation afin d'aider l'ensemble des élèves à se réaliser pleinement.

Commandé tous les deux ans afin de suivre les perceptions du public à l'égard de dossiers nationaux en éducation, ce sondage national a été réalisé par Vector Research & Development Inc. au nom de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE).

    <<
    Voici quelques faits saillants du sondage :

    - Soixante-dix pour cent (70 p. 100) des personnes interrogées croient
      que les écoles publiques donnent aux garçons et aux filles des chances
      égales de réussir;
    - Soixante pour cent (60 p. 100) estiment que les enfants autochtones et
      ceux d'autres minorités raciales ont des chances égales de réussir;
    - Soixante pour cent (60 p. 100) jugent que le personnel enseignant et
      les élèves de la culture dominante dans les écoles publiques
      accueillent bien les élèves et les incluent dans les activités
      scolaires, quels que soient leurs antécédents ethniques ou religieux;
    - Cinquante-trois pour cent (53 p. 100) pensent que les écoles publiques
      accueillent bien les élèves et les incluent dans les activités
      scolaires, quelle que soit leur orientation sexuelle;
    - Cinquante et un pour cent (51 p. 100) pensent que les écoles publiques
      accueillent bien les élèves et les incluent dans les activités
      scolaires, quelles que soient leurs déficiences physiques ou
      affectives, ou encore leurs difficultés d'apprentissage.
    >>


En diffusant les résultats du sondage à l'Assemblée générale annuelle de la Fédération qui se tient à Ottawa cette semaine, le président de la FCE, Winston Carter, a exprimé des sentiments contradictoires : "En tant qu'organisations de l'enseignement, nous ne devons pas nous contenter de ces résultats. Nous croyons qu'il faut faire plus pour aider l'ensemble des élèves à se sentir respectés, accueillis et inclus dans l'école."

"Le sondage montre que 84 p. 100 des Canadiennes et Canadiens estiment que le recrutement de personnel spécialisé, tels des psychologues ainsi que des conseillères et conseillers en orientation, avec la prestation d'une formation complémentaire en poste au corps enseignant pèseraient lourd dans la création d'écoles publiques plus intégratrices et respectueuses de la diversité. Nous appuyons vivement cette approche", souligne M. Carter.

Le sondage révèle également que la réduction de l'effectif des classes vient à nouveau en tête des moyens privilégiés pour améliorer les écoles. En effet, 32 p. 100 de la population canadienne interrogée appuierait la réduction de l'effectif des classes si davantage de fonds étaient consacrés à l'éducation, comparativement à 26 p. 100 des sujets du sondage de 2004. Tant en 2006 qu'en 2004, la réduction du nombre d'élèves en classe a nettement surpassé les autres volets nécessitant de l'attention par l'accroissement du financement.

"Chaque enfant a le droit de recevoir une éducation qui répond à ses besoins individuels. La population canadienne est fermement convaincue du lien qui existe entre l'effectif des classes et la capacité des écoles de s'attaquer aux questions de diversité et aux préoccupations comportementales, ajoute M. Carter. Les gouvernements provinciaux et territoriaux qui sont responsables du financement des écoles devraient considérer ces résultats comme un signal d'alarme", conclut-il.

La FCE, porte-parole nationale de plus de 215 000 membres de la profession adhérant à 17 organisations Membres et au Membre affilié, a tenu une conférence nationale sur l'intégration scolaire en novembre 2005. Le rapport intégral de la conférence peut être téléchargé gratuitement à   www.ctf-fce.ca.

Le sondage a été mené entre le 20 avril et le 16 mai 2006 auprès de 2 539 adultes dans tout le pays. Selon la théorie de l'échantillonnage, dans 19 cas sur 20, les résultats ne divergent pas, en plus ou en moins, de plus de 1,9 point de pourcentage.


Communiqué envoyé le 14 juillet 2006 à 10:44 et diffusé par :