Le Lézard
Classé dans : L'environnement

Le changement climatique pourrait expliquer un mystère qui date de 10 000 ans - L'University of Alberta mène une recherche sur la disparition des peuples anciens



OTTAWA, le 16 mai /CNW/ -- OTTAWA, le 16 mai /CNW Telbec/ - Le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) a annoncé aujourd'hui un investissement de 2,5 millions de dollars dans un projet de recherche examinant le lien entre le changement climatique, la génétique humaine et la disparition, entre 6000 et 7000 av.     J.-C., de toute une culture de la région forestière boréale de la Sibérie.

Au moyen de l'analyse d'empreintes génétiques, de la datation par le carbone 14 et de la modélisation du climat, Andrzej Weber, professeur de l'University of Alberta, dirigera une équipe de chercheurs internationaux pour l'étude de dépouilles datant de 5 000 à 10 000 ans et provenant d'anciens cimetières de la région du lac Baïkal, en Russie. L'équipe utilisera ses découvertes pour reconstituer la vie quotidienne, les traditions culturelles et l'environnement local des chasseurs-cueilleurs qui peuplaient cette région.

"Grâce à un financement précédent du CRSH, nous savons qu'il existe, dans l'histoire, un vide d'environ 1 200 ans au cours duquel les habitants de cette région semblent avoir disparu, a expliqué M. Weber. Nous tentons maintenant de déterminer ce qui les a poussés à partir. Nous essayons également de savoir si les groupes qui sont apparus dans la région plus de 1 000 ans après leur étaient liés des points de vue génétique et culturel."

Selon le chercheur, l'une des raisons possibles pourrait être un très ancien changement climatique qui, accompagné de facteurs sociaux et économiques, aurait entraîné une modification radicale de la culture, de l'alimentation et des habitudes migratoires de ces peuples anciens.

Afin de rassembler toutes les pièces de cet incroyable casse-tête, M. Weber a mis sur pied une équipe de 29 spécialistes en anthropologie, en archéologie, en géographie, en génétique et en climatologie d'universités russes, anglaises, canadiennes et américaines. Grâce à l'aide de plus de 50 étudiants des cycles supérieurs, les fouilles des cimetières commenceront cet été. Les échantillons trouvés seront envoyés dans des laboratoires canadiens pour y être analysés.

"Ce projet apportera aux étudiants canadiens une expérience de formation unique et mettra en valeur la grande qualité de la recherche en sciences humaines menée dans nos universités", a souligné Stan Shapson, président par intérim du CRSH. "Il permettra aussi d'acquérir de nouvelles connaissances sur les peuples autochtones anciens propres au Canada et animera le débat actuel entourant les effets du changement climatique sur la culture humaine."

Le projet de M. Weber a été financé par le programme des Grands travaux de recherche concertée (GTRC) du CRSH à l'issue d'un processus d'évaluation par les pairs rigoureux et indépendant, qui veille à ce que seuls les meilleurs projets de recherche soient financés. Le programme des GTRC est reconnu dans le monde entier comme un moyen très efficace de faire travailler les universités ensemble sur des recherches qui ont d'importants impacts sociaux, économiques et culturels sur la société.

Note à l'intention des journalistes : Le CRSH est un organisme fédéral autonome qui finance la recherche universitaire et la formation des diplômés par l'intermédiaire de concours nationaux avec évaluation par les pairs. Le CRSH conclut également des ententes de partenariat avec des organismes des secteurs public et privé afin de cibler la recherche et d'appuyer l'élaboration de meilleures politiques et pratiques dans des domaines clés de la vie sociale, culturelle et économique du Canada.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

17 nov 2017
QUÉBEC, le 17 nov. 2017 /CNW Telbec/ - La 23e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP23) visant à faire avancer la mise en oeuvre de l'accord de Paris, a pris fin aujourd'hui à Bonn, en...

17 nov 2017
DELTA, C-B, le 17 nov. 2017 /CNW/ - Les agriculteurs savent qu'il est important de préserver la qualité des terres, de l'eau et de l'air pour assurer la viabilité de leurs exploitations d'une génération à l'autre. Ils savent aussi qu'un environnement...

17 nov 2017
QUÉBEC, le 17 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Lors de la séance du 15 novembre le Conseil des ministres a procédé à la nomination de M. Philippe Bourke à titre de membre et de président du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE). M. Bourke...

17 nov 2017
BONN, Allemagne, le 17 nov. 2017 /CNW Telbec/ - L'expertise et le savoir-faire québécois ont été bien représentés à Bonn, en Allemagne, lors de la 23e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques...

17 nov 2017
OTTAWA, le 17 nov. 2017 /CNW/ - Les représentants des médias sont priés de noter que la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, et le très honorable Brian Mulroney prononceront des allocutions de bienvenue lors du...

17 nov 2017
QUÉBEC, le 17 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, M. Pierre Moreau, souligne le lancement des travaux d'élaboration du Cadre stratégique pour l'Arctique du Gouvernement...




Communiqué envoyé le 16 mai 2006 à 09:00 et diffusé par :