Le Lézard

Bloquez l'entente liée à CHUM et mettez un terme aux mises à pied, demande le SCEP



OTTAWA, le 12 juillet /CNW/ -- OTTAWA, le 12 juillet /CNW Telbec/ - Le plus important syndicat des médias du Canada demande au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) d'intervenir immédiatement en ce qui a trait à la vente proposée de CHUM Ltd à Bell Globemedia.

"Nous pensons qu'il existe un lien direct entre cette vente et la fermeture, hier, d'importantes activités de collecte de nouvelles du CHUM à l'échelle nationale", a affirmé Peter Murdoch, vice-président, médias, du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP).

"Afin de protéger l'intérêt public, les organismes de réglementation doivent intervenir pour bloquer la vente et mettre un terme aux mises à pied de centaines d'employés de CHUM", a ajouté M. Murdoch, affirmant que le CRTC devrait rouvrir les audiences sur les permis de CHUM, au besoin. Le SCEP représente plus de 2 000 employés des réseaux de télévision prenant part à l'entente proposée. Bell Globemedia possède déjà une participation dans CTV Television.

"De toute part, des Canadiens et parlementaires ont demandé avec instance au gouvernement de mettre fin à la concentration de la propriété des médias au pays. Nous verrons bientôt qui a le plus de pouvoir au Canada : les citoyens, par l'intermédiaire de leur gouvernement, ou les grosses sociétés médiatiques", a-t-il ajouté.

"La concentration continue de la propriété s'est traduite par une diminution de la diversité des points de vue présentés, de la qualité de la programmation, du contenu local et des emplois, ainsi que par une érosion accrue de l'identité canadienne unique véhiculée par notre télévision. Le Canada compte déjà certains des pires taux de concentration des médias dans le monde. Les implications sont énormes pour un pays démocratique."

M. Murdoch a déclaré que le récent rapport de 800 pages du Comité du patrimoine (comité sénatorial), qui présente le point de vue de tous les partis sur les médias, et les commentateurs responsables sur les médias se sont tous prononcés contre la concentration dangereuse de la propriété des médias au Canada.

"Cette concentration croissante est directement liée aux profits des grosses sociétés, et les dettes créées par ces achats ont entraîné un appauvrissement de la programmation de toutes les stations à l'échelle nationale. Les mises à pied annoncées hier par CHUM démontrent la réalité et les dangers inhérents de la concentration de la propriété des médias.

"Les Canadiens devraient prendre note que de puissantes voix au sein du gouvernement Harper recommandent de permettre à des intérêts étrangers d'acheter nos télédiffuseurs. Avec une telle concentration, la télévision canadienne pourrait rapidement passer aux mains d'un magnat du pétrole de Houston ou tomber sous le contrôle de Fox, réseau de droite."

M. Murdoch a déclaré que le syndicat allait "mettre tout en oeuvre" pour protéger les intérêts du public et des membres du SCEP à CTV, à CHUM et aux autres propriétés de BGM.


Communiqué envoyé le 12 juillet 2006 à 19:42 et diffusé par :