Le Lézard

Samuel Roy-Bois - Improbable et ridicule - Au Musée d'art contemporain de Montréal - du 27 mai au 20 août 2006



MONTRÉAL, le 16 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 16 mai /CNW Telbec/ - Et s'il était question d'une architecture inhabitable et d'une chambre à coucher publique, la chose paraîtrait bel et bien improbable et ridicule, non? C'est le pari audacieux que nous propose l'artiste Samuel Roy-Bois... Le Musée d'art contemporain présente Samuel Roy-Bois - Improbable et ridicule du 27 mai au 20 août 2006.

"Inhabiter"

Actif sur la scène des arts visuels depuis une dizaine d'années, Samuel Roy-Bois s'est fait remarquer au cours des dernières années par sa fantaisie, sa rigueur et son intelligence. Pour sa première exposition dans un musée, l'artiste a conçu deux nouvelles installations, soit Satellites et Ghetto (2006), une série de grands dessins et... le néologisme "inhabiter" qui est le fait, explique-t-il, "de se sentir étranger à un monde qui nous est familier".

"S'introduire par le regard"

La première installation Satellites est composée de deux modules architecturaux dotés de larges fenêtres, seul accès au visiteur qui ne peut s'y introduire que par le regard. Les modules tournent sur eux-mêmes donnant une nouvelle lecture à l'architecture mobile... La seconde installation Ghetto est constituée d'une boîte dotée également d'une large fenêtre à l'intérieur de laquelle se trouve un matelas qui occupe toute la surface. Contrairement à Satellites, le visiteur est invité à s'engouffrer et à faire l'expérience d'un espace intérieur et intime mais livré au public. Des grands dessins complètent l'ensemble. Sortis de l'imaginaire de l'artiste, ils dégagent une impression de familiarité en regard des architectures des milieux urbains. Comme l'explique le conservateur Gilles Godmer : "Au c?ur de ces ?uvres insolites et déroutantes, la question de l'espace habitable s'impose d'emblée, à travers nombre d'incongruités, d'ambiguïtés et de paradoxes qui révèlent un malaise."

Une exposition pour ceux qui s'interrogent sur l'univers bâti et qui croient en l'urgence d'y poser une nécessaire réflexion.

Samuel Roy-Bois est un artiste multidisciplinaire qui ?uvre également comme musicien, performeur et commissaire indépendant. Détenteur d'un baccalauréat de l'Université Laval, où il a d'ailleurs enseigné, et d'une maîtrise de l'Université Concordia en arts visuels, Roy-Bois a d'abord exploré la sculpture avant de se tourner vers la dimension architecturale de l'installation et ses liens avec le spectateur. Le travail de Roy-Bois a été exposé dans de nombreuses expositions personnelles et collectives au Québec et à l'étranger (Lausanne, Mexico). Mentionnons : Le Monologue à la Galerie Articule et la Manif d'art II de Québec (2003), et Faire l'indépendance au Quartier Éphémère (2005).

Catalogue

Un catalogue de 24 pages accompagnera l'exposition. Il comprendra un texte du conservateur de l'exposition Gilles Godmer, une biobibliographie et des reproductions de l'installation in situ. Le catalogue est en vente au prix de 11,95 $ à la librairie Olivieri du Musée, à la librairie ABC livres d'art et chez votre libraire.

Rencontre avec artiste

Samuel Roy-Bois rencontrera le public avant le vernissage le vendredi 26 mai à 17 h. La rencontre se déroulera en français.

Le Musée d'art contemporain est une société d'État subventionnée par le ministère de la Culture et des Communications du Québec et bénéficie de la participation financière du ministère du Patrimoine canadien et du Conseil des Arts du Canada et de l'agence de publicité Lichen.

-%SU: CLT

-%RE: 40


Communiqué envoyé le 16 mai 2006 à 07:30 et diffusé par :